AstroAriana Association pour la Recherche et l'Information
en Astrologie NAturelle
AstroAriana
Présentation Qui sommes nous ? Nous écrire Plan du site Annuaire de liens Astrosoft Calculez votre thème Thème du jour Boutique
Téléchargez nos livres au format PDF Les significations planétaires
Pour que ce site continue à exister sans publicité
Articles aléatoires  Les Aspects kepleriens  Rétrogradations et déclinaisons  Élizabeth Teissier, Pluton en Scorpion & l’épidémie de Sida  Bélier-Balance : similarités et différences  Aspects mercuriens dissonants (Mercure dominant)  Fondements et méthodologie de l’interprétation de Mars en conditionalisme  Famille « p intensif » en Signes  Le Bélier dans « La Condition solaire »
Vous êtes ici : Accueil ►Astro-documentsThéories généralesLes aspects interplanétairesInterprétation des AspectsAspects avec Vénus


Aspects vénusiens dissonants (Vénus dominant)

Les exemples d’interprétation que nous donnons sont très loin d’être exhaustifs : ils ne font qu’indiquer et esquisser un cadre général décrivant la problématique de l’aspect. Ils ne sauraient donc être pris au pied de la lettre. Chaque être, en effet, apporte ses propres réponses, plus ou moins originales, aux questions que soulève un aspect. Il n’y a pas de recette. En vous aidant du R.E.T. et de la Théorie des âges et en combinant logique, observation et imagination, vous pourrez développer mille autres significations possibles, mille autres variations sur le même thème.

Aspect Vénus-Lune dissonant (conjonction, opposition, carré)

Si et quand Vénus domine : vous êtes incapable d’habiter intimement vos émois, sentiments et désirs. Une paisible relation d’osmose avec autrui ne vous suffit pas : l’objet de vos désirs devra en permanence vous apporter, par de tendres gestes et de petites attentions, des témoignages de son affection. Votre sainte horreur des habitudes peut vous inciter à courir d’émois en émois, dans un incessant ballet d’étourdissements sensoriels, comme si désir et plaisir, pour rester vivants, ne devaient jamais s’enraciner. Sans vous soucier de l’ambiance où vous vous trouvez, vous voulez plaire, être aimé, inquiet de tester à nouveau votre pouvoir de séduction, quitte ainsi à aller à l’encontre de votre bonheur établi. L’amour est pour vous fuite de l’harmonie dans le vertige du cœur et des sens, dans une impossible plénitude...

Aspect Vénus-Soleil dissonant (conjonction, semi-carré)

Si et quand Vénus domine : accaparé par votre désir de plaire, de séduire et de jouir à fond de votre sensorialité, vous rejetez toute norme contraignante. Les règles civiques ou morales vous semblent être un frein à toute jouissance. Vos goûts et dégoûts, sympathies et antipathies s’expriment spontanément, sans ligne de conduite. Vous vivez selon les inclinations de votre cœur et de votre ressenti, refusant de prendre conscience de ce qui vous motive réellement. Vous préférez être séduit ou attendri que convaincu, et vos convictions, si vous en avez, sont à géométrie variable : il suffit de vous charmer pour vous faire changer d’opinion. Un rien vous tente et vous écarte du droit chemin que vous pensiez vous être fixé ou des principes élémentaires qui devraient dicter toute conduite. Vous agissez et surtout réagissez affectivement comme si rien n’était vraiment important à vos yeux que la satisfaction de vos désirs du moment.

Aspect Vénus-Mercure dissonant (conjonction, semi-carré)

Si et quand Vénus domine : quand vous aimez, quand vous vous attachez, vous perdez toute fantaisie, toute drôlerie, tout esprit ludique. Vous prenez extrêmement au sérieux vos engouements, vos sympathies et antipathies, goûts et dégoûts épidermiques. Incapable de prendre des distances vis-à-vis du langage, un mot vous touche, une phrase vous blesse, un adjectif vous ravit sans que vous sachiez très bien pourquoi. Dans votre optique, on ne badine pas avec l’amour. Vos relations privilégiées, les tendres et voluptueux duos qui charment votre cœur se développent au détriment de votre curiosité, de votre ouverture spontanée à la diversité des êtres et des choses. Fermé à la nouveauté, à l’inconnu, vous ne vous laissez séduire et tenter que par ce que vous avez déjà éprouvé, ce qui éveille un écho dans votre sensibilité. Votre sensorialité insatiable et capricieuse vous rend sourd aux abstractions et incapable de malice.

