AstroAriana Association pour la Recherche et l'Information
en Astrologie NAturelle
AstroAriana
Présentation Qui sommes nous ? Nous écrire Plan du site Annuaire de liens Astrosoft Calculez votre thème Thème du jour Boutique
Téléchargez nos livres au format PDF Les significations planétaires
Pour que ce site continue à exister sans publicité
Articles aléatoires  La globalité en psychologie analytique et astrologie conditionaliste  Serge Gainsbourg, l’aquoiboniste Bélier poinçonneur de Lolitas  Stade vénusien (de 3 à 7 mois 1/2) : l’âge de l’affection  La Balance mythologique  Analyse de Thèmes d’une famille : les parents  L’astrologie karmique : une escroquerie intellectuelle et spirituelle  Gémeaux-Capricorne : similarités et différences  Triangle d’or
Vous êtes ici : Accueil ►Astro-documentsThéories généralesLes aspects interplanétairesInterprétation des AspectsAspects avec Saturne


Aspects saturniens dissonants (Saturne dominant)

Les exemples d’interprétation que nous donnons sont très loin d’être exhaustifs : ils ne font qu’indiquer et esquisser un cadre général décrivant la problématique de l’aspect. Ils ne sauraient donc être pris au pied de la lettre. Chaque être, en effet, apporte ses propres réponses, plus ou moins originales, aux questions que soulève un aspect. Il n’y a pas de recette. En vous aidant du R.E.T. et de la Théorie des âges et en combinant logique, observation et imagination, vous pourrez développer mille autres significations possibles, mille autres variations sur le même thème.

Aspect Saturne-Lune dissonant (conjonction, opposition, carré)

Si et quand Saturne domine : vous ne vous sentez bien dans votre peau nulle part, et surtout pas chez vous, entouré de votre clan, de vos intimes. À la limite, vous vous complaisez dans la difficulté, les épreuves, les expériences ingrates et qui interdisent toute quiétude, tout abandon serein, toute routine sécurisante. Distant, distrait, vous vous égarez dans le labyrinthe de vos abstractions désincarnées et peut-être incohérentes, dans un total manque de réceptivité aux ambiances. D’une manière ou d’une autre, vous ne pouvez vous empêcher de larguer les amarres, de vous lancer dans l’inconnu de l’existence, sans aide ni soutien. Vous ne supportez aucune forme de dépendance. Votre réalisme pessimiste vous incite à penser que tout bonheur n’est qu’une illusion naïve qui ne saurait tarder à se dissiper. Vous pouvez aussi développer une froide raison ou une austère rigueur morale qui répriment durement tout laisser-aller, toute expression du naturel et toute rêverie.

Aspect Saturne-Soleil dissonant (conjonction, opposition, carré)

Si et quand Saturne domine : endurci dans votre scepticisme par l’expérience, vous ne croire à rien, et surtout pas aux certitudes simples, monolithiques, rassurantes, à tel point que vous doutez de tout et de tous, y compris de vous-même. Vous vous réfugiez dans votre quant-à-soi, dans vos austères ruminations pour vous mettre à l’abri du regard et du jugement d’autrui. Solitaire, froid, calculateur, taciturne, vous refusez, par excès de prudence ou par peur de vous engager, de vous impliquer dans quelque rôle ou propos que ce soit. À force de n’être pas reconnu, fêté, admiré, encensé - il faut dire que vous ne faites rien pour y parvenir - vous pouvez être tenté de vous enfermer dans l’aigreur et le renoncement, à moins que vous ne ressassiez dans le silence de votre être de secrètes ambitions et d’inaccessibles rêves de gloire. Au mieux, votre sagesse, votre rigueur et votre désintéressement ne sont reconnus par personne, et vous en souffrez silencieusement.

Aspect Saturne-Mercure dissonant (conjonction, opposition, carré)

Si et quand Saturne domine : flegmatique, secret, austère, rigoureux, vous refoulez en vous toute fantaisie, toute frivolité, toute puissance d’émerveillement. Les profondes questions que vous vous posez, les doutes qui vous assaillent, l’obscure vérité ou l’invisible absolu que vous cherchez dans le dédale des faits et expériences vous interdisent la décontraction, la détente et l’insouciance ludique. Au pire, vous êtes frappé de mutisme, d’incommunicabilité, prisonnier des sombres pensées que vous ruminez. Distrait, morose, mélancolique, vous fuyez les distractions rafraîchissantes, corsetez votre imagination prospective dans un carcan logico-méthodique dans lequel il vous arrive d’étouffer. Froid calculateur ou éternel distrait, vous rendez difficile ou impossible les rencontres nouvelles. Vos plans compliqués vous rendent inapte à toute adaptation-éclair, à toute improvisation.

