AstroAriana Association pour la Recherche et l'Information
en Astrologie NAturelle
AstroAriana
Présentation Qui sommes nous ? Nous écrire Plan du site Annuaire de liens Astrosoft Calculez votre thème Thème du jour Boutique
Pour que ce site continue à exister sans publicité
Téléchargements de livres au format PDF Élections présidentielles 2017 : des candidats et des astres
Articles aléatoires  Le Lion mythologique  Lettre ouverte à Jean-Claude Pecker  Témoignage astro de Marie-Hélène Rudel  Témoignage astro de Béatrice Martignon  Les Thèmes de deux jumeaux monozygotes  Profil psychologique du Jupitérien  Un Scorpion nommé François Mitterrand  Bertrand Cantat, un Poissons bouquet de nerfs
Vous êtes ici : Accueil ►Astro-documentsThéories généralesLes planètes et le R.E.T.Les fonctions planétaires du R.E.T.


La fonction uranienne ‘rT’ (représentation de la Transcendance)

Les exemples d’interprétation que nous donnons sont très loin d’être exhaustifs : ils ne font qu’indiquer et esquisser un cadre général décrivant la problématique de la fonction planétaire. Ils ne sauraient donc être pris au pied de la lettre. Chaque être, en effet, apporte ses propres réponses, plus ou moins originales, aux questions que soulève une fonction planétaire. Il n’y a pas de recette. En vous aidant du R.E.T. et de la Théorie des âges et en combinant logique, observation et imagination, vous pourrez développer mille autres significations possibles, mille autres variations sur le même thème.

Généralement : du multiple à l’unique. Modèles abstraits permettant de représenter schématiquement les réalités complexes ou invisibles. Transformation du flou, incertain, ambigu, obscur en visions ou théories claires et nettes. L’émergence du singulier dans l’indifférencié, de l’ordre apparent à partir du désordre. Codifier l’incodifiable, nommer l’innommable, discourir sur l’indicible. Surgissement de l’ultra-individuel au sein du collectif anonyme. L’inconnu se transforme brutalement en connu : effets de surprise, bouleversements soudains. De la dispersion à l’extrême concentration : polarisation, focalisation, réduction.

Psychologiquement : s’imposer, se mettre en vedette par ce que l’on porte ou estime porter d’original, d’inattendu, d’universel en soi. Développer une cérébralité très « pointue », tranchante, percutante, basée sur d’indiscutables et intimes convictions. Affirmer et imposer avec aplomb et sans compromis ses certitudes à propos de l’inconnu et du long terme. Se spécialiser à outrance pour être efficace dans un vaste ensemble. Manifester sa volonté avec une profonde intransigeance. Savoir intuitivement ce que l’on veut. Prendre des décisions osées en son âme et conscience. Être doué pour simplifier le complexe, et réduire le multiple : organiser, programmer, systématiser. Faire reconnaître son sens des valeurs générales.

Formule positive : “rT”

Les caractéristiques positives de la fonction uranienne sont l’imaginaire prospectif (trio Transcendance extensive avec Neptune et Pluton) et le pouvoir de décision (trio représentation intensive avec Soleil et Jupiter).

« Transcendance extensive » : l’imaginaire prospectif

L’uranien se détermine en fonction de motivations profondes, d’intimes convictions qui ne doivent rien à sa situation présente ni à ce qui lui est proposé. Quelque chose de radicalement réfractaire en lui-même l’incite à affirmer sa singularité, à exhiber son originalité, à émerger de la masse. Aux laborieuses analyses et déductions expérimentales, il préfère la fulgurance de ses intuitions qui lui permettent de simplifier les problèmes les plus complexes et de rendre clair l’obscur. S’estimant détenteur de certitudes absolues qu’il assume en toute indépendance, il impose ses vues pénétrantes et parfois visionnaires sans craindre de surprendre, choquer, déstabiliser. Fort d’une cérébralité abstraite, froide et synthétique, il n’hésite pas à innover, à forger de nouveaux concepts qui font autorité. Il se réserve toujours la possibilité de changer radicalement de point de vue, d’assumer des choix indépendants en toute autonomie, quoi que cela lui coûte. Il exprime à sa manière ultra individualisée son sens des valeurs universelles.

