AstroAriana Association pour la Recherche et l'Information
en Astrologie NAturelle
AstroAriana
Présentation Qui sommes nous ? Nous écrire Plan du site Annuaire de liens Astrosoft Calculez votre thème Thème du jour Boutique
Pour que ce site continue à exister sans publicité
Téléchargements de livres au format PDF Élections présidentielles 2017 : des candidats et des astres
Articles aléatoires  Yves Ouatou et les prévisions  Astronomie des Maisons  Philippe Bouvard, un ourson Sagittaire dans le caviar  Le Cancer mythologique  Introduction aux significations planétaires  La Terre astronomique  Lune-Saturne  Le neptunien en bande dessinée
Vous êtes ici : Accueil ►Astro-pratiqueAstro-portraits célèbres


Chanson

Alain Bashung ou Vénus en faux rires par Richard Pellard

Longtemps, Alain Bashung s’est cherché. Ses premiers disques étaient bancals : sur fond de musique rock ou bluesy, les textes brinquebalaient entre satire et parodie. Ils lui ont valu une réputation de chanteur à calembours, de funambule rigolo, de fantaisiste détaché. Malentendu : s’il composait les musiques de ses chansons, les paroles n’étaient pas de lui. Pendant trente ans, il a alterné tubes énormes (Gaby, Vertige de l’amour) et bides retentissants. Dans son nouvel album Fantaisie militaire qui (...) Lire la suite...

Barbara, noire rose des Gémeaux par Richard Pellard

Le 24 novembre 1997, la longue dame brune qui préférait « vivre en enfer que de mourir au paradis » nous quittait. Son ultime sommeil a eu raison de ses innombrables nuits d’insomnie. Diva discrète, star secrète, amante religieuse, l’âme de Barbara s’est envolée sur les notes d’une petite cantate égrenée par un piano noir. Un aigle, noir lui aussi, l’accompagnait pour le grand voyage vers l’inconnu, loin de cette planète où elle se sentait seule « comme pluie, comme cendre, comme froide, comme rien, comme (...) Lire la suite...

Bertrand Cantat, un Poissons bouquet de nerfs par Rémi Valet

Noir Désir n’est pas un groupe de rock comme les autres. Au fil des années et d’un parcours discographique sans fausses notes, il a réussi à imposer un style rigoureux, intransigeant et farouchement indépendant dans un univers du show-business qui nous habitue plutôt à la tiédeur, au conformisme et à l’absence de vue. À la tête du groupe, Bertrand Cantat fait figure de leader charismatique à la personnalité complexe et torturée. Les choses sont forcément un peu plus compliquées que cela… « Un certain goût (...) Lire la suite...

Billie Holiday et ce maudit Bélier blues… par Rémi Valet

Dans un club enfumé, la clameur des voix des ivrognes recouvre un moment une voix qui s’élève lentement, puis transperce la nuit sans âme de ces bouges new-yorkais… Tout à coup, une chanteuse étrange, une hybride de tout ce qui peut nourrir le malheur de notre ici-bas, une femme qui a vécu toute sa vie à mi-chemin entre le paradis et l’enfer, se met à chanter… Les voix se taisent, les mots s’étranglent, on est ailleurs. « Lady in satin » Cette femme chante comme personne, c’est comme si elle donnait un (...) Lire la suite...

Dominique A., le modeste Balance aux mots d’esthète par Rémi Valet

En l’espace de trois albums, Dominique A. (de son vrai nom Ané, né le 6 octobre 1968, à 17 h 35 à Provins) s’est construit patiemment une place bien à part dans l’univers de la « chanson française », puis s’est attaché avec le quatrième (Remué), à déménager de ce cocon con pour ne plus courir le risque d’être mélangé à une famille qui n’est pas la sienne. En réussissant à imposer un style inclassable, à la fois décalé et en même temps accessible, on peut le ranger parmi les représentants les plus sincères et les (...) Lire la suite...

Étienne Roda-Gil, Lion abolisseur d’ennui par Richard Pellard

Mai 68 à Paris. Vous avez l’oreille collée à votre transistor branché sur Europe 1. Entre deux reportages-flashs bruissant des explosions des cocktails Molotov et des grenades lacrymogènes, des bruits de pavés martelant l’asphalte, des vociférations des manifestants estudiantins et des C.R.S. qui les chargent en arrière-fond sonore des commentaires survoltés des journalistes, vous ne pouvez pas échapper au pétaradant tube du printemps complètement dans l’air du temps : La cavalerie, chanté par un tout (...) Lire la suite...

