AstroAriana AstroAriana
Association pour la Recherche et l’Information
en Astrologie Naturelle

Mars astronomique

L’orbite de Mars est considérablement elliptique. Il en résulte une variation de température d’environ 30° C dans les régions qui font face au Soleil. Dans l’ensemble, les sondes Viking montrèrent que les températures martiennes varient de −120° C à 25° C. Bien que Mars soit plus petite que la Terre, sa surface présente à peu près la même superficie que les zones émergées de la Terre.

Mars occupe la quatrième orbite autour du Soleil.

Mythologiquement, Mars est le Dieu de la guerre. La planète s’est probablement vue attribuer son nom de par sa couleur rouge. D’ailleurs Mars est parfois appelée la Planète Rouge (Un détail intéressant : le Dieu romain Mars était le Dieu de l’agriculture avant d’être associé avec le Dieu grec de la guerre Arès ; ceux qui sont en faveur de la colonisation et du terraforming de Mars préfèrent ce symbolisme).

L’orbite de Mars est considérablement elliptique. Il en résulte une variation de température d’environ 30° C dans les régions qui font face au Soleil. Dans l’ensemble, les sondes Viking montrèrent que les températures martiennes varient de −120° C à 25° C. Bien que Mars soit plus petite que la Terre, sa surface présente à peu près la même superficie que les zones émergées de la Terre. Exceptée la Terre, Mars possède le terrain le plus varié et le plus intéressant des planètes telluriques du système solaire :
▶ Le Mont Olympus qui culmine à 24 km est la plus haute montagne du système solaire. Le diamètre de sa base est de plus de 500 km et il est entouré d’une falaise de 6 km de haut.
▶ Le dôme de Tharsis est un énorme renflement sur la surface de Mars de 10 km de haut et 4000 km de long.
▶ Valles Marineris (vallée Mariner) : un système de cañons de 4000 km de long et de 2 à 7 km de profondeur.
▶ Hellas Planitia : un cratère d’impact dans l’hémisphère sud de 6 km de profondeur et 2000 km de diamètre.

La majeure partie de la surface est très vieille et parsemée de cratères, mais elle présente aussi des vallées et montagnes plus jeunes. De vastes régions montagneuses formées par d’anciens cratères constituent la presque totalité de l’hémisphère sud. L’hémisphère nord consiste en de nombreuses plaines beaucoup plus jeunes, plus élevées. Tout comme Mercure et la Lune, Mars ne semble pas posséder de plaques tectoniques et il n’y a aucune preuve de mouvement horizontal de la surface. Ceci pourrait expliquer la vaste « boursouflure » de la région de Tharsis et ses volcans énormes : en effet, les points chauds en dessous de la croûte restent toujours dans une position fixe par rapport à la surface. On pense qu’un petit nombre de météorites sont originaires de Mars.

Mars possède un faible champ magnétique. Cette découverte inattendue fut révélée par la sonde Mars Global Surveyor juste quelques jours après être entrée dans l’orbite martienne. Cela pourrait avoir des conséquences importantes sur la structure de l’intérieur de Mars ainsi que sur l’histoire de son atmosphère ou la présence de vie dans son passé.

Mars est aisément visible à l’œil nu en pleine nuit. Sa brillance apparente (sa magnitude) varie beaucoup en fonction de sa position relative avec la Terre. Mars possède deux minuscules satellites, Phobos et Deïmos, qui décrivent leur orbite très près de la surface.

Cet article vous a été proposé par Richard Pellard

Voir aussi :

▶ Profil psychologique du Marsien
▶ Fonction marsienne
▶ Stade marsien (de 1 à 2 ans) : l’âge de l’action
▶ Famille « P extensif » (Pouvoir extensif)
▶ Famille « E extensif » (Existence extensive)
▶ Famille « e intensif » (existence intensive)
▶ La sociologie découvre Mars
▶ Fondements et méthodologie de l’interprétation de Mars


Les significations planétaires

par Richard Pellard

620 pages. Illustrations en couleur.

La décision de ne traiter dans ce livre que des significations planétaires ne repose pas sur une sous-estimation du rôle des Signes du zodiaque et des Maisons. Le traditionnel trio Planètes-Zodiaque-Maisons est en effet l’expression d’une structure qui classe ces trois plans selon leur ordre de préséance et dans ce triptyque hiérarchisé, les Planètes occupent le premier rang.

La première partie de ce livre rassemble donc, sous une forme abondamment illustrée de schémas pédagogiques et tableaux explicatifs, une édition originale revue, augmentée et actualisée des textes consacrés aux significations planétaires telles qu’elles ont été définies par l’astrologie conditionaliste et une présentation détaillée des méthodes de hiérarchisation planétaire et d’interprétation accompagnées de nombreux exemples concrets illustrés par des Thèmes de célébrités.

La deuxième partie est consacrée, d’une part à une présentation critique des fondements traditionnels des significations planétaires, d’autre part à une présentation des rapports entre signaux et symboles, astrologie et psychologie. Enfin, la troisième partie présente brièvement les racines astrométriques des significations planétaires… et propose une voie de sortie de l’astrologie pour accéder à une plus vaste dimension noologique et spirituelle qui la prolonge et la contient.

Téléchargez-le dès maintenant dans notre boutique

Pluton planète naine : une erreur géante

par Richard Pellard

117 pages. Illustrations en couleur.

Pluton ne fait plus partie des planètes majeures de notre système solaire : telle est la décision prise par une infime minorité d’astronomes lors de l’Assemblée Générale de l’Union Astronomique Internationale qui s’est tenue à Prague en août 2006. Elle est reléguée au rang de « planète naine », au même titre que les nombreux astres découverts au-delà de son orbite.

Ce livre récapitule et analyse en détail le pourquoi et le comment de cette incroyable et irrationnelle décision contestée par de très nombreux astronomes de premier plan. Quelles sont les effets de cette « nanification » de Pluton sur son statut astrologique ? Faut-il remettre en question son influence et ses significations astro-psychologiques qui semblaient avérées depuis sa découverte en 1930 ? Les « plutoniens » ont-ils cessé d’exister depuis cette décision charlatanesque ? Ce livre pose également le problème des astres transplutoniens nouvellement découverts. Quel statut astrologique et quelles influences et significations précises leur accorder ?

Enfin, cet ouvrage propose une vision unitaire du système solaire qui démontre, chiffes et arguments rationnels à l’appui, que Pluton en est toujours un élément essentiel, ce qui est loin d’être le cas pour les autres astres au-delà de son orbite. Après avoir lu ce livre, vous saurez quoi répondre à ceux qui pensent avoir trouvé, avec l’exclusion de Pluton du cortège planétaire traditionnel, un nouvel argument contre l’astrologie !

Téléchargez-le dès maintenant dans notre boutique

Suivez nos actualités astronomiques, astrologiques, pédagogiques et humoristiques sur Facebook, Twitter et YouTube

Vous pouvez également nous soutenir en effectuant un don qui nous permettra de continuer à faire vivre ce site :
Merci pour votre contribution.


Tous droits réservés. © 2003–2018 Richard Pellard. Reproduction interdite.
Webmestre : Julien Rouger
AstroAriana — Site réalisé avec SPIP