AstroAriana Association pour la Recherche et l'Information
en Astrologie NAturelle
AstroAriana
Présentation Qui sommes nous ? Nous écrire Plan du site Annuaire de liens Astrosoft Calculez votre thème Thème du jour Boutique
Pour que ce site continue à exister sans publicité
Téléchargements de livres au format PDF Élections présidentielles 2017 : des candidats et des astres
Articles aléatoires  Yves Ouatou et les prévisions  Astronomie des Maisons  Philippe Bouvard, un ourson Sagittaire dans le caviar  Le Cancer mythologique  Introduction aux significations planétaires  La Terre astronomique  Lune-Saturne  Le neptunien en bande dessinée
Vous êtes ici : Accueil ►Astro-documentsThéories généralesLes aspects interplanétairesInterprétation des AspectsAspects avec Neptune


Neptune-Pluton

Les exemples d’interprétation que nous donnons sont très loin d’être exhaustifs : ils ne font qu’indiquer et esquisser un cadre général décrivant la problématique de l’aspect. Ils ne sauraient donc être pris au pied de la lettre. Chaque être, en effet, apporte ses propres réponses, plus ou moins originales, aux questions que soulève un aspect. Il n’y a pas de recette. En vous aidant du R.E.T. et de la Théorie des âges et en combinant logique, observation et imagination, vous pourrez développer mille autres significations possibles, mille autres variations sur le même thème.

Problématique ‘Grand T’ (Transcendance extensive). Comment marier le passage du multiple au duo-duel (Neptune-‘eT’) avec le maintien du multiple absolu (Pluton-‘tT’) ? Comment faire fonctionner ensemble des états d’âme imprévisibles et une distance maximale ? Comment vivre d’étranges sensations tout en restant indéchiffrable ? Cet aspect exclut les niveaux ‘R’ (la sociabilité spontanée), ‘E’ (le sens du concret) et ‘r’ (l’autorité manifeste).

Consonant (conjonction, trigone, sextile)

Le sujet est un pur intuitif qui ne se réfère qu’aux injonctions profondes de son intériorité. Il a au plus haut point le sens et la sensation de l’occulte, du mystère, du subtil, du sous-jacent, de l’invisible, de l’innommable et de l’inexprimable. Il témoigne à sa manière, à travers son vécu tissé de paradoxes quasi incompréhensibles et ses actes qui semblent comme miraculeusement téléguidés par un inconscient sûr mais incompréhensible, de la réalité d’une autre dimension que celle des évidences premières et de l’existence brute. Sa présence frémissante est comme le témoignage concret d’un ailleurs, d’une insondable distance qu’il sait rendre vivante par son humanité. Revenu de toutes les illusoires et simplistes explications de textes, il maintient pourtant une foi viscérale dans l’homme vivant, cet être clair-obscur tissé d’ambiguïtés dont il ne se résout pas tout à fait à se dire qu’un jour, on éditera ses dernières nouvelles.

Dissonant (conjonction, opposition, carré)

Dissonance équilibrée : le sujet passe alternativement d’états d’âme flous et nébuleux (Neptune) à une lucidité froide et sans illusions (Pluton), sans pouvoir se résoudre à choisir. Selon que l’une ou l’autre fonction domine dans son vécu, il peut adopter les attitudes suivantes :

Si Neptune domine : le sujet, prisonnier de ses chimères, utopies exaltantes ou ivresses intérieures ou extérieures, est incapable de toute lucidité profonde et décapante. Il chante en chœur et de tout cœur avec des spectres de sirènes pour conjurer toute menace d’anéantissement et se dire qu’avec un peu de foi incarnée on peut venir à bout de la mort. Il est prêt à s’abandonner à n’importe quelle philosophie euphorisante, mystique ou idéologie fumeuse et de préférence collectiviste, susceptibles de conjurer son intuition de l’inanité de toutes choses. Il navigue sur la mer démontée de ses vraies intuitions et fausses clairvoyances, incapable de dénouer l’écheveau confus et embrouillé de ses complexités. Il s’accroche désespérément au radeau de la méduse de ses états d’âme inspirés ou non et aux productions visionnaires ou fantasmatiques de son imaginaire pour retarder au maximum de sombres perspectives qu’il se refuse à envisager réellement.

Si Pluton domine : le sujet est l’otage d’un scepticisme abyssal et d’une indifférence basique et radicale, pour lesquels tout ce qui est le plus ténument et le plus profondément humain est étranger. Seul compte pour lui la solitude glacée de l’être en soi, dont aucune manifestation affective ou vécue ne saurait témoigner du profond et indicible mystère. Sa lucidité désespérée et décapante sape à la base le plus petit espoir d’émergence d’autre chose, la moindre foi vivante qui pourrait dissiper les ténèbres, les plus subtils frémissements d’autres possibles qui prétendraient s’incarner. Il est ailleurs, dans une dimension extra-personnelle qui lui interdit jusqu’au minimum vital, la plus infime quantité d’impression de vivre, le « je ne sais quoi et presque rien » qui fait qu’on existe quand même et malgré tout. Il n’a pour refuge que le siège de l’esprit universel ou que son intraduisible certitude que les lendemains chanteront une musique radicalement différente.

