AstroAriana Association pour la Recherche et l'Information
en Astrologie NAturelle
AstroAriana
Présentation Qui sommes nous ? Nous écrire Plan du site Annuaire de liens Astrosoft Calculez votre thème Thème du jour Boutique
Téléchargez nos livres au format PDF Les significations planétaires
Pour que ce site continue à exister sans publicité
Articles aléatoires  Bélier R.E.T.  Gémeaux R.E.T.  Le « Héros » et son « Ombre »  Les rythmes du zodiaque  Uranus astronomique  Yves Ouatou et les horoscoops  Astro-psychanalyse théorique et pratique  Du système solaire au système nerveux
Vous êtes ici : Accueil ►Astro-documentsThéories généralesLe zodiaqueLes Signes du zodiaque de « La Condition solaire »


Le Sagittaire dans « La Condition solaire »

Les exemples d’interprétation que nous donnons sont très loin d’être exhaustifs : ils ne font qu’indiquer et esquisser un cadre général décrivant la problématique du Signe. Ils ne sauraient donc être pris au pied de la lettre. Chaque être, en effet, apporte ses propres réponses, plus ou moins originales, aux questions que soulève un Signe. En combinant logique, observation et imagination, vous pourrez développer mille autres significations possibles, mille autres variations sur le même thème.

Type fort : Force d’excitation associative (F+)

Sous le Signe du Sagittaire, la formule de la Balance réapparaît moins le sens des contraires. C’est dire combien le principe de coopération se trouve élargi, étendu aux valeurs les plus inattendues, les plus lointaines. Le Sagittaire représente traditionnellement la volonté de liaison entre les mondes ; le cosmique est touché. Ceci pour les associations horizontales. Les liaisons verticales sont également édifiantes, elles sont sous-entendues dans le symbole du Centaure qui place sur une trajectoire évolutive l’animal, l’humain, le divin.

La conscience du Sagittaire s’ouvre sur des horizons nouveaux. Réagissant à la concentration du Scorpion, elle prolonge le champ de l’interdépendance ; l’infiniment petit et l’infiniment grand se rejoignent en une seule dimension ; l’animal, le végétal, le minéral et le spirituel ne font plus qu’Un (corps mystique du monde).

Les variantes du type Sagittaire sont fonction de la richesse individuelle. Sans dynamisme créateur, l’associationnisme présente un danger (tout ce qu’il y a de terrestre et d’immédiat). L’être se borne à ratifier les coordonnées par lesquelles il se situe dans la société. Il parcourt les échelles officielles avec un contentement admiratif. Une certaine plasticité lui permet de s’y trouver à l’aise et d’y intégrer ses intérêts particuliers d’une façon assez subtile pour qu’ils aient l’air d’appartenir à tous. Au comble du conditionnement social, il perd toute originalité en s’identifiant à l’Ordre gouvernant et à ses différents Ministères. Il vaut ce que vaut son époque, ce que valent ceux qui donnent le ton dans le Commerce, l’Art et l’Industrie. Face aux Gémeaux, type du libre-échange, il figure l’enchaînement à une multiplicité de rapports larges et codifiés. À l’intérieur de ces rapports, il invente à volonté, et son activité a des aspects positifs car il sait exploiter le présent, rapprocher les intérêts, jouer son rôle de réanimateur. Évidemment, la société dans laquelle il vit est idéale. Ni conservateur, ni réactionnaire, il évoque la classe dirigeante, l’élite, qui, dans des secteurs différents, résume le caractère d’une époque.

Quels seront les traits du type associatif commun ? Un ricochet de la Balance : homme actif, serviable, d’une grande énergie lorsqu’il s’agit de mettre en valeur, de socialiser, d’humaniser, de faire vivre une collectivité en créant entre les uns et les autres de nouveaux moyens de se comprendre, de se connaître. Type humain capable de placer les intérêts de son groupe au-dessus des siens, mais enclin par ailleurs à prendre son masque (Persona : cote sociale, rôle collectif) pour le commencement et la fin de son être.

