AstroAriana Association pour la Recherche et l'Information
en Astrologie NAturelle
AstroAriana
Présentation Qui sommes nous ? Nous écrire Plan du site Annuaire de liens Astrosoft Calculez votre thème Thème du jour Boutique
Téléchargez nos livres au format PDF Les significations planétaires
Pour que ce site continue à exister sans publicité
Articles aléatoires  La fonction jupitérienne ‘rE’ (représentation de l’Existence)  Cancer-Sagittaire : similarités et différences  Témoignage astro de Manuel Da Costa  Le Scorpion dans « La Condition solaire »  Aspects neptuniens dissonants (Neptune non-dominant)  Aspects mercuriens dissonants (Mercure non-dominant)  L’astrologie et le Bouddhisme  La gravité anti-astrologique ne pèse pas lourd
Vous êtes ici : Accueil ►Astro-pratiqueLes astro-entretiens de Françoise HardyLittérature


Laure Charpentier, Capricorne hantée par Neptune

« Il ne fait pas bon être une femme alcoolique. Ni au vu des médecins ni au su de la société. Et pourtant, j’ai été cette femme... » Les trois caractéristiques de l’alcoolisme au féminin restent la honte, la solitude et la clandestinité : encore aujourd’hui, 92 % des femmes alcooliques boivent en cachette et 46 % refusent d’en parler. Laure Charpentier nous raconte, « Toute honte bue » ", sa descente aux enfers, sa fuite dans le train terrible de la défonce, et sa formidable remontée vers la lumière. La dose d’alcool qui augmente au fur et à mesure que monte l’angoisse, l’intelligence qui flanche et le corps qui renâcle, l’euphorie de l’ivresse avant le dégoût du réveil... sur un fond de honte cachée, lancinante, qui vous ronge comme un cancer... Livre coup de poing, livre coup de cœur, mais aussi livre réquisitoire, « Toute honte bue » reste un formidable outil de travail, d’information et d’espoir. Écrivaine, Laure Charpentier est la fondatrice de l’associations S.O.S. Alcool femmes.



Micro-portrait théorique de Laure Charpentier

Ce micro-portrait ne fait qu’esquisser une interprétation très simplifiée des configurations zodiaco-planétaires dominantes et de la planète la plus faible de ce Thème natal. Excluant par exemple l’interprétation des Aspects, cette étude succincte ne saurait remplacer une véritable analyse approfondie, mais elle en ouvre quelques-unes des pistes principales.

La configuration dominante du Thème natal de Laure Charpentier est une conjonction Soleil-Mercure en Capricorne au carré de Neptune et à l’opposition de Jupiter, Mars en Bélier étant angulaire au FC. La conjonction Saturne-Uranus en Taureau est l’Aspect le plus faible.

Ses réponses aux questions devraient donc refléter les pôles hyper-dominants de sa personnalité :

Capricorne sociable-communicatif

- Vos qualités : tout en étant extrêmement sociable, curieux, charmeur et disponible pour toutes les rencontres, vous n’en cultivez pas moins une très forte indifférence qui vous incite à rester de marbre à l’égard de ce qui ne vous parle pas, et à couper immédiatement le contact avec ce et ceux que vous ne reconnaissez pas d’emblée. Ouvert à tous ceux qui vous séduisent, vous intéressent, vous reconnaissent et vous valorisent, vous faites preuve d’une absolue surdité à l’égard des autres, comme s’ils n’avaient aucune existence. Cette impassibilité souriante et décontractée vous permet de ne pas vous laisser facilement décontenancer lorsque vous vous retrouvez en face de gens qui n’attendent rien de vous et de ne consacrer vos forces que pour ce qui compte vraiment pour vous.

