AstroAriana Association pour la Recherche et l'Information
en Astrologie NAturelle
AstroAriana
Présentation Qui sommes nous ? Nous écrire Plan du site Annuaire de liens Astrosoft Calculez votre thème Thème du jour Boutique
Pour que ce site continue à exister sans publicité
Téléchargements de livres au format PDF Élections présidentielles 2017 : des candidats et des astres
Articles aléatoires  En quatrième vitesse  2.1. Le r.e.t. dans le R.E.T.  Témoignage astro de Béatrice Martignon  Anthologie astrologique 1980–1986  Uranus astronomique  Fondements et méthodologie de l’interprétation de Mars en conditionalisme  Vivre en harmonie avec le ciel : le bonheur d’être soi existe-t-il ?  Profil psychologique du Solaire
Vous êtes ici : Accueil ►Astro-pratiqueEntretiens avec des astrologisants


Jean-Pierre Nicola : "j’ai remis l’astrologie sur pied"

Fondateur de l’astrologie conditionaliste, Jean-Pierre Nicola est l’un des plus grands découvreurs et penseurs de l’astrologie du XXe siècle, dans la lignée de Ptolémée et de Johannes Kepler. Et comme tous les découvreurs, il dérange... Entré dans l’âge neptunien (plus de 85 ans), Jean-Pierre Nicola a accordé un passionnant entretien que vous pouvez retrouver ici. Il y parle de son long parcours de découvreur, de défricheur et de déchiffreur de l’astrologie conditionaliste.



Bref extrait :

« Au terme de la demi-boucle de Neptune en secteur X (Représentation de référentiel Objet, en définition conditionaliste), les états d’âme n’ont guère d’intérêt. La goutte d’eau qui fait déborder le vase a du mérite mais reste une goutte d’eau. Continuateur des premiers conditionalistes, Ptolémée, Cardan, Kepler, et même Morin de Villefranche, en revenant à l’astronomie d’observation, j’ai remis l’astrologie sur pied, en contact avec la Terre et sa gravité liée à celle de toutes les planètes ; augmenté l’envergure de ses ailes pour voyager (d’un coup d’aile jusqu’à Université d’Hawaïi par exemple.), s’affranchir de l’enfermement dans un référentiel exclusif, notamment d’un Sujet cloisonné au centre d’un horoscope d’idéogrammes et de papier, comme si le ciel et les sciences humaines étaient étrangères à toute physique. Des ailes pour aller au-devant d’autres savoirs (biophysique, neurobiologie notamment) reprendre place dans les universités libres de tout dogmatisme ».

À lire.

Cet article vous a été proposé par : Richard Pellard




Pour que ce site continue à exister sans publicité :


Tous droits réservés. © 2003–2017 Richard Pellard reproduction interdite.
Webmestre : Julien Rouger
AstroAriana — Site réalisé avec SPIP | Espace privé