AstroAriana Association pour la Recherche et l'Information
en Astrologie NAturelle
AstroAriana
Présentation Qui sommes nous ? Nous écrire Plan du site Annuaire de liens Astrosoft Calculez votre thème Thème du jour Boutique
Pour que ce site continue à exister sans publicité
Téléchargements de livres au format PDF Élections présidentielles 2017 : des candidats et des astres
Articles aléatoires  Le Lion mythologique  Lettre ouverte à Jean-Claude Pecker  Témoignage astro de Marie-Hélène Rudel  Témoignage astro de Béatrice Martignon  Les Thèmes de deux jumeaux monozygotes  Profil psychologique du Jupitérien  Un Scorpion nommé François Mitterrand  Bertrand Cantat, un Poissons bouquet de nerfs
Vous êtes ici : Accueil ►Les auteurs

Jean-Pierre Nicola

Fondateur en février 1980 du COMAC, le Centre d’Organisation du Mouvement d’Astrologie Conditionaliste, Association loi 1901, devenu en février 1992, le Centre d’Organisation des Méthodes d’Astrologie Conditionaliste.

Articles de cet auteur (107)

Signe solaire et Signe Ascendant par Jean-Pierre Nicola, Richard Pellard

Moins on connaît l’astrologie, et plus on fait grand cas du point de l’écliptique qui se lève à l’horizon Est, c’est-à-dire le Signe Ascendant. Et pourtant, il est loin de toujours avoir l’importance majeure qu’on lui accorde… Astronomie du Signe Ascendant (Richard Pellard) Le mot « Ascendant » vient du latin « ascendere », qui signifie « qui s’élève ». Le Signe Ascendant, à l’intersection de l’écliptique (course apparente du Soleil autour de la Terre) et de l’horizon, est le Signe qui se lève. Le calcul de (...) Lire la suite...

Effets et contre-effets des images et représentations sur les faits et les idées par Jean-Pierre Nicola

Le concept de communication entre symboles et signaux, de leurs possibilités d’échanges en mode duo-duel, fait partie des outils fondamentaux de la recherche conditionaliste. Il est le principe même de cette recherche de déchiffrement des formulations des réalités subjectives et objectives, des informations qui en laissent trace, différemment exprimées selon les langages, philosophiques, scientifiques et mythologiques. Une école qui n’attribue pas aux planètes un statut d’anges gardiens soumis aux (...) Lire la suite...

2.3. D’oscillations en translations par Jean-Pierre Nicola

De la formule simplifiée des mouvements planétaires se déduit, sans artifice, la formule tout aussi simple d’un mouvement pendulaire... SUITE Lire la suite...

Le Capricorne dans « La Condition solaire » par Jean-Pierre Nicola

Les exemples d’interprétation que nous donnons sont très loin d’être exhaustifs : ils ne font qu’indiquer et esquisser un cadre général décrivant la problématique du Signe. Ils ne sauraient donc être pris au pied de la lettre. Chaque être, en effet, apporte ses propres réponses, plus ou moins originales, aux questions que soulève un Signe. En combinant logique, observation et imagination, vous pourrez développer mille autres significations possibles, mille autres variations sur le même thème. Type fort : (...) Lire la suite...

Bilan de l’astrologie traditionnelle par Jean-Pierre Nicola

Ce qui est désigné ici par le terme « astrologie traditionnelle » recouvre le corps de savoir qui est commun, à quelques variantes & exceptions près, la plupart des courants et écoles d’astrologie occidentale à l’exception de l’astrologie conditionaliste. (R.P.). Zodiaque Référence générale : Libre analogisme. Tout se correspond sans nécessité de relations causales. Ce qui est en haut est en bas, et réciproquement. Références spécifiques : Le cycle annuel Terre-Soleil induit un zodiaque tropique (...) Lire la suite...