Francis Cabrel, dans la bulle lunaire d’Astaffort-sur-Cancer par Richard Pellard

Ce gentil ourson se calfeutre frileusement dans sa quiétude et sa tranquillité hyper-protégées. Côté lenteur d’excitation, son ami Dominique Rocheteau affirme qu’il « avance en permanence » et qu’au fond il est un « aventurier ». Ce que ne dénie pas notre très cancérien lunaire, qui précise quand même : « un aventurier dans ma tête. Quant à avancer, je ne sais pas… J’avance peut-être dans la sérénité ». C’est tout dire. Lune en Cancer Et le citoyen d’Astaffort, né le 23/11/1953 à 20 h 00 HO à Agen, d’aller (...) Lire la suite...

Georges Brassens ou la mesure de la Balance par Richard Pellard

Né le 22/10/1921 à 18 h 00 à Sète, l’apôtre à la pipe du pacifisme égalitaire est né sous le signe de la Balance : horreur idéaliste d’un Soleil-Balance angulaire pour les blocages étriqués crées par les confrontations d’un Mars « aveugle » en Vierge. Soleil en Balance C’est définitivement non à la violence physique ou intellectuelle, non à cette dure brutalité qui empêche d’entretenir avec son prochain des rapports de compréhension, de bonne entente et de courtoisie. Idéal d’harmonie transparente des rapports (...) Lire la suite...

Gérard Manset, matrice d’un Lion triste par Richard Pellard

« Cet homme est une légende vivante. On le dit lointain, ombrageux, hautain, solitaire. On le dit perfectionniste et mégalo. Il n’a jamais rien fait pour démentir cette réputation, pour lever le voile du mystère. Seule référence : les disques, même si Manset n’est jamais complètement satisfait de ce qu’il fait. Artiste torturé ? Génie incompris ? Martyr masochiste ? » (Fred Hidalgo). Paris, mai 1968. Les pavés gauchistes volent bas, les matraques policières s’abattent sur les crânes. Les étudiants (...) Lire la suite...

Hardy-Dutronc, duo-duel Capricorne-Taureau en clair-obscur par Richard Pellard

Dans les milieux artistiques et médiatiques, les couples ne durent jamais bien longtemps. Vieux de plus de trente ans, le duo Hardy-Dutronc fait donc figure d’exception. Ils se sont rencontrés à l’âge d’or des « yéyés », lui le fêtard aquoiboniste qui « aime les filles » et les cigares, elle la mélancolique studieuse qui préfère les livres et la réflexion. À la fin des années soixante, qui aurait parié sur la pérennité de cette étrange association ? Quelle est la nature de cette mystérieuse complicité ? La (...) Lire la suite...

Jean-Louis Murat, le Fier amant Verseau de la terre par Rémi Valet

« N’oublie pas qu’ici, mon vrai nom, c’est bercail » (Montagne, sur l’album Vénus). Jean-Louis Murat est né le 28/01/52, à 6 h 30 HO, à Clermont-Ferrand. De son vrai nom, Bergheaud, il a passé son enfance dans un trou perdu de l’Auvergne, Murat-le-Caire, qui lui inspirera plus tard son nom de scène. À ses débuts, il signa d’ailleurs une chanson-baptême de « Murat », qui résumait déjà les dualités du personnage : « C’est un peu une habitude, un jeu, qui devient dangereux, du feu braqué sur les yeux. Avant d’être (...) Lire la suite...

L’affaire Cantat-Trintignant, une tragédie lunaire sans héros par Rémi Valet

En janvier 2003, j’ai eu l’idée d’écrire un article pour les Cahiers Conditionalistes, à propos du chanteur du groupe Noir Désir, Bertrand Cantat. Par cet article, je voulais surtout tenter de percer à jour les mystères de ce personnage à la fois secret et entier, connu et inconnu, hermétique et limpide. En dehors de toute démarche de fan hystérique ou d’astrologisant imbu de son savoir pseudo-occulte, j’ai donc écrit quelques lignes que j’estime les plus respectueuses et les plus objectives possibles, à (...) Lire la suite...



Tous droits réservés. © 2003–2017 Richard Pellard reproduction interdite.
Webmestre : Julien Rouger
AstroAriana — Site réalisé avec SPIP | Espace privé