Aspect Vénus-Mars dissonant (conjonction, opposition, carré)

Si et quand Vénus domine : vous avez de puissants désirs et tentations, mais rechignez à mettre la main à la pâte pour les matérialiser. Vous estimez que vos envies devraient être satisfaites sans que vous ayez à passer à l’action, et surtout sans qu’aucun obstacle ne vienne se dresser en travers de vos souhaits. Vous avez du mal à considérer les objets de vos attachements pour ce qu’ils sont vraiment, prisonnier que vous êtes des images et idées reçues que vous voudriez voir se concrétiser comme par magie. Dès que votre cœur est sollicité, vous manquez de réalisme. Voluptueux et capricieux, vous ne supportez pas que vos partenaires affectifs vous résistent, et utilisez volontiers le chantage émotionnel (charme, séduction, pleurs, etc.) pour parvenir à vos fins au prix du moindre effort. Vous pouvez aussi être un esthète doux, délicat et tendre qui fuit les réalités concrètes, considérées comme trop grossières.

Aspect Vénus-Jupiter dissonant (conjonction, opposition, carré)

Si et quand Vénus domine : vous ne connaissez qu’une loi : celle de l’inflation de vos désirs, souhaits et tentations. Elle s’exprime au détriment de tout pragmatisme raisonnable et à rebours des normes et modèles qui réglementent la vie sociale. Jouisseur et voluptueux, avide de satisfactions faciles et immédiates, incapable de vivre autrement que selon les élans de votre cœur, vous ne supportez pas d’avoir à discipliner vos passions. Vos goûts et dégoûts, sympathies et antipathies épidermiques vous interdissent toute diplomatie, toute négociation fondée sur des intérêts partagés et bien compris, tout respect des conventions. Vous éprouvez d’extrêmes difficultés à communiquer et convaincre en dehors d’une relation privilégiée où vous pouvez séduire et charmer sans avoir à vous justifier. Prisonnier de votre bon plaisir, Vous fuyez les responsabilités, même les moins contraignantes. Votre goût de la facilité est un frein pour vos ambitions.

Aspect Vénus-Saturne dissonant (conjonction, opposition, carré)

Si et quand Vénus domine : vous craignez par dessus tout les frustrations affectives, le manque d’amour, l’éloignement sentimental. Votre cœur a des raisons que la sagesse ignore totalement. Dans votre hantise de voir vos désirs insatisfaits, vos souhaits non exaucés, vos caprices non assouvis, vous vous démenez pour jouir voluptueusement des bonnes choses de la vie avant qu’une quelconque catastrophe ne vienne vous priver des êtres ou choses qui sont chères à votre cœur. Vous êtes incapable de prendre du recul, d’analyser le pourquoi et le comment de vos goûts et dégoûts, sympathies et antipathies irréfléchies et souvent sans fondements sérieux. Vous préférez vous laisser émouvoir, toucher et séduire plutôt que de sonder les êtres et choses qui vous charment. Vous vous réfugiez dans un esthétisme mièvre pour fuir les froides abstractions, et angoissez à l’idée que votre goût des plaisirs puisse être contrarié par de déplaisantes responsabilités.

Aspect Vénus-Uranus dissonant (conjonction, opposition, carré)

Si et quand Vénus domine : vous vivez sous le joug d’une affectivité éruptive, volcanique, incontrôlable. Emporté par vos impérieux désirs du moment, vous perdez tout self-control dès que vos goûts et dégoûts, sympathies et antipathies épidermiques sont en jeu. Quand vous aimez, quand vous vous attachez, on ne peut attendre de vous la moindre modération. Vos sentiments exacerbés imposent une dictature capricieuse et indisciplinée. Vous ne supportez pas chez les élus de votre cœur la moindre velléité d’indépendance. Vous vivez vos plaisirs et voluptés dans le plus grand désordre, comme un défi permanent lancé à toute cérébralité organisée, à tout programme de vie rigoureux. Vous prenez votre revendication de jouir quand vous voulez et comme vous voulez pour une manifestation de pleine autonomie et de souveraine indépendance, alors que vous êtes l’esclave de vos sens et de vos désirs brûlants.

Aspect Vénus-Neptune dissonant (conjonction, opposition, carré)

Si et quand Vénus domine : vous voyez les élans spontanés de votre cœur parasités par vos fantasmes perturbants, des chimères inquiétantes, de soudaines lubies venues de vous ne savez où. Vous vivez vos goûts et dégoûts, sympathies et antipathies épidermiques à cœur et à corps perdus, incapable de discerner, dans l’embrouillamini de vos affects et émotions, ce qui relève du délire ou d’une réelle perception des êtres et des choses. Vos désirs naïfs vous entraînent dans des situations affectives confuses et ambiguës. À peine satisfaits, vos souhaits capricieux vous laissent toujours un troublant et exaspérant parfum d’inachevé, comme si le vrai plaisir était situé dans un ailleurs frémissant mais inaccessible. Les états d’âme imprévisibles et les lames de fonds intérieures qui vous agitent imprévisiblement nuisent à l’expression d’une joie de vivre simple et sans nuages.

