AstroAriana Association pour la Recherche et l'Information
en Astrologie NAturelle
AstroAriana
Présentation Qui sommes nous ? Nous écrire Plan du site Annuaire de liens Astrosoft Calculez votre thème Thème du jour Boutique
Téléchargez nos livres au format PDF Les significations planétaires
Pour que ce site continue à exister sans publicité
Articles aléatoires  Gérard Depardieu, l’ogre du Capricorne  Le saturnien en vidéo  Zodiaque et formes de l’inhibition  Balance-Capricorne : similarités et différences  Introduction aux significations planétaires  Lion-Verseau : similarités et différences  Soleil-Pluton  Familles R.E.T. de quintes
Vous êtes ici : Accueil ►Astro-documentsPour débutants


Quelques formes d’astrologie


Astrologie et astrologies : écoles, courants et chapelles par Richard Pellard

Un peu d’histoire… Les différents courants qui traversent l’astrologie savante plongent leurs racines dans la longue Histoire de cette science méconnue et controversée. Pour en comprendre les causes et les raisons, il n’est donc pas inutile de faire un rapide retour en arrière. Rappelons donc que l’astrologie a 5000 ans d’existence. Lors de sa naissance en Mésopotamie, elle se confond avec l’astronomie, la religion et la magie ; les prêtres-astrologues forment une prestigieuse caste au service exclusif des rois et pratiquent une astrologie avant tout collective et prévisionnelle. Il faudra attendre (...) Lire la suite...

L’unité des astrologies ou la Tour de Babel par Richard Pellard

Voici les passages essentiels de la circulaire de la FDAF. « Cher confrère, chère consœur, Vous avez probablement déjà reçu des informations sur la Fédération des Astrologues Francophones. Cette construction fédérative commence à prendre une tournure intéressante qui pourrait déboucher bientôt sur une véritable représentativité. Nous avons réussi à rassembler, en quelques mois, plus de 220 adhérents autour d’un Code de déontologie. La FDAF se développe sérieusement tandis que l’image de l’astrologie se dégrade de jour en jour. Nous assistons à une désinformation croissante des médias et à une vulgarisation (...) Lire la suite...

Manifeste conditionaliste par Jean-Pierre Nicola

Introduction Aussi : l’astronomie sans astrologie est une science sans âme et l’astrologie sans astronomie est une âme sans science. Aujourd’hui, les savants-physiciens les plus audacieux retournent à la conception du monde-sujet indissociable, non-opposable, en le reformulant autrement. J’ai démontré Nombres et Formes du Cosmos, Éd. Traditionnelles et Cahiers Conditionalistes n° 2 (1) que Soleil et Planètes forment un tout, un ensemble homogène et cohérent, à l’image d’une sphère. Pour être solidairement lié à une sphère, il n’est pas indispensable d’en occuper le centre (2). Une orange ne se réduit pas à (...) Lire la suite...

Astrologie humaniste et conditionalisme par Richard Pellard

À propos du conditionalisme… Je suis passionné par l’astrologie et j’ai lu ton Manuel d’Astrologie universelle et également ton intervention dans la Lettre des Astrologues (bulletin interne de la FDAF, Fédération Des Astrologues Francophones) de mars 2001. Pour ce qui est de la Lettre, j’ai noté une « ouverture » aux autres courants astrologiques, ce qui m’étonne par rapport à certains de tes articles qui les malmenaient. De quoi s’agit-il ? D’une forme de doute de l’exclusivité du conditionalisme ou bien au contraire d’une confiance suffisante pour ne plus craindre les comparaisons ? Quelles qu’en soient (...) Lire la suite...

L’astrologie sidéraliste, une astrologie sidérante par Richard Pellard

Pour mieux comprendre d’une manière détaillée le pourquoi et le comment astronomiques des pseudo-arguments du sidéralisme, reportez-vous au texte sur La précession des équinoxes qui se trouve sur ce site. En résumé : pour les sidéralistes, le « vrai » zodiaque serait celui des constellations, qui ne sont jamais que des groupements optiques et arbitraires d’étoiles se situant dans un décor à l’arrière plan de la trajectoire des astres du système solaire. Pour les sidéralistes donc, le 0° du zodiaque (0° Bélier ou « point vernal)) n’est pas le point gamma (intersection entre l’écliptique et l’équateur, mais le (...) Lire la suite...

