AstroAriana Association pour la Recherche et l'Information
en Astrologie NAturelle
AstroAriana
Présentation Qui sommes nous ? Nous écrire Plan du site Annuaire de liens Astrosoft Calculez votre thème Thème du jour Boutique
Téléchargez nos livres au format PDF Les significations planétaires
Pour que ce site continue à exister sans publicité
Articles aléatoires  Frédéric Beigbeder, Vierge pas si folle…  Quelques recherches sur l’influence astrologique  Mercure-Saturne-Pluton, « petit t » ou « t intensif »  Pluton astronomique  Les Significations planétaires  Philippe Chatel, Poissons équilibriste  Lion-Poissons : similarités et différences  Vierge-Balance : similarités et différences
Vous êtes ici : Accueil ►Astro-documentsThéories généralesLes planètes et le R.E.T.


Les familles planétaires du R.E.T.

Soleil-Mercure-Vénus, « grand R » ou « R extensif » par Richard Pellard

Les exemples d’interprétation que nous donnons sont très loin d’être exhaustifs : ils ne font qu’indiquer et esquisser un cadre général décrivant la problématique de la famille planétaire. Ils ne sauraient donc être pris au pied de la lettre. Chaque être, en effet, apporte ses propres réponses, plus ou moins originales, aux questions que soulève une famille planétaire. Il n’y a pas de recette. En vous aidant du R.E.T. et de la Théorie des âges et en combinant logique, observation et imagination, vous (...) Lire la suite...

Mars-Jupiter-Saturne, « grand E » ou « E extensif » par Richard Pellard

Les exemples d’interprétation que nous donnons sont très loin d’être exhaustifs : ils ne font qu’indiquer et esquisser un cadre général décrivant la problématique de la famille planétaire. Ils ne sauraient donc être pris au pied de la lettre. Chaque être, en effet, apporte ses propres réponses, plus ou moins originales, aux questions que soulève une famille planétaire. Il n’y a pas de recette. En vous aidant du R.E.T. et de la Théorie des âges et en combinant logique, observation et imagination, vous (...) Lire la suite...

Uranus-Neptune-Pluton, « grand T » ou « T extensif » par Richard Pellard

Les exemples d’interprétation que nous donnons sont très loin d’être exhaustifs : ils ne font qu’indiquer et esquisser un cadre général décrivant la problématique de la famille planétaire. Ils ne sauraient donc être pris au pied de la lettre. Chaque être, en effet, apporte ses propres réponses, plus ou moins originales, aux questions que soulève une famille planétaire. Il n’y a pas de recette. En vous aidant du R.E.T. et de la Théorie des âges et en combinant logique, observation et imagination, vous (...) Lire la suite...

Soleil-Jupiter-Uranus, « petit r » ou « r intensif » par Richard Pellard

Les exemples d’interprétation que nous donnons sont très loin d’être exhaustifs : ils ne font qu’indiquer et esquisser un cadre général décrivant la problématique de la famille planétaire. Ils ne sauraient donc être pris au pied de la lettre. Chaque être, en effet, apporte ses propres réponses, plus ou moins originales, aux questions que soulève une famille planétaire. Il n’y a pas de recette. En vous aidant du R.E.T. et de la Théorie des âges et en combinant logique, observation et imagination, vous (...) Lire la suite...

Vénus-Mars-Neptune, « petit e » ou « e intensif » par Richard Pellard

Les exemples d’interprétation que nous donnons sont très loin d’être exhaustifs : ils ne font qu’indiquer et esquisser un cadre général décrivant la problématique de la famille planétaire. Ils ne sauraient donc être pris au pied de la lettre. Chaque être, en effet, apporte ses propres réponses, plus ou moins originales, aux questions que soulève une famille planétaire. Il n’y a pas de recette. En vous aidant du R.E.T. et de la Théorie des âges et en combinant logique, observation et imagination, vous (...) Lire la suite...

Mercure-Saturne-Pluton, « petit t » ou « t intensif » par Richard Pellard

Les exemples d’interprétation que nous donnons sont très loin d’être exhaustifs : ils ne font qu’indiquer et esquisser un cadre général décrivant la problématique de la famille planétaire. Ils ne sauraient donc être pris au pied de la lettre. Chaque être, en effet, apporte ses propres réponses, plus ou moins originales, aux questions que soulève une famille planétaire. Il n’y a pas de recette. En vous aidant du R.E.T. et de la Théorie des âges et en combinant logique, observation et imagination, vous (...) Lire la suite...

Soleil-Mars-Pluton, « grand P » ou « P extensif » par Richard Pellard

Les exemples d’interprétation que nous donnons sont très loin d’être exhaustifs : ils ne font qu’indiquer et esquisser un cadre général décrivant la problématique de la famille planétaire. Ils ne sauraient donc être pris au pied de la lettre. Chaque être, en effet, apporte ses propres réponses, plus ou moins originales, aux questions que soulève une famille planétaire. Il n’y a pas de recette. En vous aidant du R.E.T. et de la Théorie des âges et en combinant logique, observation et imagination, vous (...) Lire la suite...

Lune, « petit p » ou « p intensif » par Richard Pellard

Généralement : maintien de l’homogénéité globale La Lune n’est évidemment pas un « trio planétaire », mais l’unique satellite naturel de la Terre. Elle forme donc à elle seule la famille « Petit P » qui a une fonction d’homogénéisation, de globalisation et de régulation globale, de fluidification et d’harmonisation des conflictualités et tensions latents induits par l’hétérogénéité des niveaux ‘R’, ‘E’ et ‘T’. Psychologiquement : Fonction positive (‘p’ ou « petit p » ou « P intensif ») : le bon à tout : (...) Lire la suite...

