AstroAriana Association pour la Recherche et l'Information
en Astrologie NAturelle
AstroAriana
Présentation Qui sommes nous ? Nous écrire Plan du site Annuaire de liens Astrosoft Calculez votre thème Thème du jour Boutique
Téléchargez nos livres au format PDF Élections présidentielles 2017 : des candidats et des astres
Pour que ce site continue à exister sans publicité
Articles aléatoires  Astrologie tragi-karmique  Mercure astronomique  Uranus-Prométhée  Aspects solaires consonants  1.4. Des cotangentes aux entiers simples  Espace personnel et aura lunaire  Analyse de Thèmes d’une famille : les enfants  Sagittaire R.E.T.
Vous êtes ici : Accueil ►Astro-documentsThéories généralesLes aspects interplanétairesInterprétation des AspectsAspects avec Mercure


Aspects mercuriens dissonants (Mercure dominant)

Les exemples d’interprétation que nous donnons sont très loin d’être exhaustifs : ils ne font qu’indiquer et esquisser un cadre général décrivant la problématique de l’aspect. Ils ne sauraient donc être pris au pied de la lettre. Chaque être, en effet, apporte ses propres réponses, plus ou moins originales, aux questions que soulève un aspect. Il n’y a pas de recette. En vous aidant du R.E.T. et de la Théorie des âges et en combinant logique, observation et imagination, vous pourrez développer mille autres significations possibles, mille autres variations sur le même thème.

Aspect Mercure-Lune dissonant (conjonction, opposition, carré)

Si Mercure domine : le sujet se caractérise, entre autre, par une curiosité boulimique et insatiable qui ne semble laisser aucune trace dans sa mémoire. Le bavardage, la communication peuvent être chez lui une occasion ou un prétexte pour échapper à une vie intime dont il redoute la quiétude sereine et silencieuse. Inapte lui-même à l’abandon quiet, à la réceptivité tranquille, il peut être tenté de perturber tout groupe homogène en accumulant les « sorties » hors-sujet, parfois cocasses, parfois critiques, souvent pénibles pour un entourage qui n’a que faire de ses pirouettes insignifiantes. Il avance en ordre dispersé, sans savoir ce qu’il veut, dans une parfaite incohérence et dysharmonie. Les routines du quotidien ou de la pensée lui insupportent : il fait ou dit n’importe quoi pour s’en distraire, y échapper. Il fait de l’éphémère son lit et oublie de s’y coucher.

Aspect Mercure-Soleil dissonant (conjonction)

Si Mercure domine : être à multiples facettes, le sujet est incapable de s’en tenir à un choix, une décision, une orientation ou un point de vue définitifs. Détendu et désinvolte, il se disperse aux quatre vents de ses multiples projets irréalistes, de ses nombreuses rencontres sans importance et sans conséquence. Il lui faut en permanence du jamais-vu, de l’imprévu, et sa curiosité instable et sautillante lui interdit quelque constance que ce soit. Il ne s’implique pas dans ses propos ou opinions : il parle pour le plaisir de communiquer, sans se soucier d’approfondir ou de donner du sens à ses bavardages. Il craint par dessus tout les œillères de l’acquis, le carcan du définitif, la prison des convictions constantes. Pour préserver une liberté sans contraintes, il se débrouille pour fuir toute responsabilité, se moquant au passage des gens trop graves.

Aspect Mercure-Vénus dissonant (conjonction, semi-carré)

Si Mercure domine : le sujet, trop mobile, trop instable, trop dispersé, est incapable de s’attacher durablement à quelqu’un ou quelque chose. Partisan d’une liberté sans but et sans contraintes, il craint par dessus tout de se retrouver prisonnier d’une relation privilégiée basée sur des émois et des sensations partagées. Aussi préfère-t-il multiplier les rencontres anecdotiques, sans conséquences ni lendemain, plutôt que de devoir laisser s’exprimer les élans de son cœur, qu’il a plutôt sec. Il se réfugie dans les abstractions, les futilités, l’ironie ou le jeux de mots pour résister à l’appel des sens, à la tentation de tomber amoureux. Il ne prend aucun lien affectif au sérieux : les sentiments ne sont pour lui qu’une pantomime divertissante. Il raille les délicates perceptions esthétiques et multiplie les agaceries plutôt que d’accepter de montrer sa tendresse.