- Vos défauts : vous vous retrouvez facilement comme paralysé, immobilisé, frappé d’une stupeur interdite lorsque personne ne vous écoute, ne s’intéresse à vous, ne vous séduit. Communiquer spontanément avec autrui est chez vous un besoin si absolu, une nécessité si impérieuse que vous vous en trouvez alors comme privé de tous vos moyens. Si vous vous trouvez avec des gens qui vous incitent à davantage manifester votre disponibilité, vous ferez assaut de sociabilité aimable et enjouée tout en ayant quand même du mal à vous épancher, à vous confier jusqu’au bout tant vous vous interdisez formellement de gêner les autres en leur faisant part de vos problèmes essentiels dont vous estimez au fond qu’ils sont totalement incommunicables.

Bélier affectif-sensoriel

- Vos qualités : vous percevez le monde comme un coup de poing permanent, une brûlure de sensations intenses et bouleversantes. Votre affectivité est tumultueuse, vive, ultra-réagissante. Vous vivez vos émotions sans filtre, à bout portant, dans toute leur transpirante authenticité. Chaque émotion, chaque sentiment, chaque perception sont pour vous un choc primordial, un vertige du corps et du cœur que vous prenez de plein fouet, une confrontation au sein de laquelle vous vous sentez puissamment exister. Vos amours et vos haines sont franches, avouées, immédiatement perceptibles. Vous êtes un affectif fougueux qui s’engage à fond dans ce qu’il fait et sent, dans un tumultueux mouvement de vigoureuse tendresse.

- Vos défauts : trop réactif, trop viscéral, trop primaire dans votre ressenti des êtres et des choses, vous souffrez d’une humeur en dents de scie, soupe-au-lait, alternant en des moments imprévisibles mais violents, douceur et agressivité. Vos réactions agressives d’écorché vif semblent incontrôlables et soumettent le système nerveux de vos proches à de rudes épreuves. Vous passez d’un sentiment, d’un affect à l’autre dans la griserie de l’instant, sans vous soucier d’aucune logique. Vous vous abandonnez corps et âme au vertige de ce que vous ressentez abruptement, sans véritable ligne de conduite, incapable que vous êtes de refuser de céder à la tentation d’un nouveau vertige affectif lorsqu’il se présente.

Inversement, les réponses de Laure Charpentier aux questions devraient montrer qu’elle ne correspond pas du tout au portrait suivant :

Vous vous déterminez en fonction de motivations profondes, d’intimes convictions qui ne doivent rien à votre situation présente ni à ce qui vous est proposé. Quelque chose de radicalement réfractaire en vous-même vous incite à affirmer votre singularité, à exhiber votre originalité, à émerger de la masse. Aux laborieuses analyses et déductions expérimentales vous préférez la fulgurance de vos intuitions, qui vous permettent de simplifier les problèmes les plus complexes et de rendre clair l’obscur. Vous estimant détenteur de certitudes absolues que vous assumez en toute indépendance, vous imposez vos vues pénétrantes et parfois visionnaires sans craindre de surprendre, choquer, déstabiliser. Fort d’une cérébralité abstraite, froide et synthétique, vous n’hésitez pas à innover, à forger de nouveaux concepts qui font autorité. Vous vous réservez toujours la possibilité de changer radicalement de point de vue, d’assumer des choix indépendants en toute autonomie, quoi que cela vous coûte. Vous exprimez à votre manière ultra-individualisée votre sens des valeurs universelles.

Vous êtes un volontariste intransigeant qui s’implique intensément dans des choix pour vous essentiels. Vous n’avez pas peur de prendre en votre âme et conscience et en toute indépendance des décisions fermes, tranchées, définitives. Quand vous avez mis au point un programme, élaboré une stratégie, rien ne saurait vous faire changer d’avis ni vous faire dévier de votre route et de votre but, quels que soient les événements et les circonstances. Rigoureuse, efficace, impérative, votre cérébralité froide et organisée a en principe réponse à tout et sait trouver les solutions les plus convaincantes aux problèmes les plus embrouillés. Précis, systématique, ultra-logique, vous ne laissez rien au hasard, imposez votre volonté sans complexe. Vous n’hésitez pas à vous impliquer puissamment pour affirmer vos convictions et principes les plus profonds et les moins vérifiables. Individualiste, élitiste, inflexible en ce qui concerne votre réalisation personnelle, votre aplomb phénoménal vous permet d’oser quand vous le décidez toutes les ruptures, toutes les remises en question les plus radicales.