« Représentation intensive » : le pouvoir de décision

L’uranien est un volontariste intransigeant qui s’implique intensément dans des choix pour lui essentiels. Il n’a pas peur de prendre, en son âme et conscience et en toute indépendance, des décisions fermes, tranchées, définitives. Quand il a mis au point un programme, élaboré une stratégie, rien ne saurait le faire changer d’avis ni le faire dévier de sa route et de son but, quelque soient les événements et les circonstances. Rigoureuse, efficace, impérative, sa cérébralité froide et organisée a en principe réponse à tout et sait trouver les solutions les plus convaincantes aux problèmes les plus embrouillés. Précis, systématique, ultra-logique, il ne laisse rien au hasard, impose sa volonté sans complexe. Il n’hésite pas à s’impliquer passionnément pour affirmer ses convictions et principes les plus profonds et les moins vérifiables. Individualiste, élitiste, inflexible en ce qui concerne sa réalisation personnelle, son aplomb phénoménal lui permet d’oser quand il le décide toutes les ruptures, toutes les remises en question les plus radicales.

Formule négative : “non-R”, “non-eE”, “non-T”

« Non-Représentation extensive » : manque de sociabilité spontanée

En négatif, rigide, tendu, cassant, impérieux, l’uranien manque profondément de souplesse, de disponibilité attentive, d’aptitude à une écoute décontractée, d’ouverture d’esprit sans a priori. Il cherche tant à s’imposer sans détour qu’il lui est difficile de se faire accepter d’autrui, de prendre contact pour le simple plaisir de la découverte, d’entretenir avec lui des rapports souriants, agréables, détendus. Sa froide détermination, sa certitude arrogante d’avoir raison gomment chez lui toute curiosité spontanée, toute joie de la découverte, et son individualisme cavalier va à l’encontre de toute noblesse d’attitude. Sec et tranchant, il ignore la légèreté et la gratuité de la communication. En positif, campé sur ses positions qu’il prend en toute indépendance, l’uranien n’a que faire d’être d’emblée accepté, reconnu, fêté, écouté. Son sens de la dignité personnelle, son goût affirmé et revendiqué de l’autonomie font qu’il ne cherche pas à plaire, à séduire, à se faire admettre lorsqu’il s’agit de prendre des décisions radicales.

« Non-Existence extensive » : manque de sens du concret

En négatif, l’uranien est dépourvu de tout empirisme, de tout pragmatisme. Lorsqu’il a décidé d’un programme, d’un objectif à atteindre, il ne prend pas en compte les données concrètes de la situation où il se trouve, à laquelle il refuse d’ailleurs en bloc de se soumettre. Aveuglé par son sentiment de puissance, il croit dur comme fer à la toute-puissance de sa volonté dominatrice sur les événements, quitte par manque de réalisme à aller au-devant des plus grossiers échecs. Les expériences auxquelles il est confronté ne modifient en rien ses principes figés et dogmatiques. Il se comporte comme un technicien-théoricien cérébral et concepteur pour qui ce serait déchoir que de passer à la pratique. En positif, l’uranien est prêt à sacrifier à sa vocation ou à ses ambitions, ses conditions concrètes d’existence. Ni les opportunités ni les obstacles sur sa route ne sauraient le détourner de ses projets à long terme. Habité par une exigence profonde qui le transcende, les rivalités et conflits qu’il déclenche ainsi ne le concernent pas.

« Non-existence intensive » : manque de sensorialité affective

En négatif, l’uranien est si obsédé par son souci de maîtrise, de contrôle qu’il en vient à verrouiller toute expression de ses sentiments, de ses affects, de ses émotions. Son sens raide et crispé de la dignité ne laisse aucune place aux turbulences du ressenti, à l’émergence de sa sensibilité et de ses humeurs. Muré dans une solitude hautaine, il laisse son cœur, ses désirs et son affectivité se dessécher. À force de se vouloir dur, froidement logique, inflexiblement identique à lui-même, il a l’impression de s’abaisser, de défaillir, de dévoiler une faille dans sa carapace, de perdre une partie de lui-même quand il se laisse toucher, émouvoir, ébranler. Etre deux lui insupporte et aimer lui fait peur. En positif, l’uranien dispose d’un self-control sans faiblesse. Ses décisions procèdent d’une logique rationnelle qui lui permet d’éviter les désordres que les réactions viscérales produisent trop souvent. Il garde la tête froide là où d’autres réagissent avec leurs tripes. Il sait avec rigueur éviter tout débordement émotionnel et contrôler ses désirs.