Chiffres et Planètes : ceci n’est pas de la numérologie par Jean-Pierre Nicola

« Existe-t-il une harmonie préétablie, à laquelle l’homme est sensible parce qu’il vit dans ce monde harmonieux, ou bien crée-t-il lui-même l’harmonie ? Découvrons-nous la réalité harmonieuse… ou bien créons-nous l’harmonie de la réalité ? » s’interroge le mathématicien Alain Connes. Depuis qu’il a inventé ou découvert les nombres, l’homme n’a jamais cessé de rechercher grâce à eux les structures mystérieuses de la réalité. Existe-t-il des rapports entre les nombres entiers et les planètes du système solaire ? (...) Lire la suite...

La Balance dans « La Condition solaire » par Jean-Pierre Nicola

Les exemples d’interprétation que nous donnons sont très loin d’être exhaustifs : ils ne font qu’indiquer et esquisser un cadre général décrivant la problématique du Signe. Ils ne sauraient donc être pris au pied de la lettre. Chaque être, en effet, apporte ses propres réponses, plus ou moins originales, aux questions que soulève un Signe. En combinant logique, observation et imagination, vous pourrez développer mille autres significations possibles, mille autres variations sur le même thème. Type fort : (...) Lire la suite...

1.8. Applications astrologiques par Jean-Pierre Nicola

L’une des assises de la théorie des âges se représente formellement par l’hyperbole de la vitesse de cicatrisation qui, selon les travaux de Lecomte du Noüy, est la meilleure expression mathématique du vieillissement biologique et de ses incidences psychologiques. D’autres chercheurs, plus contemporains, estiment être en mesure de préciser par des formules simples, les valeurs du temps organique « pour lesquelles surviennent des événements biologiques fondamentaux ». L’intérêt des résultats de Lecomte (...) Lire la suite...

Les fondements de l’astrologie physique sont-ils expérimentalement contrôlables ? par Jean-Pierre Nicola

L’astrologie conditionaliste dispose d’un système d’outils conceptuels variés et homogènes : le zodiaque réflexologique-noologique, le R.E.T., le S.O.R.I., le rapport chrononologie-simultanéité ; et la distinction symbole/signal, leurs relations duo-duelles, permettent de ne pas s’égarer dans l’histoire de l’astrologie, comme dans n’importe quelle histoire, car il s’agit d’un autre outil noologique applicable à tous les domaines de la connaissance… la Noologie étant l’analyse et la classification des (...) Lire la suite...

Paul Feyerabend, un épistémologue contre l’anti-astrologisme par Jean-Pierre Nicola

« Grande gueule, baroudeur un peu filou, Paul Feyerabend compte parmi les plus importants épistémologues contemporains. Son autobiographie, terminée juste avant sa mort en 1994, révèle que l’auteur iconoclaste de la “théorie anarchiste de la connaissance”, chanteur lyrique passionné de théâtre, a passé son temps à attendre que “sa vie commence”. » (Libération du 7 novembre 1996). Comme on peut en juger par cet éloge à un grand esprit contestataire, il n’est pas nécessaire d’être conditionaliste pour figurer (...) Lire la suite...

Le Capricorne mythologique par Jean-Pierre Nicola

Supposons que vous puissiez vivre un an, tout un an, dans le grand Nord, par exemple à Fort Yukon (en Alaska), parce que cette ville se trouve sous une latitude géographique privilégiée pour l’observation du ciel… si la météo est bonne et si l’on est au chaud. Ce n’est pas l’endroit rêvé pour des vacances mais, dans notre hémisphère, en se rapprochant du pôle, on peut jouir d’une vue d’ensemble sur les douze Signes du zodiaque, concrètement, chaque jour où le Soleil se lève. Il n’y a la aucun mystère… (...) Lire la suite...