Richard Pellard : Votre dernier livre, Maison à vendre, raconte entre autre l’histoire d’une maison hantée. Vous ne cachez pas que ce « roman » est très autobiographique. La personne à qui vous avez été obligée de vendre votre maison a-t-elle réellement été en proie à des phénomènes de hantise, ou bien ceux-ci ne sont-ils que le fruit de votre imagination d’écrivaine ?

Laure Charpentier : Tout le mystère est là… Il y a du vrai, et bien entendu, de l’imaginé ! Pourquoi connaître à tout prix le vrai du faux, le vécu de l’imaginaire ?

Vous traitez cette histoire de maison hantée d’une manière extrêmement sobre, anti-spectaculaire, comme s’il s’agissait d’un phénomène somme toute courant et banal. Êtes-vous persuadée qu’il existe des fantômes et des « esprits frappeurs » ?

Je suis persuadée de la présence d’entités errant dans l’au-delà, parfois prêtes à communiquer avec le monde des vivants dont elles ne se sont pas encore fondamentalement séparées. Leur matérialisation n’est pas, en soi, effrayante, mais plutôt réconfortante.

Ce qui est troublant dans votre livre, c’est que la hantise n’est pas celle de l’esprit d’un mort : la hantise, c’est la maison elle-même, avec laquelle vous faites si intimement corps qu’elle « rejette » sa nouvelle habitante, comme si une partie de vous-même, votre double fantomatique, était resté dans ses murs et résistait obscurément à cette étrangère… Croyez-vous, pensez-vous que les lieux ont une âme propre, ou bien que c’est nous qui, en les investissant, les baignons de la nôtre ?

Les deux. Les lieux possèdent une âme propre, mais également l’âme que leur a donné leur occupant. Si les deux âmes se rejoignent, c’est l’harmonie subtile — ô combien ! — entre les deux âmes. Une sorte d’histoire d’amour, quoi !

Si la maison « hantée » est un personnage essentiel de votre livre, d’autres fantômes le peuplent. Jeanne, l’amie de Louise consulte une extraordinaire voyante-médium créole pour communiquer avec l’esprit de Sally, son amante décédée. Jeanne semble trouver cela normal, tandis que Louise semble terrifiée par cette communication avec les morts. Quelle est votre position personnelle ?

J’ai souvent communiqué, par le biais d’un médium, avec l’esprit des personnes décédées. J’en ai récolté de grandes leçons et des messages extrêmement vitaux pour la suite du chemin.

Passons à votre Thème de naissance. La première configuration dominante, Soleil-Mercure au carré de Neptune, implique une profonde sensibilité à l’étrange, aux irruptions de l’irrationnel dans l’existence, ce qui ne fait pas toujours bon ménage avec une autre part de vous-même qui a besoin de certitudes stables, de points de repères clairs. Comment vivez-vous cette tension ?

Le mieux possible ! On ne peut tout attendre de l’irrationnel, quoique…

La même configuration peut donner une perception souvent vacillante, embrouillée, complexe de sa propre identité : on se voudrait là et toujours se reconnaître identique à soi-même, et on ne peut s’empêcher d’être ailleurs, mi présent et mi-absent, comme étranger à soi-même, habitant d’une autre dimension inconsciente très loin des apparences. Il y a de cela ?

Très fine analyse. Même si cette distorsion provoque parfois un certain vertige, je la vis plutôt comme une source d’enrichissement. Surtout, éviter la morne plaine et le monolithique !

Avec un carré Mercure-Neptune dominant êtes vous très curieuse et friande de phénomènes bizarres, au point parfois de ne plus bien savoir ce qui est réel et ce qui ne l’est pas ?

Je crois faire toujours la part des choses. Mais il m’arrive de me baser sur l’étrange pour mieux vivre le réel.