Pour le sagittarien au dynamisme riche, l’associationnisme quitte le cadre des habitués. Le voyage d’exploration va, sous d’autres cieux, prolonger un mode de vie, apporter à l’inconnu l’expérience d’une communauté arrivée à son faite. Un pont s’établit entre l’ancien et le nouveau, il n’est pas absolument gratuit, car la communauté souffrait de vieillesse. D’autres lieux d’implantation doivent revivifier ses structures. Celui qu’elle a dépêché vers l’aventure se distingue du type sédentaire, mais il dispose du même sens représentatif : colon, diplomate, reporter, missionnaire, il parlemente au nom du milieu dont il est l’émissaire. Des rapports nouveaux naissent de cette expansion. La communauté qui ne trouvait plus dans son cercle un tremplin d’évolution, guérira de sa sclérose.

Pour le Sagittaire, Passe, Présent, Avenir sont solidaires et sortent du cadre de la durée personnelle. Le Temps forme un tout qui concerne l’espèce, la race ou la classe. Si cette continuité ne suggère rien de mieux au commun que d’épouser fidèlement les empreintes des morts (les fils répètent les pères), pour le créateur, le passé est un capital de chemins à éviter. Il ne s’agit pas de rompre une chaîne mais de la continuer avec d’autres maillons. Selon cette optique, l’homme se trouve dans l’existence chargé de précipiter l’évolution de son groupe. Si son programme est mystique, il doit tenter d’atteindre l’étoile, accomplir la révolution qui gronde dans son patrimoine, passer de la quantité à la qualité, dépasser sa condition, etc. Le même schéma couvre des ambitions tantôt morales, tantôt politiques. Ajoutons qu’à l’occasion, le Sagittaire bénéficie d’un ensemble de circonstances heureuses, apparemment fortuites mais qu’une meilleure connaissance du Temps ratifierait.

Nous avons atteint le niveau abstrait de la Pensée adaptative. Cette abstraction permet, par une réduction successive de signes et de symboles, d’exprimer en quelques formules un ensemble vaste et complexe de phénomènes. Il s’agit ni plus ni moins d’énoncer la Loi ou de reconstituer verbalement la matrice des choses. Un tel travail de la pensée implique des connaissances variées, un grand pouvoir de coordination sans garantie de succès.

Une réserve s’impose : le Sagittaire n’a pas le monopole des Sciences ; bien que la Tradition lui attribue généreusement la Physique, l’Astronomie, la Philosophie, toutes les rubriques d’une Encyclopédie complète ; il est, en principe, l’un des meilleurs conducteurs de la pensée synthétique. Au niveau de la vie pratique, cela est appréciable pour les fonctions d’organisateur, de concepteur, de directeur, de législateur.

Vitesse d’inhibition (V−)

Le Signe du Sagittaire est des plus féconds en variantes psychologiques. Y a-t-il des formules qui, mieux que d’autres, se prêtent à l’originalité créatrice du Moi ? L’associationnisme généralisé est-il en cause ? Probablement, mais il n’a pas dissipé l’aspect sélectif du Signe, aspect qui se traduit par une activité discriminatrice, des dons d’orateur, du courage, de l’habileté. Toutes choses concernant l’inhibition différentielle.

Reprenons l’analyse de la ‘V−’ sur ses différents plans d’expression, en tenant compte de son renforcement par rapport au stade Balance. Dans le comportement social la ‘V−’ apporte l’aisance, l’élégance mondaine où se conjuguent l’artifice et le naturel. Dispositrice de la Peur, la ‘V−’ prend place au Sagittaire, Signe du courage physique et moral. Elle met en avant l’importance du caractère acquis. Si étroitement acquis que la constitution naturelle s’en trouve notablement éclipsée.