L’Esprit Mercure de C.G. Jung : une leçon de symbolisme par Jean-Pierre Nicola

« Étymologiquement, le mot « diable » a d’ailleurs le sens très mercurien de « celui qui sépare, qui disperse, qui désunit ». Mercure disperse ce qu’Uranus a rassemblé, Mercure est le vent qui éparpille ce qui n’est pas ancré dans la terre. Le rôle diabolique de Mercure est de révéler ce que les valeurs ‘R’ toutes faites peuvent avoir de ridicules et de figées ». Rémi Valet (La Lolita de Nabokov). À propos du Mercure de Nobokov et de Mercure en général, Rémi Valet n’a que des mots justes parce qu’il sait, en (...) Lire la suite...

Les Poissons mythologiques par Jean-Pierre Nicola

À l’image des océans que le Signe gouverne, la symbolique des Poissons est insondable : on s’y noie, on s’y perd… Seul l’initié peut s’y reconnaître, à la condition de ne pas parler. Les vérités cachées de votre Signe sont inexprimables, intraduisibles. Elles concernent tout ce que l’on atteint uniquement avec le cœur, l’intuition et le silence. Si beaucoup de Poissons aiment la musique et font de grands musiciens (Hændel, Honegger, Chopin, par exemple) ce n’est qu’un pis-aller. Sous la musique se cache (...) Lire la suite...

Témoignage astro de Jean-Pierre Nicola par Jean-Pierre Nicola

Parmi les motivations de l’adolescence (dont la solitude), l’intérêt pour l’inconnu, l’attrait du fantastique, et le goût de résoudre une énigme comme une équation ont prédominé. À 15–16 ans, un livre, au hasard des lectures, m’a branché sur l’astrologie. Une Côte d’Azur plutonienne En novembre 1942, à la suite d’une primo-infection, après un traitement aux injections de calcium, j’ai été expédié dans un préventorium, à Lacaune (Tarn). Déracinement d’un jeune niçois adapté au ghetto du vieux-Nice, leader d’un (...) Lire la suite...

Cosmographie simplifiée du système solaire par Jean-Pierre Nicola, Richard Pellard

La cosmographie est la description des systèmes astronomiques de l’univers. En astrologie, la cosmographie se limite à la description du système solaire et de ses principaux éléments (Soleil, Lune, Planètes). L’astrométrie est la partie de l’astronomie dont l’objet est la mesure de la position des astres et la détermination de leurs mouvements (astronomie de position). Il entre ainsi une part d’astrométrie dans la cosmographie du système solaire. Vous trouverez une présentation détaillée des principales (...) Lire la suite...

Astro-psychanalyse théorique et pratique par Jean-Pierre Nicola

En 1950, le milieu astrologique parisien était en pleine effervescence « créatrice »… Il s’agissait, notamment, d’adapter la psychanalyse freudienne à l’astrologie par le biais des symboles. Les complexes avaient leurs planètes. Le principal de la terminologie freudienne : Œdipe, castration, oralité, analité, fixation, homosexualité manifeste ou latente, frustration, identification, sublimation, tout était en place.La palette astrale étant plus large, il fallut créer des complexes. Tel celui de l’urètre (...) Lire la suite...

Le Bélier mythologique par Jean-Pierre Nicola

Autrefois, les dieux n’hésitaient pas à se changer en animaux puissants. Jupiter aimait ça. Le Jupiter Ammon des Égyptiens est figuré par une tête de bélier qui porte une colombe. Même si Jupiter n’est pas le gouverneur traditionnel de votre Signe, il est toujours bon de compter ce dieu parmi ses amis. Ce n’est pas non plus Mercure qui gouverne votre signe. Il devrait, pourtant. Le bélier est en effet son attribut ordinaire, comme dieu des bergers. En Égypte, encore, Mercure-Hermès est présenté en « (...) Lire la suite...

Les Gémeaux mythologiques par Jean-Pierre Nicola

On entend souvent dire que la caractéristique principale des Gémeaux est la dualité, et c’est vrai qu’on la retrouve à tous les niveaux, dans ce signe double, symboliquement représenté par Castor et Pollux, les jumeaux de la mythologie. Mais ce serait porter gravement atteinte au moral d’un pur Gémeaux que de le réduire à la simple dualité. Nous avons, là, un autre effet fâcheux de l’approche intellectuelle des symboles originels. Les Gémeaux ne sont pas « deux » mais « plusieurs ». Demandez aux mânes de (...) Lire la suite...

