Astroariana Association pour la Recherche et l'Information
en Astrologie NAturelle
Astroariana
Présentation Qui sommes nous ? Nous écrire S'inscrire à ARIANA Plan du site Outils Calculez votre thème Thème du jour Outils Flash Divers Annuaire de liens Statistiques du site  Le Bélier dans "La Condition solaire"  Verseau R.E.T.  Accoucher sous les planètes : choisir le Signe de son enfant ?  Uranus  Françoise de Panafieu, une Sagittaire mairesse femme ?  Une critique inepte du conditionalisme par André Barbault  Noces magiques  Introduction au signal astrologique Syndication
My MSN

newsgator

netvibes

Mon Yahoo

Add to Google

Vous êtes ici : Accueil >Astro-documents >Théories générales >Les aspects interplanétaires >Interprétation des Aspects >Aspects avec Vénus Publié le 30 décembre 2001
Vénus-Saturne

Comment marier le passage de l’unique au duo-duel (Vénus-"eR") avec celui du duo-duel au multiple (Saturne-"tE") ? Comment faire fonctionner ensemble une affectivité à fleur de peau et un vécu dont on s’abstrait ? Comment rester charmant et séduisant tout en méditant sur les complexités de l’expérience ? Cet aspect exclut les niveaux "r" (l’autorité manifeste) et "T" (l’imaginaire prospectif).

Consonant (conjonction consonante, trigone, sextile)

Le sujet se caractérise par une affectivité complexe et délicate, des sentiments tendres et profonds, par une cérébralité qui ne nie rien des réalités du cœur. Chez lui, les images-désirs appelant à une immédiate concrétisation sont tempérées par l’expérience et la froide raison. Il dissèque ses goûts et dégoûts, sympathies et antipathies pour essayer d’en entrevoir les mécanismes secrets, les causes subtiles, les conséquences lointaines ou les significations cachées. Prudent et réfléchi, sachant que l’amour et l’amitié sont de longs et incertains cheminements, il s’efforce de bâtir des relations privilégiées stables, durables et profondes. Il a le goût des plaisirs rares et des voluptés inconnues, fortement cérébralisées. Il aime avec pudeur, distance, silence et ténacité. Ses sentiments, en se décantant, se dépouillent volontiers de leur charge émotionnelle pour se tourner vers l’abstraction ou la quête d’un hypothétique absolu.

Dissonant (conjonction dissonante, opposition, carré)

Dissonance équilibrée : le sujet passe alternativement d’une affectivité à fleur de peau (Vénus) à un scepticisme aventureux (Saturne), sans pouvoir se résoudre à choisir. Selon que l’une ou l’autre fonction domine dans son vécu, il peut adopter les attitudes suivantes :

Si Vénus domine : le sujet craint par dessus tout les frustrations affectives, le manque d’amour, l’éloignement sentimental. Son cœur a des raisons que la sagesse ignore totalement. Dans sa hantise de voir ses désirs insatisfaits, ses souhaits non exaucés, ses caprices non assouvis, il se démène pour jouir voluptueusement des bonnes choses de la vie avant qu’une quelconque catastrophe ne vienne le priver des êtres ou choses qui sont chères à son cœur. Il est incapable de prendre du recul, d’analyser le pourquoi et le comment de ses goûts et dégoûts, sympathies et antipathies irréfléchies et souvent sans fondements sérieux. Il préfère se laisser émouvoir, toucher et séduire plutôt que de sonder les êtres et choses qui le charment. Il se réfugie dans un esthétisme mièvre pour fuir les froides abstractions, et angoisse à l’idée que son goût des plaisirs puisse être contrarié par de déplaisantes responsabilités.

Si Saturne domine : au nom d’une raison froide et desséchée, d’un hypothétique absolu ou d’une incertaine quête de sens, le sujet fait taire en lui toute sensibilité qu’il assimile à de la sensiblerie. Persuadé qu’il n’y a pas d’amour heureux, il prend un malin plaisir à s’interdire toute satisfaction de ses désirs, à rester sourd à l’appel de ses sens. Il cherche à prendre le maximum de distance à l’égard de tout attachement, de toute relation privilégiée basée sur des émotions partagées, au risque de l’isolement ou d’une solitude plus ou moins bien acceptée. Il sonde et ausculte les cœurs, sans douceur ni tendresse, pour en découvrir les rouages cachés. Sa rigueur ascétique lui interdit de céder aux tentations et désirs du moment. A force de prudence et de prévoyance, il s’interdit les délices éphémères mais réels de la passion.

Dissonance maîtrisée  : le sujet a durement appris qu’il y a un temps pour la réflexion approfondie, et un temps pour vivre ses amours, affects et émois, et sait sans fausse note alterner ces deux fonctions.

Dissonance sublimée : le sujet a délibérément sacrifié tout attachement charnel ou affectif au nom d’une recherche ingrate et méthodique, ou abdiqué de tout rigoureux questionnement expérimental au profit de tendres et voluptueux sentiments. SUITE

Voir aussi :

- Bases du système .E.T.
- Profil psychologique du vénusien
- Signification de Vénus dans le R.E.T.
- Stade vénusien (de 3 à 7 mois 1/2) : l’âge de l’affection
- Famille "R extensif" (Représentation extensive)
- Famille "e intensif" (existence intensive)
- Profil psychologique du Saturnien
- Signification de Saturne dans le R.E.T.
- Stade saturnien (de 12 à 30 ans) : l’âge des interrogations
- Famille "E extensif" (Existence extensive)
- Famille "t intensif" (transcendance intensive)

Cet article vous a été proposé par : Richard Pellard


Imprimer Imprimer cet article
Rechercher sur le site :


Tous droits réservés. © 2003-2016 Richard Pellard reproduction interdite.
Webmestre : Julien Rouger
Site réalisé avec SPIP | Espace privé