AstroAriana Association pour la Recherche et l'Information
en Astrologie NAturelle
AstroAriana
Présentation Qui sommes nous ? Nous écrire Plan du site Annuaire de liens Astrosoft Calculez votre thème Thème du jour Boutique
Téléchargez nos livres au format PDF Les significations planétaires
Pour que ce site continue à exister sans publicité
Articles aléatoires  Les Aspects planétaires et leurs orbes  Critique de la doctrine des quatre Éléments en astrologie traditionnelle  2.4. Recentrage  L’Astrologie, idées reçues, par René-Guy F. Guérin  Le Taureau  Ségolène Royal et Nicolas Sarkozy, match Verseau-Vierge  Florilège astrologique 1976–1979  Uranus astronomique
Vous êtes ici : Accueil ►Astro-documentsThéories généralesLe zodiaque


Les Signes du zodiaque de « La Condition solaire »


Le Bélier dans « La Condition solaire » par Jean-Pierre Nicola

Type fort : Force d’excitation dépense (F+) L’excitabilité Bélier est naturelle. Le meneur du Zodiaque obéit à la nécessité de l’acte pur, non pas « acte gratuit », la gratuité étant devenue une fin intellectuelle, mais acte-réflexe, réponse spontanée, indifférente à la qualité de la stimulation. Initialement, pour le type Bélier, le but à atteindre importe peu, pourvu qu’il soit dans une lancée, à l’impact de sa trajectoire il reconnaîtra son destin ; à la violence du choc il mesurera sa volonté. L’élan dans le brouillard va vers la découverte ; d’un télescopage à l’autre l’expérience se construit, les formes du (...) Lire la suite...

Le Taureau dans « La Condition solaire » par Jean-Pierre Nicola

Type fort : Force d’inhibition récupération (F-) Entre ses compagnons saisonniers spécialistes des dépenses immodérées, le Taureau gère prudemment son capital-vie. Il est par excellence le centre des réflexes de défense, la souche de toutes les formes d’inhibition. La deuxième étape de la marche solaire met en relief l’organisation de la vie contre ses propres excès ; l’autorégulation impose une discipline et le sommeil, comme le calme taurien, élève un barrage réfractaire aux stimulations extérieures. Autisme, nonchalance, prudence, tout concourt à l’économie, à l’exploitation judicieuse de la vie afin (...) Lire la suite...

Les Gémeaux dans « La Condition solaire » par Jean-Pierre Nicola

Type fort : Force d’excitation dépense (F+) En élargissant la formule du Bélier nous obtenons le type Gémeaux. L’excitabilité est diffuse, peu apte à une concentration durable (mots-clés du troisième Signe zodiacal : nervosisme, dispersion, cosmopolitisme). L’intensité s’est étendue : pour le symboliste il y a transition entre l’Énergie et l’Espace. Si la surface des océans a ses degrés de profondeur, il arrive à l’épidermique Gémeaux de recouvrir aussi des abîmes, mais par tendance l’excitabilité doit aplanir les reliefs, détruire les îlots d’inhibition, submerger les barrières du Taureau. Mercure, dieu des (...) Lire la suite...

Le Cancer dans « La Condition solaire » par Jean-Pierre Nicola

Type fort : Force d’inhibition bloquante (F−) Lorsque les excitants franchissent le seuil d’intensité maximale, le système nerveux soumis à une épreuve dépassant sa capacité de réponse, entre dans un état d’inhibition protectrice (inhibition blocage). Nous connaissions au Taureau l’inhibition spécialisée dans le contrôle et la régulation ; l’inhibition blocage, propre aux Signes d’Été, concerne la limite du pouvoir. Astronomiquement, le Soleil atteint au solstice d’Été son apogée, l’Écrevisse symbolise l’arrêt de la croissance des jours et la nécessité d’une dégression. Le symbolisme attaché au Cancer (de la (...) Lire la suite...

Le Lion dans « La Condition solaire » par Jean-Pierre Nicola

Type fort : Force d’Excitation débloquante (F+) Succédant au Cancer, la phase léonine représente l’excitation déblocage, l’élément nouveau qui surmonte l’obstacle (force mieux dirigée, conception moins diffuse de l’impasse). Hercule, héros léonien, n’a pas d’entraves, des dieux acrimonieux se liguent contre lui, Junon lui dépêche un serpent : il l’étrangle. On espère que les écuries d’Augias viendront à bout de son souffle : rien n’y fait, ni le lion de Némée, ni l’hydre de Lerne, ni les cent vierges ; il mourra des soupçons de sa femme. Soyons attentif à ce champion du déblocage, il symbolise l’homme tenant en (...) Lire la suite...