Au Sagittaire, l’homme peut faire le maximum pour son groupe ; le social empiète abusivement sur l’individuel. Les collusions, complicités entre le Moi et le milieu donnent ici leurs résultats. Ils ne sont pas toujours brillants, car à côté des grandes figures du Civisme dont chaque nation cultive la panoplie, il y a le lot des personnalités fantoches, paravents inconscients des puissances régressives. N’oublions pas les individualités déformées, victimes d’idéaux ou de valeurs indigestes pour leur tempérament. Stimulé par les slogans impératifs d’une époque, Candide corrompt ses mœurs. Ailleurs, c’est un sage, bon gré, mal gré, engagé dans la jungle. Plus loin, maître Renard se fait démocrate.

D’autres Sagittaire font vibrer la ‘V−’ par les jeux de l’esprit. Ils ont des dons de polémiste, l’amour de la recherche, le goût des prophéties. La ‘V−’, à partir des ensembles perçu par voie associative, suppute l’issue idéale. Le chemin du vrai se construit maille après maille par mille tisserands disséminés au long des siècles.

L’ensemble ‘F+ V−’, pris en son superlatif, évoque un univers orienté, tout le disparate du monde se déverse en une seule volonté qui décide du but, du choix des moyens, de la force du coup. On imagine l’inverse : la même volonté démultipliée, agissant à tous les stades de l’évolution. Cette formule laisse entendre la possibilité de gérer les contradictions, d’utiliser toutes les ressources pour servir un idéal. Elle s’efforcera de placer l’être dans une perspective entraînante pour toutes les classes et les disciplines de l’homme.

Voilà qui convient au Sagittaire pacifiste, conducteur supranational. Mais si la ‘V−’ domine et que la valeur humaine ne soit vraiment que trop humaine, alors les qualités du Signe servent une minorité, sa minorité : les remous, le travail de la vie collective aboutissent par enchaînement conditionnel au maintien de quelques structures raffinées.

Sens des Ensembles (SE)

En cumulant la force de composition et l’excitation associative, le Sagittaire prend de l’envergure par rapport aux autres Signes en totalité. Effectivement, le trait dominant du Sagittarien, ce par quoi il nous est sensible, c’est la composition. Dans ses contacts sociaux, il se signale ouvert, compréhensif, prêtant l’oreille à toutes les causes, s’efforçant de concilier les extrêmes. Sous son égide toutes les personnalités ont droit de cité : que chacun garde la place de son rang et travaille au bien-être de tous, une promotion l’élèvera vers des destinées confortables. Professionnellement, nous avons vu quelles carrières conviennent à son sens de l’intégration : architecte, entrepreneur, gestionnaire, banquier, imprésario…

Poétiquement, la composition prend des aspects inattendus : Kipling mêle Mowgli à la communauté de la Jungle, Walt Dysney interpénètre à sa manière l’humain et l’animal, tandis que Francis Jammes plaide pour le paradis des ânes. L’expansionnisme va du microcosme au macrocosme. À côté des procédés thérapeutiques d’un Paracelse qui font toutes choses complices de la santé, nous avons l’astronautique et l’anthropomorphisme propres à étendre le règne de l’homme indéfiniment.

Avec le Sagittaire supérieur, nous comprendrons ce que peut être l’humanisme combinant totalisation et différenciation. L’inhibition différentielle canalise les efforts de tous dans un programme théoriquement capable d’apporter de sensibles progrès à la communauté et de libérer l’humanité des contingences qui briment les ailes de l’esprit.

Sur le plan abstrait, la composition avec la ‘V−’, présente : a) la capacité de synthèse, l’envergure d’un savoir intégrant le plus et le moins ; b) la possibilité de trouver une solution de continuité à des phénomènes contradictoires. Enfin, sous les auspices du secteur Sagittarien, le mécanisme de sublimation donne son optimum. L’instinct, la raison, la mystique se placent sur le même vecteur. Le diabolique se prolonge jusqu’au divin.

