AstroAriana Association pour la Recherche et l'Information
en Astrologie NAturelle
AstroAriana
Présentation Qui sommes nous ? Nous écrire Plan du site Annuaire de liens Astrosoft Calculez votre thème Thème du jour Boutique
Pour que ce site continue à exister sans publicité
Téléchargements de livres au format PDF Élections présidentielles 2017 : des candidats et des astres
Articles aléatoires  En quatrième vitesse  2.1. Le r.e.t. dans le R.E.T.  Témoignage astro de Béatrice Martignon  Anthologie astrologique 1980–1986  Uranus astronomique  Fondements et méthodologie de l’interprétation de Mars en conditionalisme  Vivre en harmonie avec le ciel : le bonheur d’être soi existe-t-il ?  Profil psychologique du Solaire
Vous êtes ici : Accueil ►Astro-pratiqueAstro-portraits célèbresChanson


Hardy-Dutronc, duo-duel Capricorne-Taureau en clair-obscur

Dans les milieux artistiques et médiatiques, les couples ne durent jamais bien longtemps. Vieux de plus de trente ans, le duo Hardy-Dutronc fait donc figure d’exception. Ils se sont rencontrés à l’âge d’or des « yéyés », lui le fêtard aquoiboniste qui « aime les filles » et les cigares, elle la mélancolique studieuse qui préfère les livres et la réflexion. À la fin des années soixante, qui aurait parié sur la pérennité de cette étrange association ? Quelle est la nature de cette mystérieuse complicité ? La comparaison de leurs Thèmes lève un coin du voile…



L’amour en Gémeaux-Sagittaire

Françoise (née le 17/01/1944 à 21 h 30 HO à Paris) est Capricorne Ascendant Vierge, Jacques (né le 28/04/1943 à 05 h 00 HO à Paris) Taureau Ascendant Poissons. Mais ce qui les relie surtout, c’est l’axe Gémeaux-Sagittaire : Vénus en Sagittaire opposée à Mars-Saturne-Uranus chez elle, conjonction Vénus-Saturne-Uranus en Gémeaux chez lui. Leurs Vénus respectives sont donc en opposition.

Pour l’astrologie traditionnelle, un tel Aspect passe pour très défavorable aux relations amoureuses : c’est l’indice d’un désaccord dans le vécu des désirs et des plaisirs. En réalité, l’observation montre que les dissonances entre Vénus d’un Thème à l’autre ont plutôt pour effet d’attiser les deux de la passion, pour le meilleur ou pour le pire…



De plus, les Signes diamétralement opposés ont de nombreux points communs. Gémeaux et Sagittaire partagent ainsi la même ouverture effervescente. La Vénus en Gémeaux de Jacques lui vaut une affectivité et une sensorialité mobiles, turbulentes, papillonnantes : il ne sait pas résister à l’envie du moment, se laisse griser par ses émois passagers, réagit au quart de tour dès qu’il est séduit, intéressé, touché. La Vénus en Sagittaire de Françoise est plus sélective : elle l’incite certes à rechercher une vaste et épidermique communion affective où les corps et les cœurs vibreraient à l’unisson, mais elle a davantage que Jacques tendance à faire du tri dans ses désirs.

Notons enfin que Gémeaux et Sagittaire sont des Signes solsticiaux qui, en positif, incitent à brasser large, à rechercher des synthèses dynamiques, à dépasser les antagonismes mais qui, en négatif risquent de pousser à tout mélanger à force de vouloir tout réunir. Les relations amoureuses deviennent alors un bric-à-brac où chacun a parfois bien du mal à démêler le tien du mien et où les sentiments sont marqués par une grande ambivalence : on désire ce qu’on ne peut pas avoir, on a ce qu’on ne désire pas… et on se sent quand même irrésistiblement attiré par l’autre !

Un Mars, et ça repart !

Françoise et Jacques sont tous les deux nés avec un Mars dominant (à l’Ascendant en Poissons chez lui, au Milieu-du-Ciel en Gémeaux chez elle), et… aïe : leurs Mars respectifs sont comme leurs Vénus, en aspect dissonant ! D’où le risque d’un permanent rapport de duo-duel, d’une confrontation de tous les instants. Avec un Mars en Poissons, Jacques impose une épaisse indifférence à l’égard de tout ce qui n’est pas pour lui essentiel : vivre à bout portant, exister en plus fort, s’absorber dans son activité présente sans se soucier du reste. À cette force d’inertie s’oppose le Mars en Gémeaux de Françoise qui la rend impétueuse, vive, réactive, réagissante.

Deux manières très différentes d’être concrètement au monde, d’investir son vécu, qui ne facilitent pas la cohabitation au quotidien. Deux manières différentes d’être « marsien », certes, mais deux manières « marsiennes » quand même : exigence de franchise, même brutale. Nécessité de ressentir physiquement la présence de l’autre, même si c’est dans la confrontation. Chez les couples marsiens qui durent, la complicité est basée sur la rivalité, les duels mettent du sel dans les duos…

Vénus à l’ombre de Saturne

Chez Françoise, Vénus est opposée à la conjonction Mars-Saturne ; chez Jacques, La conjonction Vénus-Saturne est au carré de Mars. Saturne joue donc lui aussi un rôle essentiel dans leur relation de couple, en les incitant à vivre des relations affectives complexes, tourmentées, oscillant entre tendresse et froideur, proximité et distance, élans et reculs, spontanéité et calculs, désirs et frustrations.

