AstroAriana Association pour la Recherche et l'Information
en Astrologie NAturelle
AstroAriana
Présentation Qui sommes nous ? Nous écrire Plan du site Annuaire de liens Astrosoft Calculez votre thème Thème du jour Boutique
Téléchargez nos livres au format PDF Les significations planétaires
Pour que ce site continue à exister sans publicité
Articles aléatoires  Bernard-Henry Lévy ou l’anti-modèle du Scorpion  Famille « P extensif » en Signes  Témoignage astro de Béatrice Martignon  Bélier R.E.T.  Françoise de Panafieu, une Sagittaire mairesse femme ?  Familles R.E.T. de quartes  Le Bélier en vidéo  Taureau-Sagittaire : similarités et différences
Vous êtes ici : Accueil ►Astro-documentsThéories générales


Le S.O.R.I. : Sujet-Objet-Relation-Intégration


Introduction au système S.O.R.I. par Richard Pellard

Introduction « Le langage conditionaliste issu de l’héritage traditionnel est plus universel que l’astrologie. Les fonctions du R.E.T., bien que qualifiées de planétaires, ne viennent pas des astres mais des forces et structures dont elles sont les vecteurs manifestes dans le système solaire. Sous sa forme numérique élémentaire (interactions entre un, deux, plusieurs), à l’échelle atomique, le R.E.T. n’aboutit pas à la consultation et n’inspire pas de prédictions mondiales. En est-il moins présent et moins actif ? Les molécules, également organisées en hiérarchies simples, duelles, multiples, font partie (...) Lire la suite...

Le référentiel Sujet du S.O.R.I. par Richard Pellard

Au plan du Sujet, chacun de nous « voit midi à sa porte » (une expression populaire qui décrit à merveille la subjectivité). Chacun de nous, qu’il en soit ou non conscient, regarde, interprète et juge le monde extérieur à travers les lunettes déformantes de sa propre histoire. Une histoire faite de ses croyances, de sa sensibilité, de ses a priori, préjugés et parti-pris hyper-conditionnés par l’éducation, la société et la culture dont il est issu et par les expériences personnelles qu’il a vécu. L’individu subjectif se construit ainsi une vision du monde et une image de soi qui sont très souvent fort (...) Lire la suite...

Le référentiel Objet du S.O.R.I. par Richard Pellard

Au plan de l’Objet, tout change. On sort de la tanière sécurisante de sa subjectivité, on se dépouille de ses préjugés, on se décentre. Certes, il est toujours midi à ma porte, mais quelle heure est-il pour quelqu’un d’autre, dont la porte s’ouvre ou se ferme sur un autre fuseau horaire ? L’objet est « ce qui… existe indépendamment de l’esprit (opposé au sujet qui pense) ». La rencontre réussie avec l’Objet permet au Sujet de se décentrer, de se voir faire et dire, de ne plus se laisser aveugler par le miroir aux alouettes de sa subjectivité. En étant objectif, on peut comprendre et éventuellement accepter — (...) Lire la suite...

Le référentiel Relation du S.O.R.I. par Richard Pellard

La Relation est « le caractère de deux objets qui sont tels qu’une modification de l’un entraîne une modification de l’autre ». La Relation est également un référentiel qui a ses lois, son organisation, ses structures propres. Il est possible d’analyser la nature, les propriétés et la forme d’une Relation indépendamment des qualités respectives des éléments qui la constituent. Cette Relation est-elle linéaire ou circulaire ? Continue ou discontinue ? Momentanée ou durable ? Fragile ou puissante ? Consciente ou inconsciente ? Imaginaire ou réelle ? D’ordre ou d’équivalence ? Etc. La Relation est interactive. (...) Lire la suite...

Le référentiel Intégration du S.O.R.I. par Richard Pellard

Le référentiel Intégration peut être défini comme l’ensemble, ou la totalité, à l’intérieur duquel Sujets et Objets sont en Relation. Au plan de l’Intégration, la différence entre Sujet et Objet s’abolit, elle n’existe plus. Il n’y a plus qu’un grand Tout. J’habite le monde qui m’habite. Je fais partie intégrante de l’Univers, et l’Univers fait partie intégrante de moi. Au niveau Intégration, seul compte le climat général, l’éco-système ou le vaste ensemble auquel on appartient. Exemple d’Intégration : ce que le bouddhisme appelle le nirvana. L’interne et l’externe, le subjectif et l’objectif, le Moi et l’Autre (...) Lire la suite...

S.O.R.I., R.E.T., Logoscope, information, structures et fonctions par Richard Pellard

« Le R.E.T. est comparable à un macroscope… bien venu pour faire apparaître, dans les domaines où il s’applique et entre des domaines, des relations autres que de causalité. En tant que matrice commune à l’objet (émetteur), au sujet (récepteur), à leurs relations (interactions) et leurs intégrations, il unifie nos champs de conceptions, apporte des explicatives nouvelles, favorise la convergence des facultés rationnelles et imaginatives » (Jean-Pierre Nicola). « La structure, c’est la relation… chacun de nous a une notion globalisante de l’univers dans lequel il est plongé, et de lui par rapport à cet (...) Lire la suite...