Aspect Saturne-Vénus dissonant (conjonction, opposition, carré)

Si et quand Saturne domine : au nom d’une raison froide et desséchée, d’un hypothétique absolu ou d’une incertaine quête de sens, vous faites taire en vous toute sensibilité que vous assimilez à de la sensiblerie. Persuadé qu’il n’y a pas d’amour heureux, vous prenez un malin plaisir à vous interdire toute satisfaction de vos désirs, à rester sourd à l’appel de vos sens. Vous cherchez à prendre le maximum de distance à l’égard de tout attachement, de toute relation privilégiée basée sur des émotions partagées, au risque de l’isolement ou d’une solitude plus ou moins bien acceptée. Vous sondez et auscultez les cœurs, sans douceur ni tendresse, pour en découvrir les rouages cachés. Votre rigueur ascétique vous interdit de céder aux tentations et désirs du moment. À force de prudence et de prévoyance, vous vous interdisez les délices éphémères mais réels de la passion.

Aspect Saturne-Mars dissonant (conjonction, opposition, carré)

Si et quand Saturne domine : paralysé par le doute et les interrogations, vous avez du mal à agir et réagir en temps opportun. Prisonnier de votre monde d’abstractions, d’austères pensées et de raisonnements compliqués, vous désertez le vécu et ses luttes incontournables. Vous trouvez toujours de bonnes, profondes et philosophiques raisons pour ne rien faire, refuser l’affrontement, l’expérience, la confrontation avec êtres, choses et situations. Votre quête rationnelle ou romantique d’un ailleurs ou d’un sens caché, votre excès de recul, de désenchantement ou de prudence vous empêchent de prendre l’existence à bras-le-corps, de vivre et de profiter intensément de votre situation présente. À force de froideur, de calcul, de distance, vous courez le risque de vous désincarner, de vous mutiler de vos sensations, de votre ressenti.

Aspect Saturne-Jupiter dissonant (conjonction, opposition, carré)

Si et quand Saturne domine : préoccupé par vos problèmes existentiels, votre quête d’un sens hypothétique et les multiples questions que vous vous posez, vous éprouvez de grandes difficultés pour vous socialiser, discourir avec aisance, affirmer vos certitudes pleines de bon sens et saisir les intéressantes opportunités concrètes qui se présentent. Vous semblez prendre un malin plaisir à vous compliquer l’existence à force d’interrogations qui ne mènent nulle part, d’inutiles perplexités, d’inquiétudes paralysantes. Que vous soyez l’otage consentant de votre pathologique prévoyance, de votre peur de manquer ou le prisonnier d’un exigeant besoin de multiplier les expériences aventureuses ou inconnues, vous ne savez de toutes façons pas profiter des satisfactions que procure la reconnaissance publique et des délices de l’intégration sociale. Solitaire et muet parmi les bavards en groupe, pisse-froid ou rabat-joie, vous ne parvenez pas à comprendre ce que vous faites là, au fond.

Aspect Saturne-Uranus dissonant (conjonction, opposition, carré)

Si et quand Saturne domine : vous êtes si absorbé par les multiples questions que vous vous posez à propos de votre vécu ou de vos expériences que vous êtes incapable de leur trouver des réponses fermes et convaincantes. Vous ratiocinez à l’infini, complexifiez sans cesse vos raisonnements dans un refus obstiné de mettre un brillant et efficace point final à vos aventureuses interrogations. Votre scepticisme, vos doutes, vos prudences et votre excès de prévoyance vous interdisent toute initiative audacieuse, toute décision prise sur le coup d’une intuition fulgurante. Vous craignez les brutales et inattendues irruptions de l’inconnu dans un univers dont vous vous efforcez laborieusement de déchiffrer les énigmes pour se mettre à l’abri du hasard. Solitaire réfractaire, chercheur à jamais insatisfait, philosophe de l’échec ou romantique impénitent, vous ne pouvez ou ne voulez pas imposer vos idées.

Aspect Saturne-Neptune dissonant (conjonction, opposition, carré)

Si et quand Saturne domine : vous êtes enfermé dans un scepticisme extrêmement critique vis-à-vis de toutes les déconcertantes manifestations de l’inconnu ou de l’inconscient. La froide distance que vous maintenez à l’égard de votre vécu et de vos expériences vous interdit de prendre en compte les frémissements de votre âme, d’être réceptif aux mouvements profonds de votre sensibilité. Votre raison desséchante est en quête d’un hypothétique absolu dont vous vous refusez à prendre en compte le moindre signe émergeant. Vous vous isolez dans une douloureuse solitude qui vous interdit tout partage, toute communion collective, et plongez si bien dans les profondeurs des êtres, choses et situations que vous en oubliez toute chaleur humaine, toute expression de votre affectivité tumultueuse. Vous interdisez à votre intuition de révéler quoi que ce soit de vos explorations et investigations intérieures.