- Dissonance maîtrisée : le sujet a durement appris qu’il y a un temps pour les états d’âme vivants et frémissants, et un temps pour se débarrasser radicalement de toute conception, et sait sans fausse note alterner ces deux fonctions.

- Dissonance sublimée : le sujet a délibérément sacrifié toute exaltation ou engouement affectifs et irrationnels au nom d’une suprême et profonde impassibilité d’être, ou abdiqué de toute tentation de souscrire à l’absurde au profit de la contagieuse dynamique d’une évolution profonde. SUITE

Cet article vous a été proposé par : Richard Pellard

Voir aussi :

- Bases du système R.E.T.
- Profil psychologique du Neptunien
- Signification de Neptune dans le R.E.T.
- Le temps de l’au-delà
- Stade neptunien (de 84 à 164 ans) : l’âge de la dépersonnalisation
- Famille « T extensif » (Transcendance extensive)
- Famille « e intensif » (existence intensive)
- Profil psychologique du Plutonien
- Signification de Pluton dans le R.E.T.
- Le temps de l’au-delà
- Stade plutonien (de 164 à 249 ans) : l’âge de la disparition
- Famille « T extensif » (Transcendance extensive)
- Famille « t intensif » (transcendance intensive)


Les Significations planétaires

par Richard Pellard. 620 pages. Format PDF. Illustrations en couleur.

La décision de ne traiter dans ce livre que des significations planétaires ne repose pas sur une sous-estimation du rôle des Signes du zodiaque et des Maisons. Le traditionnel trio Planètes-Zodiaque-Maisons est en effet l’expression d’une structure qui classe ces trois plans selon leur ordre de préséance et dans ce triptyque hiérarchisé, les Planètes occupent le premier rang. La première partie de ce livre rassemble donc, sous une forme abondamment illustrée de schémas pédagogiques et tableaux explicatifs, une édition originale revue, augmentée et actualisée des textes consacrés aux significations planétaires telles qu’elles ont été définies par l’astrologie conditionaliste et une présentation détaillée des méthodes de hiérarchisation planétaire et d’interprétation accompagnées de nombreux exemples concrets illustrés par des Thèmes de célébrités. La deuxième partie est consacrée, d’une part à une présentation critique des fondements traditionnels des significations planétaires, d’autre part à une présentation des rapports entre signaux et symboles, astrologie et psychologie. Enfin, la troisième partie présente brièvement les racines astrométriques des significations planétaires… et propose une voie de sortie de l’astrologie pour accéder à une plus vaste dimension noologique et spirituelle qui la prolonge et la contient. Vous pouvez dès maintenant le commander à la boutique.

L’astrologie, la nanification de Pluton & les astres transplutoniens

par Richard Pellard. 117 pages. Format PDF. Illustrations en couleur.

Pluton ne fait plus partie des planètes majeures de notre système solaire : telle est la décision prise par une infime minorité d’astronomes lors de l’Assemblée Générale de l’Union Astronomique Internationale qui s’est tenue à Prague en août 2006. Elle est reléguée au rang de « planète naine », au même titre que les nombreux astres découverts au-delà de son orbite. Ce livre récapitule et analyse en détail le pourquoi et le comment de cette incroyable et irrationnelle décision contestée par de très nombreux astronomes de premier plan. Quelles sont les effets de cette « nanification » de Pluton sur son statut astrologique ? Faut-il remettre en question son influence et ses significations astro-psychologiques qui semblaient avérées depuis sa découverte en 1930 ? Les « plutoniens » ont-ils cessé d’exister depuis cette décision charlatanesque ? Ce livre pose également le problème des astres transplutoniens nouvellement découverts. Quel statut astrologique et quelles influences et significations précises leur accorder ? Enfin, cet ouvrage propose une vision unitaire du système solaire qui démontre, chiffes et arguments rationnels à l’appui, que Pluton en est toujours un élément essentiel, ce qui est loin d’être le cas pour les autres astres au-delà de son orbite. Après avoir lu ce livre, vous saurez quoi répondre à ceux qui pensent avoir trouvé, avec l’exclusion de Pluton du cortège planétaire traditionnel, un nouvel argument contre l’astrologie ! Vous pouvez dès maintenant le commander à la boutique.





Pour que ce site continue à exister sans publicité :


Tous droits réservés. © 2003–2017 Richard Pellard reproduction interdite.
Webmestre : Julien Rouger
AstroAriana — Site réalisé avec SPIP | Espace privé