AstroAriana Association pour la Recherche et l'Information
en Astrologie NAturelle
AstroAriana
Présentation Qui sommes nous ? Nous écrire Plan du site Annuaire de liens Astrosoft Calculez votre thème Thème du jour Boutique
Téléchargez nos livres au format PDF Les significations planétaires
Pour que ce site continue à exister sans publicité
Articles aléatoires  L’Astrologie, idées reçues, par René-Guy F. Guérin  Débat : langage et communication conditionaliste  Astrologie et astrologies : écoles, courants et chapelles  Éléphants et nazis : quand l’anti-astrologisme rend complètement fou  Astronomie des Maisons  Uranus-Pluton  Psykott show n° 1 : Soleil-Pluton, les découvreurs dérangent  Le Soleil astronomique
Vous êtes ici : Accueil ►Astro-pratique


Entretiens avec des astrologisants


Entretien avec Jean-Pierre Nicola par Alain de Chivré

Alain de Chivré : Comment peut-on définir succinctement l’astrologie conditionnelle ? Jean Pierre Nicola : Il suffit de se reporter à la définition de l’adjectif : conditionnel, elle d’un dictionnaire de langue française. Dans le Larousse (1993) on lit, en définition n° 1 : Qui dépend de certaines conditions : promesse conditionnelle. Pour l’astrologie conditionnelle ou conditionaliste, les promesses des configurations natales comme des transits ne se réalisent que sous condition d’un contexte qui les modère, les amplifie ou les annule. Ce contexte comprend les conditions familiales, génétiques, (...) Lire la suite...

Jean-Pierre Nicola : « j’ai remis l’astrologie sur pied » par Richard Pellard

Bref extrait : « Au terme de la demi-boucle de Neptune en secteur X (Représentation de référentiel Objet, en définition conditionaliste), les états d’âme n’ont guère d’intérêt. La goutte d’eau qui fait déborder le vase a du mérite mais reste une goutte d’eau. Continuateur des premiers conditionalistes, Ptolémée, Cardan, Kepler, et même Morin de Villefranche, en revenant à l’astronomie d’observation, j’ai remis l’astrologie sur pied, en contact avec la Terre et sa gravité liée à celle de toutes les planètes ; augmenté l’envergure de ses ailes pour voyager (d’un coup d’aile jusqu’à Université d’Hawaïi par (...) Lire la suite...

Françoise Schneider-Gauquelin et l’astro-statistique par Richard Pellard

Richard Pellard : Quel bilan tirez-vous de vos enquêtes statistiques sur l’astrologie, au bout de près d’un demi-siècle de recherches ? Vous avez eu à affronter le scepticisme, les contre-expertises parfois honnêtes, parfois tendancieuses, et la mauvaise foi des anti-astrologues universitaires. Pouvez-vous nous en parler ? Françoise Gauquelin : Je vais peut-être vous désappointer, mais je considère de tels problèmes comme absolument normaux. Vous-même, imaginez que vous ayez, après beaucoup d’efforts, atteint le grade enviable de professeur au Collège de France. Vous auriez par là-même pris l’habitude (...) Lire la suite...

Suzel Fuzeau-Bræsch, biologiste et astrologue par Richard Pellard

1970. Les premiers ordinateurs proposant des études de thèmes font leur apparition en Angleterre. S. Fuzeau-Bræsch est à Londres, en mission avec une délégation scientifique. Curieuse, elle se procure les portraits astrologiques informatisés de quelques-unes de ses connaissances. Par jeu, elle fait disparaître toute mention des dates de naissance et essaye d’attribuer à chaque personne le portrait astrologique qui lui ressemble le plus. Surprise : elle a un pourcentage d’identifications réussies très important. Quelque temps plus tard, elle reproduit l’expérience avec d’autres personnes, avec des (...) Lire la suite...

Maurice Vasset, astrologue-soldat du général de Gaulle par Richard Pellard

Richard Pellard : Comment en êtes-vous arrivé à vous intéresser à l’astrologie ? Régulus : J’ai commencé à dix-huit ans, en 1934, en même temps que je m’engageais dans l’armée. Je ne sais pas pourquoi, tout d’un coup ça m’a intéressé, j’ai pris tous les bouquins d’astrologie que j’ai trouvés, et depuis j’apprends toujours ! En 1939, quant a éclaté la IIe Guerre Mondiale, je suis parti comme brancardier, et très vite j’ai été blessé. Je me suis retrouvé à l’hôpital puis en convalescence, ce qui m’a laissé pas mal de temps pour continuer à étudier l’astrologie ! Puis, voyant que les Allemands allaient tout envahir, je (...) Lire la suite...



Tous droits réservés. © 2003–2018 Richard Pellard. Reproduction interdite.
Webmestre : Julien Rouger
AstroAriana — Site réalisé avec SPIP