Aspect Saturne-Pluton dissonant (conjonction, opposition, carré)

Si et quand Saturne domine : vous cherchez à conjurer l’absurdité ou le néant de toute raison ou de tout savoir en développant un froid rationalisme ancré dans le réalisme expérimental. Vous essayez pathétiquement de trouver, dans vos froides, profondes et méthodiques investigations dans la matière et le vécu, le pourquoi et le comment des mystères immatériels, métaphysiques ou autres, sans pouvoir vous résoudre à la certitude qu’il est des questions qui n’ont et n’auront jamais de réponse. L’inconnu intégral vous fascine et vous angoisse en même temps, et avec la même intensité. Par votre raison abstraite ou votre romantisme douloureux et désespéré, vous tentez vainement de vous rebeller contre une obscure et implacable fatalité, contre les forces du chaos, du désordre et du néant. Solitaire, mélancolique, sceptique et incompris, vous craignez que votre situation n’empire encore...

Cet article vous a été proposé par : Richard Pellard


Les significations planétaires par Richard Pellard

620 pages. Illustrations en couleur. Format PDF.

La décision de ne traiter dans ce livre que des significations planétaires ne repose pas sur une sous-estimation du rôle des Signes du zodiaque et des Maisons. Le traditionnel trio Planètes-Zodiaque-Maisons est en effet l’expression d’une structure qui classe ces trois plans selon leur ordre de préséance et dans ce triptyque hiérarchisé, les Planètes occupent le premier rang. La première partie de ce livre rassemble donc, sous une forme abondamment illustrée de schémas pédagogiques et tableaux explicatifs, une édition originale revue, augmentée et actualisée des textes consacrés aux significations planétaires telles qu’elles ont été définies par l’astrologie conditionaliste et une présentation détaillée des méthodes de hiérarchisation planétaire et d’interprétation accompagnées de nombreux exemples concrets illustrés par des Thèmes de célébrités. La deuxième partie est consacrée, d’une part à une présentation critique des fondements traditionnels des significations planétaires, d’autre part à une présentation des rapports entre signaux et symboles, astrologie et psychologie. Enfin, la troisième partie présente brièvement les racines astrométriques des significations planétaires… et propose une voie de sortie de l’astrologie pour accéder à une plus vaste dimension noologique et spirituelle qui la prolonge et la contient.

Téléchargez-le dès maintenant dans notre boutique


Pluton planète naine : une erreur géante par Richard Pellard

117 pages. Illustrations en couleur. Format PDF.

Pluton ne fait plus partie des planètes majeures de notre système solaire : telle est la décision prise par une infime minorité d’astronomes lors de l’Assemblée Générale de l’Union Astronomique Internationale qui s’est tenue à Prague en août 2006. Elle est reléguée au rang de “planète naine”, au même titre que les nombreux astres découverts au-delà de son orbite. Ce livre récapitule et analyse en détail le pourquoi et le comment de cette incroyable et irrationnelle décision contestée par de très nombreux astronomes de premier plan. Quelles sont les effets de cette “nanification” de Pluton sur son statut astrologique ? Faut-il remettre en question son influence et ses significations astro-psychologiques qui semblaient avérées depuis sa découverte en 1930 ? Les “plutoniens” ont-ils cessé d’exister depuis cette décision charlatanesque ? Ce livre pose également le problème des astres transplutoniens nouvellement découverts. Quel statut astrologique et quelles influences et significations précises leur accorder ? Enfin, cet ouvrage propose une vision unitaire du système solaire qui démontre, chiffes et arguments rationnels à l’appui, que Pluton en est toujours un élément essentiel, ce qui est loin d’être le cas pour les autres astres au-delà de son orbite. Après avoir lu ce livre, vous saurez quoi répondre à ceux qui pensent avoir trouvé, avec l’exclusion de Pluton du cortège planétaire traditionnel, un nouvel argument contre l’astrologie !

Téléchargez-le dès maintenant dans notre boutique






Suivez nos actualités astronomiques, astrologiques, pédagogiques et humoristiques sur Facebook, Twitter et YouTube

Vous pouvez également nous soutenir en effectuant un don qui nous permettra de continuer à faire vivre ce site :

Merci pour votre contribution.


Tous droits réservés. © 2003–2018 Richard Pellard. Reproduction interdite.
Webmestre : Julien Rouger
AstroAriana — Site réalisé avec SPIP