AstroAriana Association pour la Recherche et l'Information
en Astrologie NAturelle
AstroAriana
Présentation Qui sommes nous ? Nous écrire Plan du site Annuaire de liens Astrosoft Calculez votre thème Thème du jour Boutique
Téléchargez nos livres au format PDF Les significations planétaires
Pour que ce site continue à exister sans publicité
Articles aléatoires  Stade neptunien (de 84 à 164 ans) : l’âge de la dépersonnalisation  Lune-Uranus  Gémeaux-Balance : similarités et différences  Une présidence « jupitérienne » pour Emmanuel Macron ?  Stéphane Bern, le Scorpion filou du roi  Stade vénusien (de 3 à 7 mois 1/2) : l’âge de l’affection  Espace personnel et aura lunaire  Fondements et méthodologie de l’interprétation de Mars en conditionalisme
Vous êtes ici : Accueil ►Astro-pratiqueAstro-portraits célèbresCinéma


Leonardo DiCaprio, l’éternel adolescent Scorpion insoumis

Leonardo DiCaprio est né le 10/11/1974 à 10 h 47 TU à Los Angeles (34° 00’ N, 118° 10’ O). La star révélée par le film « Titanic » et acteur fétiche de Martin Scorcese est plus complexe qu’on ne pourrait le penser…



Des héros marginaux et désaxés

Avant d’incarner le rôle de Jack Dawson, le héros adolescent pur et angélique du Titanic, Leonardo DiCaprio a surtout joué des personnages marginaux ou désaxés : idiot sale et onaniste dans Gilbert Grape, poète drogué et homosexuel dans Basketball Diaries et dans Rimbaud-Verlaine, cowboy voyou dans Mort ou vif. Le beau Leonardo, nouvelle coqueluche des minettes, n’est donc pas si lisse et si lumineux qu’il n’y paraît. D’ailleurs, son prochain rôle sera celui d’un golden boy psychopathe ultra-violent dans un film adapté du roman American Psycho de Bret Easton Anderson.

Un coup d’œil sur son thème astral suffit pour s’en convaincre. Dans son ciel de naissance dominent une conjonction Lune-Pluton qui se lève à l’Ascendant en Balance, Saturne qui culmine au Milieu-du-Ciel et un important amas planétaire en Scorpion. Avec la Lune en Balance, il est certes cool, sociable, sympa, décontracté, mais sous l’influence de Pluton et Saturne il n’en cultive pas moins la méfiance, le secret, la distance.

« C’est un immature qui sait faire preuve de loyauté. Je me demande encore s’il est réellement transparent ou incroyablement complexe », dit de lui l’actrice Claire Danes, qui jouait le rôle de Juliette auprès de Leonardo-Roméo. Bien vu : si la dominante lunaire peut effectivement faire de lui un être enfantin, immature, si réceptif qu’il en devient influençable, Saturne et Pluton dominants sont l’indice d’une individualité complexe à l’esprit critique extrêmement développé : selon un de ses meilleurs amis, ce vrai-faux naïf dispose d’un véritable « radar à détecter les cons ».

Adolescent luciférien dans un quartier pourri

Saturnien du Scorpion, il incarne à merveille l’adolescence rebelle (Saturne) qui se fait remarquer en se démarquant et cultive avec jalousie son indépendance réfractaire (Scorpion). Quant à la conjonction Lune-Pluton, elle fait de lui un intime (Lune) du mystère (Pluton). Cet aspect est généralement dominant chez ceux qui jouent le rôle de vilain petit canard (Pluton) au sein de leur couvée (Lune), ceux qui, au fond, ne peuvent trouver leur équilibre naturel (Lune) qu’au sein de groupes marginaux (Pluton).

Leonardo DiCaprio n’est donc pas un ange, loin de là… ou alors, c’est du côté de Lucifer qu’il faut lorgner. La suite de sa carrière ne tardera pas à le démontrer. Ce goût pour la marginalité et la rébellion est encore renforcé par ses origines sociales et familiales : né de parents artistes et hippies qui divorcent un an après sa naissance, Leonardo a grandi « Rue des Seringues », dans un quartier pourri de Los Angeles.