Pour l’astrologie moderne, Neptune est en rapport avec « l’existence de la Transcendance », c’est-à-dire la matérialisation de l’invisible. On n’est pas loin des hantises et des fantômes, non ?

Si vous voulez…

Si la première configuration fait de vous un être qui oscille entre sociabilité spontanée sur fond d’indifférence (Capricorne) à tout ce qui ne vous « parle » pas d’emblée (Soleil-Mercure) et introversion inspirée (Neptune), la deuxième configuration dominante, le trigone Jupiter-Vénus en Gémeaux-Verseau, vous confère une nature joviale, ouverte, sensuelle, extravertie, ambitieuse et jouisseuse. Qu’est-ce qui prédomine ?

Sans doute la seconde configuration, normal, puisqu’elle est dominante !

La dissonance Soleil-Jupiter implique un fort besoin de s’imposer, de paraître, de s’affirmer, et aussi des tiraillements entre idéalisme et pragmatisme, entre volonté d’intégrité et opportunisme, tandis qu’avec un Mars dominant en Bélier, vous avez probablement aussi une nature très combative, réagissante, impulsive, impétueuse…

Oui, Mars me donne la force de combattre et sans doute de ne jamais baisser (vraiment) les bras… Bref, je sais attendre mon heure. D’où, effectivement, le risque de se voir taxé d’opportunisme ! Quant au paraître, oui, sans doute, mais je donne désormais la priorité à l’être. C’est évidemment la sagesse qui vient avec l’âge ! La jeunesse fut semblable à un torrent qui ravageait tout sur son passage… l’automne de la vie vise à la sérénité .(pas toujours facile, car les bouillonnements peuvent très vite se reformer…) Quant à l’intégrité, ça aussi, ça s’apprend avec le reste !

À quelle date précise avez-vous été obligée de vous séparer de votre maison ?

Le 18 octobre 1997 à 15H, j’ai signé ma trahison chez le notaire. Cette séparation s’est soldée par un vol de libellules au-dessus du jardin. Jamais cela ne s’était produit auparavant… (Je m’en souviens parce que je l’ai inscrit ce jour-là sur mon agenda.)

La Lune, qui est en rapport avec nos appartenances intimes et par conséquent avec notre sphère de vie, est peu valorisée dans votre ciel de naissance. N’y a-t-il pas chez vous un rapport très ambivalent ou ambigu à votre maison ? D’après votre Thème, vous n’avez pas le profil psychologique d’une « bobonne » s’épanouissant dans le train-train quotidien domestique. Votre attachement à votre maison ne reflète-t-il pas une certaine difficulté à vous habiter vous-même ?

Peut-être… Qui peut se vanter de s’habiter lui-même en parfaite harmonie ?

Texte paru dans Astrologos n° 8, décembre 2001.

Cet article vous a été proposé par : Richard Pellard


Le petit livre du Capricorne par Richard Pellard

49 pages. Illustrations en couleur. Format PDF.

Ce livre présente et explique les trois zodiaques : celui du décor des constellations, celui de l’astrologie traditionnelle basé sur les Quatre Éléments symboliques (Feu, Terre, Air & Eau) et celui de l’astrologie naturelle basé sur les phénomènes astronomiques objectifs.

Interprétation du Capricorne selon la symbolique classique et selon ses réflexes dans le zodiaque naturel (force, vitesse, équilibre) ; interprétation du Capricorne en fonction des planètes dominantes ; le Signe solaire & le Signe Ascendant.

Téléchargez-le dès maintenant dans notre boutique






Suivez nos actualités astronomiques, astrologiques, pédagogiques et humoristiques sur Facebook, Twitter et YouTube

Vous pouvez également nous soutenir en effectuant un don qui nous permettra de continuer à faire vivre ce site :

Merci pour votre contribution.


Tous droits réservés. © 2003–2017 Richard Pellard. Reproduction interdite.
Webmestre : Julien Rouger
AstroAriana — Site réalisé avec SPIP