AstroAriana Association pour la Recherche et l'Information
en Astrologie NAturelle
AstroAriana
Présentation Qui sommes nous ? Nous écrire Plan du site Annuaire de liens Astrosoft Calculez votre thème Thème du jour Boutique
Pour que ce site continue à exister sans publicité
Téléchargements de livres au format PDF Élections présidentielles 2017 : des candidats et des astres
Articles aléatoires  Le Lion mythologique  Lettre ouverte à Jean-Claude Pecker  Témoignage astro de Marie-Hélène Rudel  Témoignage astro de Béatrice Martignon  Les Thèmes de deux jumeaux monozygotes  Profil psychologique du Jupitérien  Un Scorpion nommé François Mitterrand  Bertrand Cantat, un Poissons bouquet de nerfs
Vous êtes ici : Accueil ►Astro-documentsThéories généralesLes aspects interplanétairesInterprétation des AspectsAspects avec la Lune


Lune-Soleil

Les exemples d’interprétation que nous donnons sont très loin d’être exhaustifs : ils ne font qu’indiquer et esquisser un cadre général décrivant la problématique de l’aspect. Ils ne sauraient donc être pris au pied de la lettre. Chaque être, en effet, apporte ses propres réponses, plus ou moins originales, aux questions que soulève un aspect. Il n’y a pas de recette. En vous aidant du R.E.T. et de la Théorie des âges et en combinant logique, observation et imagination, vous pourrez développer mille autres significations possibles, mille autres variations sur le même thème.

Problématique ‘p-P’ (Pouvoir intensif & Pouvoir extensif). Comment marier un ensemble global, homogène (Lune-p) avec le maintien de l’unité absolue (Soleil-‘rR’) ? Comment faire fonctionner ensemble une réceptivité diffuse et une implication passionnée ? Comment faire intimement sien le maintien de ses certitudes ? Cet aspect exclut les niveaux ‘E’ (le sens du concret), ‘e’ (l’affectivité sensorielle), ‘T’ (l’imaginaire prospectif) et ‘t’ (le froid esprit critique).

Consonant (conjonction, trigone, sextile)

Le sujet se perçoit comme le centre absolu d’un univers homogène dont il est partie intégrante. Sa quête de reconnaissance, d’estime, d’admiration inconditionnelle ne l’empêchent pas de rester pleinement lui-même : il donne de lui-même une image forte mais sans artifices, conforme à sa nature intime. Rester à la hauteur de ses idéaux, modèles et principes ne lui coûte pas : c’est ainsi qu’il se sent à l’aise, bien dans sa peau. Les objectifs qu’il se donne reflètent les possibilités inhérentes à la situation globale où il est immergé. Volontaire mais partisan du moindre effort, il ne décide jamais de rien sans être fort d’un sûr soutien ou d’un milieu porteur et familier. Il est à la recherche d’une relation d’osmose, de fusion où il serait l’objet d’une attention permanente. Capable lui-même d’une exemplaire solidarité, il exige en ce domaine une totale réciprocité. Il se veut le roi, à la fois exigeant et débonnaire, de son petit univers.

Dissonant (conjonction, opposition, carré)

Dissonance équilibrée : le sujet passe alternativement de l’hyper-représentativité (Soleil) à l’intimité reposante (Lune), sans pouvoir se résoudre à choisir. Selon que l’une ou l’autre fonction domine dans son vécu, il peut adopter les attitudes suivantes :

Si la Lune domine, attaché à sa quiétude, à son bien-être et à sa tranquillité, le sujet a bien du mal à paraître, à jouer le rôle qu’on attend de lui, à s’affirmer comme individualité, à s’adapter socialement. Suggestible et nonchalant, son abandon à de douces rêveries lui interdit toute attention soutenue, toute concentration vigilante. Il végète dans une paisible anarchie, en osmose profonde avec son milieu ambiant, et fuit comme la peste les moments où il est indispensable de formuler des objectifs clairs, de prendre des décisions contraignantes. À la logique des modèles normatifs, il oppose la subjectivité de son imagination désordonnée. Trop à l’aise dans sa bulle, il angoisse à l’idée d’en sortir pour s’impliquer dans un but, un projet, une relation. Sa perception globale du monde semble incompatible avec tout modèle fort et structuré.

Si le Soleil domine, le sujet, au nom d’un idéal, d’un désir d’exemplarité ou de stricts principes moraux, s’interdit tout abandon, tout laisser-aller, toute plénitude paisible. Hyper-conscient et auto-contrôlé, il stresse pour se maintenir au niveau du modèle auquel il s’identifie. Son désir de paraître, d’être admiré et reconnu bloquent en lui tout naturel et toute réceptivité aux êtres et aux climats. Ses raisonnements simplistes, basés sur des certitudes dogmatiques et des a priori, se construisent en dépit de toute cohérence, de toute vision d’ensemble. Il impose ses buts et ses projets en ramant à contre-courant des circonstances, de toute ambiance porteuse. S’il s’enorgueillit de montrer qu’ainsi il résiste héroïquement à la facilité, il risque fort d’échouer à force de se couper de tout soutien et de tout lien de solidarité.