A propos du Logoscope… par Jean-Pierre Nicola

« Le R.E.T. est le produit du Logoscope, un outil conceptuel qui permet de coder et décoder les informations (simple, duelle, multiple), d’en établir le sens et la fonction par leur organisation. Un outil ne révèle et ne fabrique que ce qui s’accorde à sa structure. Celle-ci, quoiqu’en relation avec les capacités inventives, l’imagination, les connaissances, les moyens techniques du concepteur, peut en dépasser les intentions conscientes et (pourquoi pas ?) inconscientes. Ce n’est pas le cas du fil à couper le beurre pour scier du bois. Le Logoscope, du fait de sa structure, mesure ce qui est structuré (...) Lire la suite...

Le S.O.R.I., le caducée et l’I.R.O.S. par Jean-Pierre Nicola

Introduction : les deux astrologies On lit et on écrit. En principe, on écrit pour être lu. On peut lire sans écrire. On peut lire pour écrire. Ces deux activités, lire et écrire, liées et séparées, rappellent le caducée de Mercure qui est, dans ses racines mythologiques, grecques (Hermès) et surtout égyptiennes (Thot), le maître du Temps, l’inventeur de l’astrologie (comme de toutes les hautes manifestations de l’esprit). En lisant « Sumer » d’auteurs divers (André Parrot, N. Kramer, H. Schmokel), pour écrire le Livre d’Uranus (fonction de marquage de l’Histoire par un commencement), puis l’Égypte antique, (...) Lire la suite...

Le S.O.R.I. : l’Intégration par Jean-Pierre Nicola

« Portez ce vieux whisky au juge blond qui fume » La phrase « Portez ce vieux whisky au juge blond qui fume » comprend toutes les lettres de l’alphabet, de A à Z (27 lettres) mais pour rendre la phrase intelligible (d’une intrigante banalité), les voyelles ‘e’ (5 fois), ‘u’ (4 fois), ‘i’ (3 fois), ‘o’ (2 fois) sont sur-représentées. Cet exemple est pédagogiquement intéressant pour parler de l’Intégration en observant que : ▶ Ce que la phrase veut vraiment dire (alphabet complet) n’est pas dans ce qu’elle dit explicitement… qui peut être dit quand même, qui a déjà été dit… quelque part, par hasard, sans (...) Lire la suite...

Le S.O.R.I. : la Relation par Jean-Pierre Nicola

Exemples pris dans les polémiques : ▶ Au nom de l’autorité de son savoir, pour le scientiste, l’astrologie, conditionnelle ou symbolisante, n’a aucune réalité comparable à sa conception du réel expérimental. Elle n’est qu’un ramassis de superstitions, une fausse croyance, pseudo-science et pseudo-religion. Nous avons ici une sortie du référentiel « Objet » par un « petit r » dissonant et par un grand ‘E’ « non-T ». L’astrologie « Intégration » et « grand T » est prioritairement visée. Les quelques scientistes anti-astrologisants qui ont un peu lu l’astrologie conditionaliste de référentiel « Relation » ont (...) Lire la suite...

Le S.O.R.I. : L’Objet par Jean-Pierre Nicola

L’hégémonie de la science dans le référentiel Objet La science triomphante et triomphaliste, depuis Galilée jusqu’à l’apothéose d’Hiroshima, offre un superbe exemple d’hégémonie accomplie dans son référentiel : l’Objet. Avant que l’édifice ne branle sous le coup des semonces contestataires, la réussite s’est étalée à tous les niveaux et contre tous les référentiels opposants. ▶ Niveau ‘R’ : Image de marque du savant austère, fidèle à une épouse effacée qui éponge son front moite de sueurs dantesques. Ses habits modestes et son laboratoire mal chauffé soulignent l’incommensurabilité de sa mission. Image plus (...) Lire la suite...

Le S.O.R.I. : le Sujet par Jean-Pierre Nicola

Le Sujet : « Sans moi, vous n’êtes rien » Dans la lutte que se livrent les référentiels, celle du Sujet est impitoyable. Elle se résume à : sans moi, vous n’êtes rien. Je disparais et vous disparaissez… vous, les objets de ma conscience… vous, les qui-que-vous-soyez de mon monde de relations privées (épouse-époux, mère-père, enfants, cousins, amis, amies, amants, maîtresses) et vous, gendarmes et voleurs, de mon monde de relations sociales. Je disparais c’est regrettable — et disparaissent mes dieux et mes démons. Ce raisonnement tenu par plus d’un sujet conscient de sa personne, n’a qu’un défaut… mais il (...) Lire la suite...



Tous droits réservés. © 2003–2018 Richard Pellard. Reproduction interdite.
Webmestre : Julien Rouger
AstroAriana — Site réalisé avec SPIP