AstroAriana Association pour la Recherche et l'Information
en Astrologie NAturelle
AstroAriana
Présentation Qui sommes nous ? Nous écrire Plan du site Annuaire de liens Astrosoft Calculez votre thème Thème du jour Boutique
Téléchargez nos livres au format PDF Les significations planétaires
Pour que ce site continue à exister sans publicité
Articles aléatoires  Aspects uraniens dissonants (Uranus dominant)  Étienne Daho, Capricorne dandy désengagé  Aspects marsiens dissonants (Mars dominant)  Le plutonien en vidéo  Bélier-Sagittaire : similarités et différences  Vénus-Neptune  Vierge R.E.T.  Entretien avec Jean-Pierre Nicola
Vous êtes ici : Accueil ►Astro-documentsAstro-physique


Cosmographie


Alignement des planètes et rumeur médiatique par Richard Pellard

Les alignements planétaires médiatiques Cette frénésie astrolâtrique et superstitieuse a touché jusqu’aux plus hauts sommets de l’État français. Ainsi, dans un article paru le 6 janvier 2017 dans le magazine économique Les Échos, bien entendu intitulé “Faut-il redouter la fin de l’alignement des planètes ?”, peut-on lire les phrases suivantes : “C’était en 2015. François Hollande se félicitait d’un parfait « alignement des planètes ». En astronomie, ce phénomène n’intervient que tous les dix ou quinze ans. Le président de la République, lui, faisait allusion à une situation économique tout aussi rare : la (...) Lire la suite...

Astronomie élémentaire du système solaire par Richard Pellard

Une goutte d’eau solaire dans l’océan cosmique Pour commencer, situons le système solaire à l’intérieur du cosmos. Le cosmos est composé de milliards de milliards d’étoiles, c’est-à-dire d’astres qui brillent de leur propre lumière. Du fait des lois de la gravitation universelle, tout corps céleste tourne autour d’un autre. Ces étoiles se regroupent ainsi en galaxies, et tournent autour du centre de ces galaxies. La forme de galaxie la plus répandue est la galaxie spirale. Une galaxie spirale se compose d’un noyau central entouré de bras spiraux enroulés autour de ce noyau. C’est dans ces bras spiraux (...) Lire la suite...

Cosmographie simplifiée du système solaire par Jean-Pierre Nicola, Richard Pellard

Vous trouverez une présentation détaillée des principales caractéristiques physiques du Soleil, de la Lune et des Planètes du système solaire dans cette section qui leur est consacrée. Notez qu’en astrologie, on regroupe sous le vocable de « Planètes » (avec un ‘P’ majuscule) à la fois le Soleil, la Lune et les planètes qui tournent autour du Soleil. L’utilisation de ce vocable avec majuscule ne signifie donc nullement que les astrologues ignorent que le Soleil et la Lune ne sont pas des planètes mais respectivement une étoile et le satellite unique de la planète Terre. Commençons par une vue large de (...) Lire la suite...

Les phases de la Lune en 2018 par Richard Pellard

Cette vidéo vous permet de visualiser les phases lunaires et leurs positions dans les Signes du zodiaque en 2018. ▶ Nouvelle Lune : la Lune et le Soleil sont en conjonction (0°) par rapport à la Terre, la Lune se trouvant entre le Soleil et la Terre. La Lune est invisible. ▶ Premier croissant : la Lune et le Soleil forment un angle de 45° (semi-carré). ▶ Premier quartier : la Lune et le Soleil forment un angle de 90° (carré). ▶ Lune gibbeuse croissante : la Lune et le Soleil forment un angle de 135°. ▶ Pleine lune : la Lune et le Soleil sont en opposition (180°) par rapport à la Terre ; la face (...) Lire la suite...

Lune Noire et Nœuds lunaires par Richard Pellard

Définition astronomique L’orbite de la Lune n’est pas circulaire, mais elliptique. Contrairement à un cercle qui n’en a qu’un, une ellipse a deux foyers F1 et F2 se situant à égale distance de part et d’autre du centre de l’ellipse. Dans sa course autour de la Terre, la Lune passe par deux points extrêmes de son orbite : - le périgée : la Lune est alors au plus proche de la Terre ▶ l’apogée : la Lune est alors au plus loin de la Terre Dans la figure ci-contre, cette ellipse a été fortement exagérée à des fins d’illustration. Dans la réalité, le premier foyer F1 se trouve au centre de la Terre, et le (...) Lire la suite...

Rétrogradations et déclinaisons par Richard Pellard

Le phénomène astronomique de rétrogradation Le mouvement apparent d’une planète résulte de l’interaction entre son mouvement réel et du celui de la Terre. Les rétrogradations ne sont donc pas des « illusions d’optique » : elles sont induites par les vitesses angulaires différentes de la Terre et de la planète. Comme le souligne Jean-Pierre Nicola, « un peu d’astrométrie et de cinématique suffit à comprendre l’indissociabilité des deux systèmes hélio et géocentrique : nos « apparences » sont directement fonction des vitesses et positions réelles des astres et, de ce fait, de la configuration réelle du système (...) Lire la suite...



Tous droits réservés. © 2003–2018 Richard Pellard. Reproduction interdite.
Webmestre : Julien Rouger
AstroAriana — Site réalisé avec SPIP