Astrologie tragi-karmique par Jean-Pierre Nicola

« L’étude de la divination montre leur extraordinaire mérite… au terme d’une évolution assez longue, bien avant les Grecs, ils ont à leur manière inventé l’abstraction, l’analyse, la déduction, la recherche des lois, bref l’essentiel de la méthode et de l’esprit scientifique… Grâce à la divination, nous savons maintenant que ces « barbares » (les vieux Mésopotamiens) avaient poussé fort loin les choses et admirablement préparé le terrain, en créant la méthode et l’esprit scientifiques et, en somme, la première science… » (Jean Bottero, « Divination et Rationalité », Éditions du Seuil 1974). Comment peut-on passer (...) Lire la suite...

L’astrologie karmique : une escroquerie intellectuelle et spirituelle par Richard Pellard

« On ne recule devant rien, devant aucune absurdité, pour échapper à son âme. On pratique le Yoga hindou de toutes les observances, on se soumet à des régimes alimentaires, on apprend la théosophie par cœur, on rabâche les textes mystiques de toute la littérature mondiale… tout cela parce que dans son for intérieur on ne s’en sort pas, et que toute croyance qu’il puisse provenir quelque chose d’utilisable dans sa propre âme fait défaut. Ainsi, petit à petit, l’âme est devenue ce Nazareth dont rien de bon ne peut provenir, et c’est pourquoi on recherche son bien aux quatre coins du monde : plus la provenance (...) Lire la suite...

A propos de l’astrologie « anthropologique » par Richard Pellard

1. Les deux conceptions de l’astrologie Il existe deux conceptions de la nature de l’astrologie : ▶ L’astro-symbolisme : Les écoles relevant de ce courant estiment que la relation de l’Homme avec le ciel est de nature symbolique, poétique ou spirituelle : l’astrologue « ne voit qu’un symbole. Le thème natal est seulement un symbole », et « l’étude scientifique de la connexité observable entre les phénomènes célestes et les changements plus ou moins caractérisés dans la vie de groupes ou d’individus n’est pas de son ressort » (Dane Rudhyar). Dans cette optique, il y a donc, d’une part, un « ciel réel », (...) Lire la suite...

Astrologie canine, astrologie cynique ? À propos d’une expérience statistique sur des chiens par Richard Pellard

Astrologie causale ou ésotérique ? ▶ Par Suzel Fuzeau-Bræsch, Docteur d’État Es Sciences, biologiste Introduction Je remercie la Lettre de la FDAF pour avoir publié mon article sur ce sujet et avoir ainsi ouvert un forum sur ce problème fondamental pour le présent et — surtout — l’avenir de l’astrologie. Je pense très sain qu’une telle question fasse l’objet d’échanges et je voudrais soumettre cette fois un document, parmi les recherches scientifiques que j’ai réalisées, pour lequel je serai heureuse d’avoir l’avis de ceux, en particulier, qui optent pour l’astrologie « non-objet de science » avec sa (...) Lire la suite...

L’astrologie tibétaine et les astrologues du Dalaï Lama par Richard Pellard

Les deux astrologies tibétaines La forme la plus antique de l’astrologie tibétaine est liée au Bön, religion originelle de ce peuple de l’Himalaya. Le Bön était un mélange d’animisme et de panthéisme magico-chamanique pour qui le monde était gouverné par une multitude de déités bienveillantes ou malfaisantes dont les astres faisaient partie. À proprement parler, il ne s’agit pas d’astrologie, mais d’astrolâtrie, c’est à dire de culte rendu aux astres, associé à des pratiques magiques (prières, talismans, etc.). La légende veut que le Tibet ait été un territoire fermé sur lui-même. En réalité, il a toujours été (...) Lire la suite...

L’astrologie chinoise : une non-astrologie par Richard Pellard

Second scoop : les 12 animaux cycliques du zodiaque chinois sont tenus pour quantité négligeable par l’astrologie chinoise traditionnelle, qui se base sur de toutes autres notions. C’est presque du folklore, popularisé par les vietnamiens avec le succès que l’on connaît. On ne vous en parlera donc pas, d’une part parce que quantités d’ouvrages leur sont consacrés, d’autre part parce que ce que l’on nomme « astrologie chinoise », c’est autre chose. L’homme chinois dans l’univers Pour aborder « l’astrologie », pardon, la chronomancie chinoise, il est nécessaire de connaître un peu la vision du monde de cette (...) Lire la suite...



Tous droits réservés. © 2003–2018 Richard Pellard. Reproduction interdite.
Webmestre : Julien Rouger
AstroAriana — Site réalisé avec SPIP