« Non-transcendance intensive » : manque d’esprit critique

En négatif, l’uranien ne doute de rien, et surtout pas du bien-fondé de ses certitudes dogmatiques, convictions tranchées et principes inébranlables qu’il martèle et répète avec une inquiétante intransigeance et un absolu manque de nuance. À force de se spécialiser à outrance dans un domaine précis, sa vision du monde devient prisonnière de ses œillères. Il fuit l’incertitude, la perplexité, refuse de s’interroger profondément sur le pourquoi et le comment de ses intuitions, de ses constructions intellectuelles, de ses théories. Il a l’impression paranoïaque et mégalomaniaque d’avoir tout compris, de tout connaître, d’être capable de réduire et simplifier la complexité des choses par sa seule pensée. En positif, l’uranien, fort de ses intuitions pénétrantes, de son intime et définitive conviction qu’il a raison de suivre la voie qu’il a choisie, ne se laisse déstabiliser par aucune critique. Inaltérable, il est totalement à l’abri des ravages que le scepticisme peut causer aux plus fortes déterminations. Les chiens aboient, la caravane passe… SUITE

La fonction planétaire inverse est la fonction mercurienne


La fonction uranienne dans le S.O.R.I. :

- Référentiel Sujet-Excitabilité : Passage d’un bas à un haut niveau d’énergie.
- Référentiel Objet-Signal : Passage du complexe au simple.
- Référentiel Relation-Communication : Représentation de la Transcendance.
- Référentiel Intégration-Symbole : Passage du Multiple à l’Unique.


Cet article vous a été proposé par : Richard Pellard

Voir aussi :

- Profil psychologique de l’Uranien
- Stade uranien (de 30 à 84 ans) : l’âge de l’individualisation
- Famille « T extensif » (Transcendance extensive)
- Famille « r intensif » (représentation intensive)
- Uranus, le livre
- L’uranien en B.D.


Les Significations planétaires

par Richard Pellard. 620 pages. Format PDF. Illustrations en couleur.

La décision de ne traiter dans ce livre que des significations planétaires ne repose pas sur une sous-estimation du rôle des Signes du zodiaque et des Maisons. Le traditionnel trio Planètes-Zodiaque-Maisons est en effet l’expression d’une structure qui classe ces trois plans selon leur ordre de préséance et dans ce triptyque hiérarchisé, les Planètes occupent le premier rang. La première partie de ce livre rassemble donc, sous une forme abondamment illustrée de schémas pédagogiques et tableaux explicatifs, une édition originale revue, augmentée et actualisée des textes consacrés aux significations planétaires telles qu’elles ont été définies par l’astrologie conditionaliste et une présentation détaillée des méthodes de hiérarchisation planétaire et d’interprétation accompagnées de nombreux exemples concrets illustrés par des Thèmes de célébrités. La deuxième partie est consacrée, d’une part à une présentation critique des fondements traditionnels des significations planétaires, d’autre part à une présentation des rapports entre signaux et symboles, astrologie et psychologie. Enfin, la troisième partie présente brièvement les racines astrométriques des significations planétaires… et propose une voie de sortie de l’astrologie pour accéder à une plus vaste dimension noologique et spirituelle qui la prolonge et la contient. Vous pouvez dès maintenant le commander à la boutique.

L’astrologie, la nanification de Pluton & les astres transplutoniens

par Richard Pellard. 117 pages. Format PDF. Illustrations en couleur.

Pluton ne fait plus partie des planètes majeures de notre système solaire : telle est la décision prise par une infime minorité d’astronomes lors de l’Assemblée Générale de l’Union Astronomique Internationale qui s’est tenue à Prague en août 2006. Elle est reléguée au rang de « planète naine », au même titre que les nombreux astres découverts au-delà de son orbite. Ce livre récapitule et analyse en détail le pourquoi et le comment de cette incroyable et irrationnelle décision contestée par de très nombreux astronomes de premier plan. Quelles sont les effets de cette « nanification » de Pluton sur son statut astrologique ? Faut-il remettre en question son influence et ses significations astro-psychologiques qui semblaient avérées depuis sa découverte en 1930 ? Les « plutoniens » ont-ils cessé d’exister depuis cette décision charlatanesque ? Ce livre pose également le problème des astres transplutoniens nouvellement découverts. Quel statut astrologique et quelles influences et significations précises leur accorder ? Enfin, cet ouvrage propose une vision unitaire du système solaire qui démontre, chiffes et arguments rationnels à l’appui, que Pluton en est toujours un élément essentiel, ce qui est loin d’être le cas pour les autres astres au-delà de son orbite. Après avoir lu ce livre, vous saurez quoi répondre à ceux qui pensent avoir trouvé, avec l’exclusion de Pluton du cortège planétaire traditionnel, un nouvel argument contre l’astrologie ! Vous pouvez dès maintenant le commander à la boutique.





Pour que ce site continue à exister sans publicité :


Tous droits réservés. © 2003–2017 Richard Pellard reproduction interdite.
Webmestre : Julien Rouger
AstroAriana — Site réalisé avec SPIP | Espace privé