Phase ultra-paradoxale forte (PUP)

La hausse de susceptibilité inverse le système excitation-inhibition. Pour un signe excitable, la hausse se traduit par des réponses positives à des stimulations normalement inhibantes. Le système inhibiteur touché, ce qui dépend de ses offices se comporte contrairement à sa destination naturelle.

Il y a lieu de tenir compte de la pauvreté ou de la richesse psychologique. Chez le non-créateur l’originalité ne peut aller bien loin. Elle se rabat sur le snobisme, sur les délices de la conversation subversive dans les salons bien-pensants. Elle ne suffira d’afficher des opinions singulières, de se donner une illusion de liberté vis-à-vis de la morale sociale. Avec l’hyper-conditionnement, l’être oublie vite quelles racines concrètes doivent être touchées pour que sa conduite soit autre chose qu’une agitation verbale.

L’originalité du type riche a des chances d’ouvrir l’homme sur de nouvelles possibilités. S’il n’est pas toujours bon d’aller en amont du sens commun, cette attitude, malgré ses hérésies, entraîne des perspectives révolutionnaires, dévoile de nouvelles ressources adaptatives. Le créateur tente une transvaluation des valeurs ou un renversement d’optique capable d’enrichir l’esprit, de l’éclairer sur un monde resté inconnu parce que perçu jusqu’alors avec des instruments inadéquats.

La phase U.P., en intégrant les excitants normalement répulsifs, produit l’ambivalence par non-exclusion. Avec l’associationnisme, l’être deviendra le moyen de ses ennemis. Il fera le lit de ceux qu’il devait combattre. En politique, s’il se situe à gauche son action servira la droite ; en morale, la pensée n’est pas conforme au geste. Un accueil trop grand, une réceptivité trop large finissent par des alliances bâtardes. Le snob, à sa manière, ajoute du non-conforme à son conformisme. Il est moins heureux que l’original riche qui crée du valable à partir de cette fusion. Quant à l’ambivalent, possesseur de deux claviers interpénétrés, il est facile de taxer sa conduite d’hypocrisie et de duplicité, malgré les quelques éléments franchement orientés qui le guident. Les sentiments d’emprise que favorise l’augmentation d’excitabilité, agissent sous le couvert des symboles rationnels. La domination d’autrui prend le prétexte de la vérité, de la science, de la propagande, de la Loi. Toutes ces valeurs, conjuguées suivant l’architecture individuelle, justifient les variétés du Sagittaire.

Type faible : Faiblesse d’inhibition bloquante (f-)

Avec l’irretenue, nous rejoignons la Balance faible par manque d’inhibition blocage. Nombre portraits de sagittariens inadaptés souffrent d’une carence d’autoprotection ou de limitation opportune, tels le risque-tout, le joueur, l’insoumis, le voyageur sans but. Ph. Metman, à propos de ce Signe, cite l’aventure d’Héraclès grisé par le nectar de l’initiation : un troupeau de Centaures, image d’un débridement impétueux, surgit de son âme ivre. Un combat s’engage alors entre Cheiro le bon Sagittaire et ses congénères.

Voyons quels sont les équivalents psychologiques de ces fantasmes. Nous sommes au noyau de l’insubordination, au contrepoint du cancérien adapté, de l’autre côté du Moi protégé par les frontières de la familiarisation. Où sont les douces joies de se communiquer, la paix des murs avec le sentiment d’intime propriété ? L’être parait condamné aux avanies de l’insécurité. Sans doute est-il heureux de vivre sans contrainte, au-dessus des cadres de la morale et du moindre instinct de conservation. Il se meut sur une route infinie, engage dans un voyage éternel. Dans ce monde livré à des forces qui s’ignorent entre elles, son nihilisme délectable le met à l’aise pour agir sans se préoccuper du jugement dernier.