Avec un Mars nettement dominant, Jacques a tendance à balayer d’un revers de gros bon sens les délicates complexités de la vie sentimentale, à refuser de se « prendre la tête » en creusant ses émotions pour essayer d’en comprendre le comment et le pourquoi… tout en étant secrètement tourmenté des turbulences et insatisfactions qu’elles provoquent en lui ; chez Françoise au contraire, la puissance de Saturne ne lui permet pas de se comporter ainsi : anxieuse, inquiète, perfectionniste, elle analyse, décrypte, dissèque ses sentiments et ceux de l’autre. Quand Jacques voudrait vivre ses émotions au ras des pâquerettes sans se poser de questions, elle ne peut s’empêcher de creuser la terre pour interroger leurs racines enfouies…

Uranus, à la rigueur…

Françoise est fortement marquée par une conjonction Mars-Uranus dominante, alors que, dans le carré Mars-Uranus du thème de Jacques, c’est nettement Mars qui prédomine. Là où Françoise n’envisage pas d’agir (Mars) autrement qu’avec une extrême rigueur bien planifiée (Uranus), Jacques s’affranchit volontiers de cette dernière, préférant improviser au coup par coup, au gré des circonstances fluctuantes, dans le refus de toute contrainte et de tout contrôle. En ce sens, dans ce couple où l’affectivité prédomine largement, Françoise est la plus cérébrale des deux, celle aussi qui a les plus forts principes directeurs.

Les Aspects Vénus-Uranus (conjonction chez Jacques, opposition chez Françoise) communs aux deux thèmes introduisent enfin une notion d’intensité passionnelle dans les relations de couple : avec Vénus-Uranus, aimer demande de se surpasser, l’amour est une aventure où l’on veut aller jusqu’au bout de l’affirmation de soi. Cette exigence, la très urano-vénusienne Françoise l’a au plus haut point, beaucoup plus que Jacques qui, lui, se contenterait volontiers d’une relation plus « marsienne », du style « on est comme on est, c’est pas la peine d’aller chercher midi à quatorze heures ».

Entre Saturne et Neptune…

Comme vous le voyez, Jacques et Françoise ont en commun une même configuration planétaire conflictuelle : Mars-Vénus-Saturne-Uranus, mais ils n’ont pas la même manière de la vivre. Pourtant, ils n’ont pas que des ressemblances. Ils ont aussi une différence, et elle est fondamentale : Jacques est « neptunien », et Françoise ne l’est pas, alors qu’elle est très « saturnienne ». Or Neptune et Saturne ont des fonctions exactement inverses : Neptune privilégie le feeling, l’intuition, l’inspiration là où Saturne préfère la la décantation du ressenti, la réflexion, le recul. Neptuno-marsien, Jacques se soucie peu d’être rationnel : il lui suffit de se sentir intensément exister en se fiant à son petit doigt pour s’orienter. Aux laborieuses analyses il préfère le chant des sirènes.

Le « trou noir » jupitérien

L’une des fonctions de Jupiter est de permettre le dialogue raisonnable, la négociation au mieux des intérêts de chacun. Dans le Thème de Françoise, Jupiter est co-dominant, au sextile-trigone de l’opposition Vénus-Saturne : lorsqu’il le faut, il ne lui en coûte pas trop d’accepter des compromis. Dans le Thème de Jacques, Jupiter est la planète la plus faible. Autant dire que la négociation raisonnable est pour lui une mystérieuse entité dont les mystères lui échappent totalement. Il faut le prendre comme il est : rugueux, carré, récalcitrant (Mars), mais aussi imprévisible, ondoyant, incertain (Neptune).

Comment parvenir à coexister quand même en dépit de tout ça ? En s’aimant malgré tout et en habitant chacun à son étage : « Elle, c’est en haut, moi, c’est en bas, dit Jacques. Je ne monte jamais chez Françoise. Au-dessus ou en-dessous, l’important c’est qu’elle soit là ».

Texte paru dans Astrologos n° 1, septembre 2000.

Cet article vous a été proposé par : Richard Pellard


Le petit livre du Capricorne

par Richard Pellard. 49 pages. Illustrations en couleurs

Ce livre présente et explique les trois zodiaques : celui du décor des constellations, celui de l’astrologie traditionnelle basé sur les Quatre Éléments symboliques (Feu, Terre, Air & Eau) et celui de l’astrologie naturelle basé sur les phénomènes astronomiques objectifs.

Interprétation du Capricorne selon la symbolique classique et selon ses réflexes dans le zodiaque naturel (force, vitesse, équilibre) ; interprétation du Capricorne en fonction des planètes dominantes ; le Signe solaire & le Signe Ascendant. Vous pouvez dès maintenant le commander à la boutique.

Le petit livre du Taureau

par Richard Pellard. 49 pages. Illustrations en couleurs

Ce livre présente et explique les trois zodiaques : celui du décor des constellations, celui de l’astrologie traditionnelle basé sur les Quatre Éléments symboliques (Feu, Terre, Air & Eau) et celui de l’astrologie naturelle basé sur les phénomènes astronomiques objectifs.

Interprétation du Taureau selon la symbolique classique et selon ses réflexes dans le zodiaque naturel (force, vitesse, équilibre) ; interprétation du Taureau en fonction des planètes dominantes ; le Signe solaire & le Signe Ascendant. Vous pouvez dès maintenant le commander à la boutique.





Pour que ce site continue à exister sans publicité :


Tous droits réservés. © 2003–2017 Richard Pellard reproduction interdite.
Webmestre : Julien Rouger
AstroAriana — Site réalisé avec SPIP | Espace privé