AstroAriana Association pour la Recherche et l'Information
en Astrologie NAturelle
AstroAriana
Présentation Qui sommes nous ? Nous écrire Plan du site Annuaire de liens Astrosoft Calculez votre thème Thème du jour Boutique
Téléchargez nos livres au format PDF Les significations planétaires
Pour que ce site continue à exister sans publicité
Articles aléatoires  Maurice Vasset, astrologue-soldat du général de Gaulle  Astrologie et religion : savoir ou croire ?  Lune-Neptune  Les enfants du Soleil et le négationnisme anti-astrologique  Rétrogradations et déclinaisons  Astrologie naturelle ou astrologie conditionaliste ?  Indice de concentration-dispersion des déclinaisons  Stade neptunien (de 84 à 164 ans) : l’âge de la dépersonnalisation
Vous êtes ici : Accueil ►Astro-pratiqueAstro-portraits célèbresDivers


Eric Tabarly, le Lion des mers

Nous sommes au large du pays de Galles, dans la nuit du 12 au 13 juin 1998. Le vent forcit progressivement, les vagues se font de plus en plus houleuses : Neptune, le dieux des mers, menace et Pen Duick, le navire de légende, tangue dangereusement.



Un cri dans l’océan nocturne

Vers 22 h 30, Eric Tabarly décide de hisser la voile de gros temps. Comme à son habitude, il n’est pas attaché. Soudain, un coup de roulis fait balancer le bateau de gauche à droite. Tabarly, déstabilisé, prend la vergue de la grand-voile en pleine poitrine et se retrouve violemment projeté dans la mer glacée. « Il a crié. Il savait probablement ce qui l’attendait en tombant à l’eau », témoigna plus tard l’un des membres de l’équipage. La mer a fait de ce breton têtu le marin le plus célèbre du XXe siècle. Il lui a tout donné. Elle le lui a bien rendu : elle fut son aventure, elle restera sa sépulture…

Homme d’exemple silencieux

Tout vrai marin le sait : la relation avec la mer est un face-à-face sensoriel, un corps-à-corps essentiel, un duo amoureux et un duel dangereux. C’est sans doute pour cette raison que la plupart des grands skippers naissent aux heures fortes de Mars, la planète des combats et des rapports de force concrets. Eric Tabarly ne dépare pas du lot : il est né au lever de Mars en Vierge. Sa passion de la voile l’a fait rêver d’être amiral… mais son total manque d’intérêt pour les études et son envie de réparer Pen Duick, le navire familial qui se décomposait au milieu des roseaux faute d’argent pour l’entretenir, en décideront autrement : il s’engage dans la marine afin de pouvoir consacrer sa solde à sa Mésange à tête noire (traduction du nom de son bateau).

Il existe trois sortes de leaders : ceux qui commandent par l’intermédiaire du langage, sans mettre la main à la pâte (Jupiter), ceux qui décident en montrant concrètement l’exemple (Mars), et ceux qui savent garder la tête froide dans toutes les situations (Saturne). Né sous un trigone Mars-Saturne dominant, Eric Tabarly était un mélange du deuxième et du troisième type : selon le skipper Marc Pajot (né comme Tabarly au lever de Mars en Vierge), « C’était un leader, un chef, un patron. Mais il savait faire totalement confiance à ceux qu’il avait choisis. Il ne perdait jamais son calme. Une de ses grosses qualités, c’était le bon sens. C’était un homme d’exemple plus que de discours. Mais avec peu de mots, il disait beaucoup. Un homme sincère, intègre et franc ».

Le laboureur des mers

Être marsien, c’est toujours être plus ou moins indiscipliné, avoir envie de n’en faire qu’à sa tête : il aura du mal à respecter l’autorité pesante de l’armée. « Tabarly préfère la solitude responsable (Mars-Saturne) à l’esprit de corps (Jupiter). À bord, il n’impose ni hiérarchie stricte ni règlement précis (Soleil-Jupiter-Uranus non-dominants) ».

Ce qui l’intéresse avant tout, c’est ce face-à-face marsien avec les éléments déchaînés. Concret, réaliste, Tabarly le marsien est un marin terre-à-terre, un paysan laboureur des mers : « Après tout, un bateau, ce n’est rien de plus qu’un objet », avait-il coutume de dire. Neptune qui se lève ajoute au très marsien goût des sensations fortes le besoin de participation mystique et charnelle : « Le monde croule alentour, lui peut rester vissé à la barre sans décrocher une syllabe, heureux comme jamais du vent qui souffle, de la mer qui enfle », témoigne Marc Pajot, « Tabarly se préfère laboureur de vagues. Il est convaincu que seuls les Hercule aux muscles d’airain sont capables de traverser les mers en un combat archaïque contre des éléments surpuissants… ».

Les journalistes Laurent Joffrin et Luc Le Vaillant prennent eux aussi acte du Mars dominant de Tabarly : « C’était un navigateur enraciné, un terrien au long cours », remarque le premier, tandis que le second évoque son « plaisir intense à être en mer. À se prendre des embruns plein la gueule, à allonger le sillage, à réussir des manœuvres viriles ».

Le skipper dans la Lune

La Lune en Scorpion au Fond-du-Ciel et au sextile de Mars est également dominante dans le thème natal du célèbre marin. Elle lui permettait de nouer des relations d’intimité conviviale (Lune) étroites et resserrées (Scorpion) avec ses équipages, mais aussi de se laisser aller, de s’abandonner avec confiance quand c’était nécessaire : « Le vent est trop fort ? Rien ne sert de lutter ? Autant aller se coucher… Certains dansent sous la mitraille, Tabarly ronfle dans la tourmente… » (Pajot). Un lunaire recherche la fusion avec son environnement. Patrick, le frère d’Eric, confirme ce trait de caractère : « Il n’aimait pas la radio, les bruits extérieurs (Lune forte carré Mercure faible). Lui, ce qu’il aimait, c’était vivre en osmose avec son bateau, tranquille sur l’océan ».

Qu’est-ce qu’a bien pu se dire Tabarly à l’ultime instant de sa vie ? Sans doute une de ces phrases lapidaires et marsiennes qu’il avait l’habitude de zézayer : « Ah, ben ça alors ! » ou « Quand il faut, il faut ». Cette nuit-là, il fallait mourir. Bravement.

Article paru dans le n° 5 d’Astrologie naturelle (septembre 1998).

Cet article vous a été proposé par : Richard Pellard


Le petit livre du Lion par Richard Pellard

49 pages. Illustrations en couleur. Format PDF.

Ce livre présente et explique les trois zodiaques : celui du décor des constellations, celui de l’astrologie traditionnelle basé sur les Quatre Éléments symboliques (Feu, Terre, Air & Eau) et celui de l’astrologie naturelle basé sur les phénomènes astronomiques objectifs.

Interprétation du Lion selon la symbolique classique et selon ses réflexes dans le zodiaque naturel (force, vitesse, équilibre) ; interprétation du Lion en fonction des planètes dominantes ; le Signe solaire & le Signe Ascendant.

Téléchargez-le dès maintenant dans notre boutique






Suivez nos actualités astronomiques, astrologiques, pédagogiques et humoristiques sur Facebook, Twitter et YouTube

Vous pouvez également nous soutenir en effectuant un don qui nous permettra de continuer à faire vivre ce site :

Merci pour votre contribution.


Tous droits réservés. © 2003–2017 Richard Pellard. Reproduction interdite.
Webmestre : Julien Rouger
AstroAriana — Site réalisé avec SPIP