Familles R.E.T. de quartes par Richard Pellard

Les exemples d’interprétation que nous donnons sont très loin d’être exhaustifs : ils ne font qu’indiquer et esquisser un cadre général décrivant la problématique de la famille planétaire. Ils ne sauraient donc être pris au pied de la lettre. Chaque être, en effet, apporte ses propres réponses, plus ou moins originales, aux questions que soulève une famille planétaire. Il n’y a pas de recette. En vous aidant du R.E.T. et de la Théorie des âges et en combinant logique, observation et imagination, vous (...) Lire la suite...

Familles R.E.T. de quintes par Richard Pellard

Les exemples d’interprétation que nous donnons sont très loin d’être exhaustifs : ils ne font qu’indiquer et esquisser un cadre général décrivant la problématique de la famille planétaire. Ils ne sauraient donc être pris au pied de la lettre. Chaque être, en effet, apporte ses propres réponses, plus ou moins originales, aux questions que soulève une famille planétaire. Il n’y a pas de recette. En vous aidant du R.E.T. et de la Théorie des âges et en combinant logique, observation et imagination, vous (...) Lire la suite...

La dialectique des pouvoirs dans le système R.E.T. par Richard Pellard

Les exemples d’interprétation que nous donnons sont très loin d’être exhaustifs : ils ne font qu’indiquer et esquisser un cadre général décrivant la problématique de la famille planétaire. Ils ne sauraient donc être pris au pied de la lettre. Chaque être, en effet, apporte ses propres réponses, plus ou moins originales, aux questions que soulève une famille planétaire. Il n’y a pas de recette. En vous aidant du R.E.T. et de la Théorie des âges et en combinant logique, observation et imagination, vous (...) Lire la suite...

Les couples planétaires par Richard Pellard

Les planètes dont les formules R.E.T. sont inverses forment des paires d’opposés-complémentaires : le niveau-source (‘R’, ‘E’ ou ‘T’ de l’une) est le niveau-but (‘r’, ‘e’ ou ‘t’ de l’autre), ce qui constitue un « cercle fou » ou cercle vicieux en feedback intégral. Quand l’un des membres du duo domine dans un thème, il importe de bien analyser la situation et la force du second. Couple Vénus-Jupiter Alors que la formule R.E.T. de Vénus est « existence de la Représentation », celle de Jupiter est « (...) Lire la suite...

Pouvoirs de Soleil-Lune : la Lune par Jean-Pierre Nicola

Pour l’analyse, la recherche, l’interprétation, l’école conditionaliste se réfère aux modèles conceptuels du R.E.T. pour les planètes (Représentation-Existence-Transcendance), du S.O.R.I. (référentiels Sujet, Objet, Relation, Intégration) pour les Maisons, du zodiaque des déclinaisons pour les Signes. L’interprétation introduit en outre le modèle du « Héros et son Ombre » qui permet de classer les facteurs précédents et d’en étudier les relations. L’application des six familles principales du R.E.T. aux (...) Lire la suite...

Pouvoirs de Soleil-Lune : le Soleil par Jean-Pierre Nicola

Si l’on accorde l’imagination à la Lune, il faut rendre l’image au Soleil… et l’image est à l’œil ce que l’œil est au Soleil : son image. En tant que modèle, son pouvoir est extensif. Il s’étend, il se généralise. Un modèle peut changer, s’enrichir, s’appauvrir, devenir désuet, mais, pour le temps de son efficacité, il donne le ton d’une mode ou d’une pensée, il gouverne les paradigmes. Les pouvoirs du R.E.T. Le R.E.T. est un modèle d’autant plus solaire qu’il procède du système du même nom. Il vient des (...) Lire la suite...

Soleil-Mercure-Vénus, « Représentation extensive » et affectivité par Richard Pellard

Les exemples d’interprétation que nous donnons sont très loin d’être exhaustifs : ils ne font qu’indiquer et esquisser un cadre général décrivant la problématique de la famille planétaire. Ils ne sauraient donc être pris au pied de la lettre. Chaque être, en effet, apporte ses propres réponses, plus ou moins originales, aux questions que soulève une famille planétaire. Il n’y a pas de recette. En vous aidant du R.E.T. et de la Théorie des âges et en combinant logique, observation et imagination, vous (...) Lire la suite...

Soleil-Pluton, un couple particulier par Richard Pellard

Les exemples d’interprétation que nous donnons sont très loin d’être exhaustifs : ils ne font qu’indiquer et esquisser un cadre général décrivant la problématique de la famille planétaire. Ils ne sauraient donc être pris au pied de la lettre. Chaque être, en effet, apporte ses propres réponses, plus ou moins originales, aux questions que soulève une famille planétaire. Il n’y a pas de recette. En vous aidant du R.E.T. et de la Théorie des âges et en combinant logique, observation et imagination, vous (...) Lire la suite...

« Manques » des fonctions planétaires par Richard Pellard

Pour désigner la formule négative des fonctions planétaires, nous avons l’habitude d’adjoindre le préfixe « non- » à l’un des niveaux du R.E.T. : le Soleil est par exemple « non-eE » et « non-tT », alors que Saturne est « non-rR », « non-e » et « non-T ». Derrière ce préfixe négatif se cachent divers rapports possibles entre la formule positive et la formule négative de chaque fonction. Exploration et propositions. Le négatif n’est pas l’absence Chaque fonction planétaire se caractérise à la fois par les niveaux (...) Lire la suite...



Tous droits réservés. © 2003–2017 Richard Pellard. Reproduction interdite.
Webmestre : Julien Rouger
AstroAriana — Site réalisé avec SPIP