Le spectacle des forces aveugles éveille parfois la corde métaphysique du sagittarien. Si ces voies lactées suspendues, ces sphères aux courses excentriques, ces hommes sortis d’un coup de froid et chaud ne signifient rien dans la conjoncture vivante, une fois le corps trépassé, l’esprit verra juste. Conformément à l’absence d’inhibition blocage, l’ascétisme Sagittarien devient vite une frénésie qui s’en prend à toutes les coordonnées du sensible.

La fonction Sentiment, au stade Sagittaire, prédispose à une projection de la sensibilité dans le mythologique. La psyché remonte au paradis d’origine, son immortalité paraît acquise. D’aucuns ressentent cette anticipation comme un orgueil de mauvais goût, mais la conscience Sagittarienne, forte de son ambroisie, s’estime seule interprète du sublime. L’amour, ici, ne peut sauver quiconque, l’être n’apportera rien à l’équilibre de l’autre ; elle privera en voulant donner un au-delà. L’Anima, sous de tels auspices, pourrait s’appeler Déjanire, la Princesse jalouse qui remit à Hercule la tunique de Nessus, occasionnant la mort de celui qu’elle voulait garder.

Lenteur d’excitation inadaptée (l+)

À la base de la ‘f-’, de cette lancée du Sagittaire, il y a un complexe paranoïaque. La capacité de désadaptation atteint le summum avec la phase U.P. Rien de tel pour soutenir les révoltes du Sagittaire de thèmes invraisemblables, héroïquement démesurés.

Si les destinées collectives sont prises en charge, l’être devient prophète, avant-Messie, précurseur d’un ordre nouveau. Il ne manque pas de découvrir la voix de Dieu, qui lui apporte l’inspiration biblique où tout est fantastique. L’ambivalence qui marque une psyché débridée permet d’embrasser à la fois la haine et amour. L’âme, jusqu’alors lésée par un souci d’équilibre, se libère totalement.

Parmi les représentants Sagittariens de ‘l+’, il faut compter les individualités aux ressources pauvres. Le manque d’inhibition blocage donne, comme au stade Balance, l’inconsistance, la neutralité, tandis que ‘l+’ procure une ineffable conviction de puissance. Donc suivant les éléments tant astrologiques qu’individuels, plusieurs variantes découlent de la formule ‘f− l+’ : a) le groupe des indisciplinés à motifs cosmogoniques, b) le groupe des déclassés qui compensent leur manque de structure caractérielle par les stéréotypies de la grandeur (maintien solennel, mécanisme moteur de la dignité, pantomime de l’importance). SUITE

Textes extraits de La Condition solaire, éd. Traditionnelles, 1964.

Cet article vous a été proposé par : Jean-Pierre Nicola

Voir aussi :


Le petit livre du Sagittaire

par Richard Pellard. 49 pages. Illustrations en couleurs

Ce livre présente et explique les trois zodiaques : celui du décor des constellations, celui de l’astrologie traditionnelle basé sur les Quatre Éléments symboliques (Feu, Terre, Air & Eau) et celui de l’astrologie naturelle basé sur les phénomènes astronomiques objectifs.

Interprétation du Sagittaire selon la symbolique classique et selon ses réflexes dans le zodiaque naturel (force, vitesse, équilibre) ; interprétation du Sagittaire en fonction des planètes dominantes ; le Signe solaire & le Signe Ascendant. Vous pouvez dès maintenant le commander à la boutique.





Suivez nos actualités astronomiques, astrologiques, pédagogiques et humoristiques sur Facebook, Twitter et YouTube

Vous pouvez également nous soutenir en effectuant un don qui nous permettra de continuer à faire vivre ce site :

Merci pour votre contribution.


Tous droits réservés. © 2003–2017 Richard Pellard. Reproduction interdite.
Webmestre : Julien Rouger
AstroAriana — Site réalisé avec SPIP