AstroAriana Association pour la Recherche et l'Information
en Astrologie NAturelle
AstroAriana
Présentation Qui sommes nous ? Nous écrire Plan du site Annuaire de liens Astrosoft Calculez votre thème Thème du jour Boutique
Pour que ce site continue à exister sans publicité
Téléchargements de livres au format PDF Élections présidentielles 2017 : des candidats et des astres
Articles aléatoires  Le Lion mythologique  Lettre ouverte à Jean-Claude Pecker  Témoignage astro de Marie-Hélène Rudel  Témoignage astro de Béatrice Martignon  Les Thèmes de deux jumeaux monozygotes  Profil psychologique du Jupitérien  Un Scorpion nommé François Mitterrand  Bertrand Cantat, un Poissons bouquet de nerfs
Vous êtes ici : Accueil ►Astro-pratiqueExemples de consultations


La consultation pratique

Il n’existe aucune théorie concernant la pratique de la consultation et l’interprétation d’un ciel, parce qu’il n’y a eu, jusqu’ici, aucune théorie astrologique sérieusement fondée, si l’on veut bien convenir que le terme de théorie ne saurait convenir à n’importe quelle spéculation de vaticineur. En langage R.E.T. nous pouvons dire que l’astrologie a été bloquée dans son évolution par un exces de ‘R’ : excès d’individualisme et d’arrivisme se reflétant dans le modèle infantile d’astrologue infaillible, de « maître » exclusivement apte à des interprétations admirables.

L’enseignement que l’on tire de l’homogénéité du système solaire, des significations des âges et de la structure du R.E.T., induit diverses règles pour la conduite d’une consultation.

Nous avons insisté, notamment, sur les notions de simultanéité, chronologie et homogénéité. Elles découlent de nos recherches et se fondent sur leurs résultats.

Nous sommes habitués à poser le temps en termes de passé, présent, avenir. Avec la simultanéité, passe et avenir, figurent dans le présent. Sous quelles formes pour l’homme ? Dans celles des divers rapports de générations. Notre passé étant dans nos attitudes héritées, mais aussi contemporaines par nos rapports avec les générations plus jeunes. Notre avenir est contemporain dans nos rapports avec les ainés qui vivent déjà ce que nous vivrons, quant aux problèmes. La théorie des âges implique d’ailleurs que les caractères se révèlent dans ces rapports de générations, schématisés en rapports enfants-parents, et surtout enfants-cultures.

Nous voyons aussi la simultanéité engendrer une chronologie lorsqu’elle est homogène, c’est-à-dire impliquer un programme de développement. Le but de la consultation doit, par conséquent, s’orienter sur trois tâches :

- faire prendre conscience au consultant, dans la mesure du possible, et en fonction de son langage, des simultanéités qui le concernent (astrologiques, familiales, sociales, historiques),

- chercher ce qu’il y a d’homogène dans cette simultanéité qui, généralement, donne un produit original,

- en déduire une chronologie, c’est-à-dire le meilleur programme à suivre pour l’avenir, ou montrer les risques courus par le consultant pour lui et les problèmes qui le préoccupent s’il refuse de modifier ses rapports avec autrui, et persiste à maintenir ses distorsions.

L’exemple n’est qu’une application, parmi d’autres, de ces principes. La figure suivante est la représentation schématique du système solaire, tel qu’il se présentait du point de vue géocentrique, pour un lieu terrestre précis, et pour le 30/10/1970 à 09 h 15 TU, 5° 00’ lat. N, 5° 05’ long. E (naissance masculine). Ce schéma est loin de contenir toute la réalité, mais il suffit à déterminer les principales configurations dominantes. Pour établir un thème natal de ce genre, il suffit de disposer de certaines tables (tables de Maisons, Éphémérides planétaires) et d’un cours ou d’un manuel indiquant la manière d’utiliser ces tables.

Il est facile de repérer dans ce ciel les dominantes en Signes (Scorpion : 6 planètes, dont 4 planètes rapides et Balance : trois planètes, dont une rapide, Mars, puissant par son passage au méridien supérieur). Du côté des planètes : la conjonction Mars-Pluton-Uranus en culmination supérieure attire immédiatement l’attention. Formule résultante : Scorpion-Balance pour les Signes, et Mars-Pluton-Uranus pour les planètes.

Le conseil de l’astrologue est demandé par une mère inquiète du comportement de son fils (5 ans) caractériellement violent, réfractaire, spécialiste en projections d’objets divers sur les membres de son entourage et autres. En substance, le dialogue entre la mère et l’astrologue a donné ceci :

- J.-P. : Votre enfant est né sous une forte influence de Mars, planète dont les temps forts dans l’apprentissage des choses de la vie correspondent à l’indépendance motrice, au contact avec le réel, à la confrontation personnelle avec les objets matériels et à la pratique de ces objets. Cette influence étant combinée à celle d’une planète d’inadaptation de l’expérience (Pluton), il y a lieu de craindre qu’il subsiste de cet apprentissage un choc, une expérience manquée, une empreinte pénible psychiquement non cicatrisée. Ceci pourrait remonter à la deuxième année d’âge (premier cycle de Mars).

Madame X. : (surprise) : Oui, à 2 ans, il a été heurté par ma voiture au moment ou je faisais une manœuvre en marche arrière.