La Vierge dans « La Condition solaire » par Jean-Pierre Nicola

Type fort : Force d’inhibition bloquante (F−) Le Signe de la Vierge accomplit un retour réactif à l’inhibition blocage. Les données du Cancer réapparaissent concentrées et, par contraste avec le Lion, type excessif du risque, tout se retourne en précautions et mesures. Le cancérien craint le monde mais sa défense manque de mise au point ; il constate les limites de sa puissance sans se résigner tout à fait à un repliement stratégique. Le type Vierge, mieux adapté aux dimensions de l’Été, se met en dessous de ses possibilités, se réservant de donner sa réelle mesure au moment convenable. Cette action, (...) Lire la suite...

La Balance dans « La Condition solaire » par Jean-Pierre Nicola

Type fort : Force d’excitation associative (F+) Au stade Balance, le Jour passe sous la coupe de la Nuit devenue prépondérante. Nous assistons à un coup d’État ; le pôle nocturne construit pendant la traversée des Signes d’Été, prend les commandes de l’adaptation, le blocage est en récession. L’excitation associative, refoulée, malhabile au stade de la Vierge révèle ses vertus bafouées. Si la ségrégation fait la force de la Vierge, l’associationnisme fait celle de la Balance ; contraste saisissant entre autres contrastes que nous découvrirons par la suite. La vitesse d’inhibition limite le pouvoir (...) Lire la suite...

Le Scorpion dans « La Condition solaire » par Jean-Pierre Nicola

Type fort : Force d’inhibition différentielle (F−) S’il est un Signe confirmant pleinement les prémices pavloviens, c’est bien le Scorpion qui se reconnaît à la honte du doute ; il est, suivant l’expression populaire « marqué par le destin ». Quelque chose de fatal, d’impératif le désigne. Chacun des traits de son âme est un aiguillon ; son relief est de pics, d’abîmes, de singularités hurlantes. Nous sommes au centre de l’inhibition différentielle. Voyons de près les ressorts de la différenciation. Dans le comportement social, elle permet à l’individu d’ajuster avec le maximum de précision ses besoins et (...) Lire la suite...

Le Sagittaire dans « La Condition solaire » par Jean-Pierre Nicola

Type fort : Force d’excitation associative (F+) Sous le Signe du Sagittaire, la formule de la Balance réapparaît moins le sens des contraires. C’est dire combien le principe de coopération se trouve élargi, étendu aux valeurs les plus inattendues, les plus lointaines. Le Sagittaire représente traditionnellement la volonté de liaison entre les mondes ; le cosmique est touché. Ceci pour les associations horizontales. Les liaisons verticales sont également édifiantes, elles sont sous-entendues dans le symbole du Centaure qui place sur une trajectoire évolutive l’animal, l’humain, le divin. La (...) Lire la suite...

Le Capricorne dans « La Condition solaire » par Jean-Pierre Nicola

Type fort : Force d’inhibition extinctive (F−) De même que le Cancer se ferme après l’excessive réactivité des Gémeaux, le Capricorne, succédant au Sagittaire, rompt avec l’associationnisme de l’Automne. Nous sommes en présence d’un blocage au second degré. L’être saturé de liaisons conditionnelles remet en cause son attitude. Contraste avec le type précédent, c’est un solitaire, ramassé sur lui-même, hanté par l’absolu. L’inhibition extinctive intervient lorsque les signaux extérieurs n’annoncent rien de sérieux pour les aspirations fondamentales de l’être. Nous voilà bien au cœur de l’univers psychologique (...) Lire la suite...

Le Verseau dans « La Condition solaire » par Jean-Pierre Nicola

Type fort : Force d’excitation recréatrice (F+) Au pouvoir d’éteindre le monde, il fallait répondre par le pouvoir de le ressusciter. Ce pouvoir est celui du Verseau. Des valeurs étaient mortes à cause du scepticisme ou parce qu’elles ne signifiaient objectivement plus rien. Le type Verseau les reprend en compte ; il crée de nouvelles raisons d’élargir le dialogue avec le milieu. Son rôle est de réinventer le conditionnement sur un plan au-dessus de l’extinction (les grands espoirs du Signe !). Il consiste aussi à imposer une trêve au dépouillement de l’Hiver. Sauvetage donc de ce qui doit survivre (...) Lire la suite...

Les Poissons dans « La Condition solaire » par Jean-Pierre Nicola

Type fort : Force d’inhibition extinctive (F−) Lorsque la force du Capricorne se concentre aux Poissons, les effets de l’inhibition extinctive deviennent directs. Les signaux conditionnels, vides de leurs contenus par le Capricorne, s’effondrent cette fois en tant que formes contenantes. Pour la Tradition, les Poissons représentent la dissolution totale : le déluge. Sur le plan du sujet, le Moi, centre du conditionnement, cède à l’offensive extinctive (le Moi, ou ce qu’il en reste après l’opération Verseau). Le monde conditionnel, sans intégrateur propre à lui trouver du charme, devient d’une (...) Lire la suite...



Tous droits réservés. © 2003–2018 Richard Pellard. Reproduction interdite.
Webmestre : Julien Rouger
AstroAriana — Site réalisé avec SPIP