Mensonge à court terme. Invention de la réalité. Réalité d’une invention par Jean-Pierre Nicola

La quête de la réalité fait partie des questions fondamentales de notre époque. Le réel existe-t-il vraiment, s’interroge l’homme de bon sens au courant des idées maîtresses de la Connaissance ? Les explorations de la matière, vers l’infiniment grand et l’infiniment petit, ont fait basculer ses certitudes sur 2 et 2 font quatre, et un chat n’est plus un chat, car rien n’est plus faux, paraît-il, que l’évidence : la chaise sur laquelle vous êtes assise ou assis (le sexe, réalité relative, n’est pas évident) (...) Lire la suite...

Manifeste conditionaliste par Jean-Pierre Nicola

Le conditionalisme entend redonner à l’astrologie ses fondements astronomiques, la naissance de l’astrologie étant historiquement liée à l’observation des astres, des saisons, de tous les phénomènes célestes, alors qu’elle passe de nos jours pour une pratique divinatoire exempte de toute référence aux lois des mouvements planétaires. Le retour de l’astrologie à ses bases naturelles (le ciel) est un retour à l’esprit de la tradition (unité du monde). Aujourd’hui, les astrologues qui placent le Sujet au (...) Lire la suite...

Réflexions sur le réel conditionaliste par Jean-Pierre Nicola

Les concepts et méthodes conditionalistes, sa marque déposée, ont une histoire que je n’ai pas inventée. Si un commencement, tel celui d’une naissance sous les augures du Ciel et de la Terre, décide de toute la suite, il en bon d’en savoir quelque chose - si peu, soit-il - pour comprendre ses fins. Mais par quoi, par qui commencer ? Habituellement, je renvoie aux origines de la pensée astrologique, aux astrologues de Mésopotamie qui ne dissociaient pas astronomie et astrologie, signal et symbole… (...) Lire la suite...

Introduction à l’astrologie moderne par Jean-Pierre Nicola

Sous ses cravates, ses slips érotiques, ses rubriques froufroutantes, existe-t-il une vérité astrologique digne d’être mise toute nue ? Ou bien le temps des astrologues est-il celui d’une Dame fantôme que l’on habille de son imaginaire, et dont on se sert pour leurrer un peuple privé de religion ? Si Dame fantôme il y a — André Breton la voyait plutôt grande —, elle a, au moins, le don d’exister par ceux qu’elle fait vivre, par les passions, les trépignements et les lettres ouvertes qu’elle inspire. Les (...) Lire la suite...

2.2. Céphéides, étoiles pulsantes par Jean-Pierre Nicola

La densité, le rayon, le demi-grand axe figurent parmi les premiers éléments d’identité d’un astre. D’autres informations importantes découlent des formules où ces données sont combinées, traitées deux à deux ; en unités relatives, la masse se déduit du rapport volume/densité ; l’intensité moyenne de la gravité à la surface, du produit rayon × densité ; du demi-grand axe en UA, à la troisième puissance, se déduit, en années, la durée de la révolution sidérale à la puissance deuxième. Les vitesses, angulaire, (...) Lire la suite...

Le S.O.R.I. : le Sujet par Jean-Pierre Nicola

Comme les autres référentiels, celui du Sujet se définit plus facilement par ses oppositions que par sa nature. On ne peut définir un Sujet qu’en dehors du sujet, ce qui est anti-Sujet et ne convaincra pas les tenants du rien n’existe sans mon Moi conscient. Les convaincre de vanité nécessite des forces surhumaines, je ne sais de quelle nature, probablement parce que la destruction d’un seul référentiel exige la capacité de les détruire tous. Ce qui est déjà un argument indirect de coexistences (...) Lire la suite...