- J.-P. : Ah ?… Ceci, en effet, pourrait déjà expliquer ses comportements actuels avec les objets, et sa fixation à un stade « projectif ». Cependant, pour que cette fixation prenne un aspect aussi violent, je suppose autre chose. Mars représente une sensibilisation aux confrontations. Est-ce que vous n’entretenez pas votre fils dans un « non » systématique (Balance, phase d’égalisation). Je veux dire, est-ce que vous ne lui donnez pas trop souvent l’occasion de dire non et de mettre ainsi à l’épreuve sa volonté de victoire sur les êtres et les choses. Songez qu’il a une revanche à prendre sur votre voiture…

Madame X. : Nous sommes aussi obstinés l’un que l’autre. Je refuse de lui céder. Les « non et non » occupent trop de place entre nous, je le reconnais.

- J.-P. : Vous devriez penser à éviter cela. C’est vous qui êtes adulte, n’est-ce pas ? Votre attitude me laisse supposer que vous avez un problème de confrontation et de rapport avec l’objet, analogue à celui de votre enfant. Je vais établir votre ciel de naissance. […] Vous êtes née, en effet, sous une configuration Mars-Pluton, comme votre fils, et les deux astres sont en opposition (écart de 180°). Ceci laisse entendre des rapports conflictuels avec votre entourage, un problème d’affirmation de la volonté instinctive. Voulez-vous m’indiquer la date de naissance de votre mari, je vais également consulter son thème. […] Eh bien, nous sommes sur la bonne voie. Votre mari est né au moment d’une conjonction Mars-Pluton (cycle de moins de 2 ans environ), la même conjonction étant dominante dans un autre Signe zodiacal chez votre fils. Cette conjonction ne présente pas de rapport harmonique avec la configuration semblable de votre ciel. Il faut d’abord conclure que votre fils, outre l’incitation planétaire à un certain type de comportements, se trouve dans un contexte très amplificateur familialement. Ensuite, il faut envisager le fait que vous avez peut-être déplacé sur lui un problème personnel concernant l’accord des volontés dans le couple. Un « marsien » soumis à de telles conditions réagit violemment, et c’est un signe de santé. De plus, en tant que tel, il doit refuser toute concurrence (Uranus, amas Scorpion) et présence rivale. S’il a un frère, cela doit faire du dégât ?

Madame X. : Ils n’arrêtent pas de se battre, j’envisage de les séparer.

- J.-P. : Voyons le ciel de son frère.

Le thème de l’ainé étant établi, l’astrologue constate une signature marsienne également puissante, mais avec le Lion parmi les Signes dominants et Jupiter parmi les planètes fortes à la naissance. Les conditions astrologiques du « duel » étaient à l’avantage de l’ainé disposant de plus grandes aptitudes adaptatives. L’astrologue disposant désormais des angles de vue astrologiques de la mère, du père, de l’ainé, il lui fut facile de décrire le problème de l’enfant et d’expliquer son attitude réfractaire par les contenus de sa situation. Le reste de l’entretien se déroula en une recherche commune de solution. Recherche délicate, on le conçoit… La conclusion en fut une séparation brève et momentanée entre le cadet et l’ainé en tant que test pour apprécier l’adaptation du cadet à d’autres enfants moins aisément victorieux et pour amener les deux frères à modifier le style de leur attachement car, bien entendu, ils se chamaillaient en ne sachant se passer l’un de l’autre.

Mme X. mère intelligente et attentive, n’obtint pas de solutions miraculeuses, mais elle comprit la situation de son fils et la sienne. Elle comprit tout ce qui dépendait d’elle, de son pouvoir de décision, de ses aptitudes et moyens de réponse à un problème important. L’astrologie conditionnelle pouvait encourager cette prise de conscience en précisant en quoi et pourquoi les « signatures marsiennes » ne finissent pas au ban de la société par la volonté du ciel, et qu’il y a lieu, lorsqu’on connaît leurs dispositions, d’orienter leur goût de l’expérience vers des activités constructives. Enfin, l’astrologie pouvait, en ce cas comme en d’autres, donner les périodes de sensibilisation à utiliser pour aider l’enfant à résorber ses problèmes de rivalité et de projections intempestives.

Les consultations de ce genre ne peuvent se faire qu’avec des personnes ouvertes, suffisamment étrangères aux modes astrologiques et aux intoxications anti-astrologiques, pour ne pas attendre de prédictions stupides. Les personnes qui attendent des événements précis du cours des planètes ne rencontrent jamais que les événements que méritent leurs questions. Rien, en l’espèce, qui ne changera leurs distorsions avec eux-mêmes et avec leur entourage.

Mais ces distorsions, en bien des cas pour ne pas dire tous, sont créées par le milieu social, par tout ce qui mutile, fragmente, interdit l’homogénéité de l’homme depuis sa naissance.

C’est pourquoi, l’astrologie conditionnelle, sans être politiquement engagée, s’intéresse à toutes les philosophies, toutes les cultures et toutes les actions contribuant à l’homogénéité de la personne humaine et de ses rapports avec le groupe. Elle est à mille lieues des astrologies irrationnelles et des systèmes rationnels inventés contre le réel, l’homme et son cadre vivant : la Terre.

Cet article vous a été proposé par : Jean-Pierre Nicola





Pour que ce site continue à exister sans publicité :


Tous droits réservés. © 2003–2017 Richard Pellard reproduction interdite.
Webmestre : Julien Rouger
AstroAriana — Site réalisé avec SPIP | Espace privé