Plutôt que de perdre son temps à l’école, où il est baptisé « Léo Retardo » tant il manifeste de zèle pour les études, il traîne avec son « gang », fait du sport et court les castings, sûr qu’il deviendra acteur. Est-ce une véritable vocation ? Pas vraiment. Le beau Leonardo a connu la misère, et Hollywood n’était pas loin. Pour un lunaire comme lui (partisan du moindre effort), de surcroît nanti d’un physique avantageux, le métier de comédien, avoue-t-il, l’a séduit parce que c’était un bon moyen de gagner beaucoup d’argent en en faisant le moins possible… là, c’est le cynisme lucide de Saturne-Pluton qui pointe le bout de son nez.

La grand-mère et le gang infernal

La dominante lunaire de Leonardo se retrouve aussi dans son besoin viscéral de se sentir appartenir à une famille, un groupe, avec lesquels il entretient une relation d’osmose, de fusion, d’intimité exigeante et ultra-sélective (Scorpion). Ce sont son père et sa mère (dont il est extrêmement proche) qui le conseillent, l’entourent et l’aident à gérer sa jeune gloire. Les contrats de Léo stipulent expressément que le « gang » de ses amis a le droit d’être présent sur les tournages… un « gang » décadent et irrespectueux des convenances (Lune-Pluton) qui fait les quatre cent coups avec la nouvelle idole qui refuse obstinément de se prendre au sérieux et de devenir adulte… Gentil, bonne pâte, sympa (Lune) d’accord, mais sans oublier de rester insolent, dérangeant, anarchiste (Saturne-Pluton).

Famille toujours : Leonardo est inséparable de sa grand-mère « Oma » qui voyage souvent avec lui et les membres du « gang ». On ne saurait être plus familial… plus lunaire.

Le sabbat de Saturne

Leonardo DiCaprio n’a que 23 ans et il est déjà riche et célèbre. Dans la même situation, d’autres auraient déjà la tête qui enfle et les chevilles qui gonflent. Pas lui. Après le colossal succès de Titanic, il a décidé de s’offrir une année sabbatique : « Je veux ralentir le rythme de ma carrière… J’ai simplement besoin de m’intéresser à autre chose », dit-il. On le croit. Ce bohème nonchalant a du travailler dur pour réussir. Il peut maintenant jouir de la paresse, ce péché mignon des lunaires, et s’adonner à ses hobbies : le farniente, la plongée sous-marine, la peinture et des études d’art.

Il faut dire qu’en 1998 et 1999, Saturne transitera en opposition à son amas planétaire en Scorpion : besoin de distance, de recul, de réflexion approfondie, de désengagement. La période idéale, surtout quand on est millionnaire, pour prendre une année sabbatique, méditer, fuir la célébrité, retrouver la paix, la sérénité, la quiétude (Lune) et l’intériorité (Saturne-Pluton).

Article paru dans le n° 4 d’Astrologie naturelle (juillet 1998).

Cet article vous a été proposé par : Richard Pellard


Le petit livre du Scorpion

par Richard Pellard. 49 pages. Illustrations en couleurs

Ce livre présente et explique les trois zodiaques : celui du décor des constellations, celui de l’astrologie traditionnelle basé sur les Quatre Éléments symboliques (Feu, Terre, Air & Eau) et celui de l’astrologie naturelle basé sur les phénomènes astronomiques objectifs.

Interprétation du Scorpion selon la symbolique classique et selon ses réflexes dans le zodiaque naturel (force, vitesse, équilibre) ; interprétation du Scorpion en fonction des planètes dominantes ; le Signe solaire & le Signe Ascendant. Vous pouvez dès maintenant le commander à la boutique.





Suivez nos actualités astronomiques, astrologiques, pédagogiques et humoristiques sur Facebook, Twitter et YouTube

Vous pouvez également nous soutenir en effectuant un don qui nous permettra de continuer à faire vivre ce site :

Merci pour votre contribution.


Tous droits réservés. © 2003–2017 Richard Pellard. Reproduction interdite.
Webmestre : Julien Rouger
AstroAriana — Site réalisé avec SPIP