- Dissonance maîtrisée : le sujet a durement appris qu’il y a un temps pour le maintien de sa représentativité et un temps pour l’intimité reposante, et sait sans fausse note alterner ces deux fonctions.

- Dissonance sublimée : le sujet a délibérément sacrifié toute intimité reposante au nom d’un idéal supérieur, ou abdiqué de toute désir de paraître au profit d’une harmonieuse quiétude. SUITE

Cet article vous a été proposé par : Richard Pellard

Voir aussi :

- Bases du système R.E.T.
- Fonction lunaire
- Profil psychologique du Lunaire
- Stade lunaire (de 0 à 1 mois) : l’âge de la communion
- Famille ‘p’ (pouvoir intensif)
- Pouvoirs de Soleil-Lune : la Lune
- Espace personnel et aura lunaire
- Profil psychologique du Solaire
- Signification du Soleil dans le R.E.T.
- Stade solaire (de 7 mois 1/2 à 1 an) : l’âge de l’identification
- Pouvoirs de Soleil-Lune : le Soleil
- Famille ‘P’ (pouvoir extensif)
- Famille « R extensif » (Représentation extensive)
- Famille « r intensif » (représentation intensive)
- La dialectique des pouvoirs dans le système R.E.T.
- Apollon et son ombre : quand le Soleil se fait violence


Les Significations planétaires

par Richard Pellard. 620 pages. Format PDF. Illustrations en couleur.

La décision de ne traiter dans ce livre que des significations planétaires ne repose pas sur une sous-estimation du rôle des Signes du zodiaque et des Maisons. Le traditionnel trio Planètes-Zodiaque-Maisons est en effet l’expression d’une structure qui classe ces trois plans selon leur ordre de préséance et dans ce triptyque hiérarchisé, les Planètes occupent le premier rang. La première partie de ce livre rassemble donc, sous une forme abondamment illustrée de schémas pédagogiques et tableaux explicatifs, une édition originale revue, augmentée et actualisée des textes consacrés aux significations planétaires telles qu’elles ont été définies par l’astrologie conditionaliste et une présentation détaillée des méthodes de hiérarchisation planétaire et d’interprétation accompagnées de nombreux exemples concrets illustrés par des Thèmes de célébrités. La deuxième partie est consacrée, d’une part à une présentation critique des fondements traditionnels des significations planétaires, d’autre part à une présentation des rapports entre signaux et symboles, astrologie et psychologie. Enfin, la troisième partie présente brièvement les racines astrométriques des significations planétaires… et propose une voie de sortie de l’astrologie pour accéder à une plus vaste dimension noologique et spirituelle qui la prolonge et la contient. Vous pouvez dès maintenant le commander à la boutique.

L’astrologie, la nanification de Pluton & les astres transplutoniens

par Richard Pellard. 117 pages. Format PDF. Illustrations en couleur.

Pluton ne fait plus partie des planètes majeures de notre système solaire : telle est la décision prise par une infime minorité d’astronomes lors de l’Assemblée Générale de l’Union Astronomique Internationale qui s’est tenue à Prague en août 2006. Elle est reléguée au rang de « planète naine », au même titre que les nombreux astres découverts au-delà de son orbite. Ce livre récapitule et analyse en détail le pourquoi et le comment de cette incroyable et irrationnelle décision contestée par de très nombreux astronomes de premier plan. Quelles sont les effets de cette « nanification » de Pluton sur son statut astrologique ? Faut-il remettre en question son influence et ses significations astro-psychologiques qui semblaient avérées depuis sa découverte en 1930 ? Les « plutoniens » ont-ils cessé d’exister depuis cette décision charlatanesque ? Ce livre pose également le problème des astres transplutoniens nouvellement découverts. Quel statut astrologique et quelles influences et significations précises leur accorder ? Enfin, cet ouvrage propose une vision unitaire du système solaire qui démontre, chiffes et arguments rationnels à l’appui, que Pluton en est toujours un élément essentiel, ce qui est loin d’être le cas pour les autres astres au-delà de son orbite. Après avoir lu ce livre, vous saurez quoi répondre à ceux qui pensent avoir trouvé, avec l’exclusion de Pluton du cortège planétaire traditionnel, un nouvel argument contre l’astrologie ! Vous pouvez dès maintenant le commander à la boutique.





Pour que ce site continue à exister sans publicité :


Tous droits réservés. © 2003–2017 Richard Pellard reproduction interdite.
Webmestre : Julien Rouger
AstroAriana — Site réalisé avec SPIP | Espace privé