Aspect Mercure-Mars dissonant (conjonction, opposition, carré)

Si Mercure domine : le sujet est un authentique spécialiste des curiosités sans objet, des multiples projets irréalistes ou irréalisables, des bavardages à l’abri de l’épreuve des faits et éloignés de toute réalité sensible. Il communique pour ne rien dire, et de préférence rien de matériellement réel. Il préfère s’amuser, se distraire et se saouler de nouveautés futiles plutôt que mettre la main à la pâte et s’investir physiquement dans une activité soutenue. Avec une ruse, une mobilité et une habileté qui masquent mal son manque de courage, il fuit les confrontations directes, les face-à-face où le jeu n’est plus de mise, les âpres luttes où l’on n’a que faire des étourdis et des girouettes instables. Il ne fait rien et ne se prive pas d’ironiser sur ceux qui triment. Son imagination fertile s’estime dispensée de tout esprit pratique et de toute velléité réalisatrice.

Aspect Mercure-Jupiter dissonant (conjonction, opposition, carré)

Si Mercure domine : fantaisiste, dispersé ou inconséquent, le sujet récuse ou refuse toute norme raisonnable, tout jugement sensé, toute leçon de choses. Il parle pour ne rien dire, et surtout rien d’important, d’officiel, de solennel. Il s’amuse de ce qui paraît à d’autres important ou frappé au coin du bon sens, tourne en dérision les règles élémentaires de la vie en bonne société. Son imagination prolixe se développe à rebours de ses intérêts et ambitions matérielles. Il se pose mille questions sans être capable de leur apporter aucune conclusion pragmatique. Il se distrait trop facilement des pesantes obligations sociales et préfère faire le clown ou l’étourdi plutôt que d’assumer le rôle convenu que l’on attend de lui. Irresponsable, il ne prend au sérieux aucun conformisme, ce qui non seulement n’est pas convenable, mais en plus empêche quiconque de lui accorder la moindre confiance.

Aspect Mercure-Saturne dissonant (conjonction, opposition, carré)

Si Mercure domine : inconséquent, décontracté, dispersé, le sujet pèche par légèreté, par manque d’enracinement profond dans le vécu. Son imagination sautillante et débridée s’exerce au détriment de toute logique et de toute rigueur analytique. Il trouve mille raisons de se distraire dans l’anecdotique, le futile et l’inessentiel pour échapper aux pesantes et austères réflexions, à la mélancolie, aux corvées nécessaires, aux responsabilités ingrates. Il traite par-dessus la jambe les graves et sombres problèmes de l’existence, qui ne sont pour lui qu’un jeu. Son humour débridé transforme les drames en comédies. Il parle pour ne rien dire de profond, change d’avis comme de chemise sans creuser ses expériences pour fonder ses opinions. Il spécule à vide, lance mille hypothèses imprudentes, saugrenues ou parfaitement oiseuses sans songer à les approfondir.

Aspect Mercure-Uranus dissonant (conjonction, opposition, carré)

Si Mercure domine : le sujet est incapable de canaliser le fouillis de ses idées dispersées dans une construction intellectuelle claire, organisée, hiérarchisée. Il revendique la liberté de changer de point de vue et d’opinion au détriment de toute conviction profondément ancrée et puissamment charpentée. Sa curiosité instable, brouillonne et dispersée l’empêche de se concentrer, de polariser ses facultés cérébrales sur des sujets précis. Il fuit dans la distraction, le bavardage inconséquent ou dans mille projets farfelus les décisions radicales et énergiques qui s’imposent. Allergique à l’esprit de système et à la discipline, il ne comprend pas que la liberté sans contraintes à laquelle il est attaché lui interdit toute indépendance créatrice. Au pire, c’est un amusant trublion velléitaire, incapable d’imposer une volonté stable et intransigeante.

Aspect Mercure-Neptune dissonant (conjonction, opposition, carré)

Si Mercure domine : le sujet passe son temps à se livrer à mille spéculations hasardeuses, hypothèses oiseuses et investigations cafouilleuses. Il confond allègrement les divagations de son imagination trop prolixe avec les sûres révélations de l’inconscient. Instable, dispersé, sans point de fixation, il manque de clairvoyance et ne prend pas en compte les exigences de sa sensibilité profonde, les réclamations de son instinct, les avertissements de son intuition. Il fait le pitre pour conjurer les états d’âme qui le dérangent, multiplie les rencontres et curiosités futiles ou anecdotiques pour éviter d’avoir à faire face aux murmures et grondements de son cœur, qu’il refuse obstinément de prendre au sérieux. Il s’amuse ou ironise bêtement sur les manifestations de l’étrange, les paradoxes de la vie, les phénomènes inexplicables qu’il prend pour des artifices, ce qui ne l’empêche pas de raconter n’importe quoi.