Énergie-Espace-Temps-Structure et zodiaque par Jean-Pierre Nicola

Cet article suggère de fortes analogies entre les quatre référentiels Énergie, Espace, Temps et Structure, avec les Saisons astrologiques et les Signes zodiacaux. Les textes suivants diffusés par RMC ne sont que des jalons indicatifs de la démarche exposée dans l’article Genèse du zodiaque conditionaliste. Espace Cancer 20 juillet 1983. Alberto Santos-Dumont, aéronaute connu pour son premier record du monde de vitesse, est né un 20 juillet de 1873. Ce n’est pas le seul Cancérien qui se soit (...) Lire la suite...

A propos du Logoscope… par Jean-Pierre Nicola

« Derrière le R.E.T., il y a le Logoscope, et s’il est facile de bidouiller les lettres, le diagramme, les définitions, pour un dépassement sérieux, ce n’est pas de la partie apparente de l’iceberg qu’il faut s’informer, mais de l’ensemble et de ses fondements… Le Logoscope est la face Intégration du R.E.T., le R.E.T. la face Relation du Logoscope… Ce micro-modèle d’interactions entre niveaux croissants et décroissants d’une progression binaire et de ses fonctions implicites, déjà confirmé dans les données (...) Lire la suite...

La gravité anti-astrologique ne pèse pas lourd par Jean-Pierre Nicola

L’un des arguments pseudo-scientifiques favoris des anti-astrologues est celui des forces de la gravitation. Selon les détracteurs de l’astrologie, les planètes seraient trop lointaines pour avoir une influence sur nous ; et si elles en avaient une, elle serait beaucoup plus faible que celle des tours de la Défense, pour prendre un exemple parisien. Pour qui connaît la physique moderne, cet argument est faux : les effets de la pesanteur et de la gravité sont beaucoup plus subtils et complexes (...) Lire la suite...

Genèse du zodiaque conditionaliste par Jean-Pierre Nicola

Je ne suis pas un historien et la lecture des historiens de l’astrologie ne m’a, jusqu’ici, nullement convaincu de l’utilité de l’être, tant l’abondance complexe des faits se prête à la monomanie des interprètes. Je témoigne seulement, par prudence et rigueur, de ce que je sais, ce que j’ai lu. Mais si ma lecture des modernes est insuffisante devant l’absolu qu’il faudrait savoir, j’ai suffisamment lu pour dire que je ne connais pas de meilleur auteur qu’Henri Selva dont le Traité Théorique et Pratique (...) Lire la suite...

Conférence pour un inconnu par Jean-Pierre Nicola

Le modèle R.E.T. est né d’une structure du temps : la courbe donnée par la vitesse de cicatrisation d’un tissu vivant en fonction de l’âge. C’est un segment de branche d’hyperbole que l’on divise en trois régions : le ‘R’ et le ‘T’ prennent les extrêmes, le ‘E’ la région centrale. Cette façon de faire ne relève pas de la mathématique pure et dure. Celle-ci réclame des raisons autres qu’intuitives. Mais la courbe des âges, hyperbolique par approche n’est pas, non plus, d’une mathématique pure… et je trouve cela (...) Lire la suite...

La gravité du squelette par Jean-Pierre Nicola

La psychanalyse s’applique électivement aux viscères et aux orifices. Sa matière de prédilection est celle des effets de chair que nous attribuons à l’héritage terrestre. Elle traite de nos dépendances alimentaires, de nos bourbiers, de la substance première qui nous rend solidaires de tout ce qui est nourriture : solitaires des bêtes, insectes, végétaux, toutes créatures vivantes avec lesquelles nous cohabitons pour nous nourrir les uns des autres. Qu’est-ce qui différencie l’homme ? Le squelette vaut (...) Lire la suite...

0 | 30 | 60 | 90



Tous droits réservés. © 2003–2017 Richard Pellard reproduction interdite.
Webmestre : Julien Rouger
AstroAriana — Site réalisé avec SPIP | Espace privé