Aspect Vénus-Pluton dissonant (conjonction, opposition, carré)

Si et quand Vénus domine : vous vivez une affectivité angoissée, inquiète, soupçonneuse. Vous avez toujours l’impression que les élus de votre cœur vous cachent quelque chose et traquez, mésinterprétez ou surintérprétez leurs non-dits, leurs absences, leurs silences. Vous vivez dans la hantise obsessionnelle de voir vos sentiments trahis, bafoués, anéantis par quelque sombre et menaçante fatalité. Vos goûts et dégoûts, sympathies et antipathies épidermiques vous inclinent à fuir ou craindre les êtres différents, les choses inconnues ou les situations étranges. Vous êtes tenté de jouir à fond, de vous abandonner sans frein à vos désirs et tentations voluptueuses ou de faire de l’amour, ou de l’art, les seuls remparts possibles contre la mort. Votre sensibilité douloureuse semble vous interdire toute froide lucidité. Vous en remettez dans le charme et la séduction dans un vain espoir d’oublier ou refouler le vertige de l’être et de l’invisible.

Cet article vous a été proposé par : Richard Pellard


Les significations planétaires par Richard Pellard

620 pages. Illustrations en couleur. Format PDF.

La décision de ne traiter dans ce livre que des significations planétaires ne repose pas sur une sous-estimation du rôle des Signes du zodiaque et des Maisons. Le traditionnel trio Planètes-Zodiaque-Maisons est en effet l’expression d’une structure qui classe ces trois plans selon leur ordre de préséance et dans ce triptyque hiérarchisé, les Planètes occupent le premier rang. La première partie de ce livre rassemble donc, sous une forme abondamment illustrée de schémas pédagogiques et tableaux explicatifs, une édition originale revue, augmentée et actualisée des textes consacrés aux significations planétaires telles qu’elles ont été définies par l’astrologie conditionaliste et une présentation détaillée des méthodes de hiérarchisation planétaire et d’interprétation accompagnées de nombreux exemples concrets illustrés par des Thèmes de célébrités. La deuxième partie est consacrée, d’une part à une présentation critique des fondements traditionnels des significations planétaires, d’autre part à une présentation des rapports entre signaux et symboles, astrologie et psychologie. Enfin, la troisième partie présente brièvement les racines astrométriques des significations planétaires… et propose une voie de sortie de l’astrologie pour accéder à une plus vaste dimension noologique et spirituelle qui la prolonge et la contient.

Téléchargez-le dès maintenant dans notre boutique


Pluton planète naine : une erreur géante par Richard Pellard

117 pages. Illustrations en couleur. Format PDF.

Pluton ne fait plus partie des planètes majeures de notre système solaire : telle est la décision prise par une infime minorité d’astronomes lors de l’Assemblée Générale de l’Union Astronomique Internationale qui s’est tenue à Prague en août 2006. Elle est reléguée au rang de “planète naine”, au même titre que les nombreux astres découverts au-delà de son orbite. Ce livre récapitule et analyse en détail le pourquoi et le comment de cette incroyable et irrationnelle décision contestée par de très nombreux astronomes de premier plan. Quelles sont les effets de cette “nanification” de Pluton sur son statut astrologique ? Faut-il remettre en question son influence et ses significations astro-psychologiques qui semblaient avérées depuis sa découverte en 1930 ? Les “plutoniens” ont-ils cessé d’exister depuis cette décision charlatanesque ? Ce livre pose également le problème des astres transplutoniens nouvellement découverts. Quel statut astrologique et quelles influences et significations précises leur accorder ? Enfin, cet ouvrage propose une vision unitaire du système solaire qui démontre, chiffes et arguments rationnels à l’appui, que Pluton en est toujours un élément essentiel, ce qui est loin d’être le cas pour les autres astres au-delà de son orbite. Après avoir lu ce livre, vous saurez quoi répondre à ceux qui pensent avoir trouvé, avec l’exclusion de Pluton du cortège planétaire traditionnel, un nouvel argument contre l’astrologie !

Téléchargez-le dès maintenant dans notre boutique






Suivez nos actualités astronomiques, astrologiques, pédagogiques et humoristiques sur Facebook, Twitter et YouTube

Vous pouvez également nous soutenir en effectuant un don qui nous permettra de continuer à faire vivre ce site :

Merci pour votre contribution.


Tous droits réservés. © 2003–2018 Richard Pellard. Reproduction interdite.
Webmestre : Julien Rouger
AstroAriana — Site réalisé avec SPIP