Aspect Mercure-Pluton dissonant (conjonction, opposition, carré)

Si Mercure domine : par ses bavardages, ses fantaisies, ses jeux et curiosités sans conséquence, le sujet cherche à oublier que le réel est un mystère dense et impénétrable, sans pouvoir y parvenir tout à fait. L’inconnu, le secret et le caché le fascinent et l’angoissent tout à la fois. Avec un joyeux désespoir et un noir humour il passe son temps à poser mille questions, impertinentes dans tous les sens du terme, dont il sait très bien, au fond qu’elles n’auront et ne méritent pas de réponse. Il s’égare et s’émiette dans le dédale sans fin de ses spéculations irréalistes. Il a peur de l’envers du décor que sa curiosité sauvage risque à tout moment, et comme malgré lui, de lui faire découvrir. Croyant débusquer le mystère, il est en fait l’otage de son imagination. C’est un expert en non-sens et autres absurdités, chez qui de ténébreuses arrière-pensées parasitent la communication.

Cet article vous a été proposé par : Richard Pellard


Les Significations planétaires

par Richard Pellard. 620 pages. Format PDF. Illustrations en couleur.

La décision de ne traiter dans ce livre que des significations planétaires ne repose pas sur une sous-estimation du rôle des Signes du zodiaque et des Maisons. Le traditionnel trio Planètes-Zodiaque-Maisons est en effet l’expression d’une structure qui classe ces trois plans selon leur ordre de préséance et dans ce triptyque hiérarchisé, les Planètes occupent le premier rang. La première partie de ce livre rassemble donc, sous une forme abondamment illustrée de schémas pédagogiques et tableaux explicatifs, une édition originale revue, augmentée et actualisée des textes consacrés aux significations planétaires telles qu’elles ont été définies par l’astrologie conditionaliste et une présentation détaillée des méthodes de hiérarchisation planétaire et d’interprétation accompagnées de nombreux exemples concrets illustrés par des Thèmes de célébrités. La deuxième partie est consacrée, d’une part à une présentation critique des fondements traditionnels des significations planétaires, d’autre part à une présentation des rapports entre signaux et symboles, astrologie et psychologie. Enfin, la troisième partie présente brièvement les racines astrométriques des significations planétaires… et propose une voie de sortie de l’astrologie pour accéder à une plus vaste dimension noologique et spirituelle qui la prolonge et la contient. Vous pouvez dès maintenant le commander à la boutique.

L’astrologie, la nanification de Pluton & les astres transplutoniens

par Richard Pellard. 117 pages. Format PDF. Illustrations en couleur.

Pluton ne fait plus partie des planètes majeures de notre système solaire : telle est la décision prise par une infime minorité d’astronomes lors de l’Assemblée Générale de l’Union Astronomique Internationale qui s’est tenue à Prague en août 2006. Elle est reléguée au rang de « planète naine », au même titre que les nombreux astres découverts au-delà de son orbite. Ce livre récapitule et analyse en détail le pourquoi et le comment de cette incroyable et irrationnelle décision contestée par de très nombreux astronomes de premier plan. Quelles sont les effets de cette « nanification » de Pluton sur son statut astrologique ? Faut-il remettre en question son influence et ses significations astro-psychologiques qui semblaient avérées depuis sa découverte en 1930 ? Les « plutoniens » ont-ils cessé d’exister depuis cette décision charlatanesque ? Ce livre pose également le problème des astres transplutoniens nouvellement découverts. Quel statut astrologique et quelles influences et significations précises leur accorder ? Enfin, cet ouvrage propose une vision unitaire du système solaire qui démontre, chiffes et arguments rationnels à l’appui, que Pluton en est toujours un élément essentiel, ce qui est loin d’être le cas pour les autres astres au-delà de son orbite. Après avoir lu ce livre, vous saurez quoi répondre à ceux qui pensent avoir trouvé, avec l’exclusion de Pluton du cortège planétaire traditionnel, un nouvel argument contre l’astrologie ! Vous pouvez dès maintenant le commander à la boutique.





Suivez nos actualités astronomiques, astrologiques, pédagogiques et humoristiques sur Facebook, Twitter et YouTube

Vous pouvez également nous soutenir en effectuant un don qui nous permettra de continuer à faire vivre ce site :

Merci pour votre contribution.


Tous droits réservés. © 2003–2017 Richard Pellard reproduction interdite.
Webmestre : Julien Rouger
AstroAriana — Site réalisé avec SPIP | Espace privé