AstroAriana Association pour la Recherche et l'Information
en Astrologie NAturelle
AstroAriana
Présentation Qui sommes nous ? Nous écrire Plan du site Annuaire de liens Astrosoft Calculez votre thème Thème du jour Boutique
Téléchargez nos livres au format PDF Les significations planétaires
Pour que ce site continue à exister sans publicité
Articles aléatoires  Bélier R.E.T.  Gémeaux R.E.T.  Le « Héros » et son « Ombre »  Les rythmes du zodiaque  Uranus astronomique  Yves Ouatou et les horoscoops  Astro-psychanalyse théorique et pratique  Du système solaire au système nerveux
Vous êtes ici : Accueil ►Astro-documentsPour débutantsQuand, comment, pourquoi l’astrologie ?


Témoignage astro de Viviane Saulais

Dans les années d’insouciance de l’après 68, l’une de mes sœurs s’adonnait à l’astrologie selon des méthodes, me semble-t-il à présent, plutôt traditionnelles. C’est ainsi qu’au cours de nos soirées communes, je découvris une multitude de cartes du ciel à partir desquelles elle expliquait, avec conviction, la personnalité des individus ainsi représentés, les affinités des uns et des autres, les drames de leurs vies.

Merci, Pluton

Sans adhérer immédiatement aux théories qu’elle développait — scepticisme du ‘t’ oblige ! — j’en conçus une curiosité qui me conduisit, quelques années plus tard, à l’occasion d’un événement douloureux que je devais par tous les moyens surmonter, aux cours qu’Yves Lenoble — le professeur de ma sœur — dispensait le mardi soir à Montparnasse. La découverte, en cet automne 79, du transit de Pluton sur ma Vénus natale me fournit l’explication, simpliste mais efficace, du deuil affectif qu’il me fallait entreprendre. Le « grand maléfique » ne m’avait donc pas épargnée : j’entrai dans la phase décisive de la vérification expérimentale. J’avais dépassé le stade de la curiosité.

Qu’il est long, le chemin de Mortagne !

Les cours d’Yves Lenoble me permirent d’acquérir des bases solides sur la théorie des âges et les fonctions planétaires521, complétées par quelques lectures — Hadès, Barbault incontournable à l’époque —, et même des cours sur les transits chez Irène Andrieu. Tout en continuant à monter des thèmes pour des proches ou des collaborateurs, il me semblait que j’étais entrée dans une phase un peu routinière jusqu’au jour où une amie astrologue m’exhorta avec succès à suivre les cours d’un astrologue conditionaliste — totalement inconnu pour moi — Bernard Blanchet. Nous étions en février 85.

Alors, de samedi en samedi, de ‘r’ en ‘t’, de force d’excitation en vitesse d’inhibition, sans tout comprendre au début — mais les cours avaient commencé à l’automne précédent — je découvris avec émerveillement le R.E.T. Aux satisfactions procurées par la vérification expérimentale s’ajoutaient celles d’une logique rigoureuse, plus conforme à ma démarche naturelle. Rejetés d’un coup, les Hadès et autres Barbault de mes débuts ! Je pris goût aux stages provençaux organisés par Bernard Blanchet et Philippe Pinchon, pédagogue émérite : discussions interminables, mais aussi exercices à partir de thèmes de « cobayes », à la fois douloureux et fructueux, qui mariaient dans l’instant théorie et pratique. La lecture de La Condition Solaire — mieux vaut tard que jamais — acheva de me convaincre et me donna envie de rencontrer l’auteur que l’on disait surtout chercheur et un peu « ermite ». N’importe, l’alchimie subtile des jours et des nuits avait fait son œuvre et c’est sereinement que je guettai l’apparition parisienne du « maître ». Pendant les premiers cours, j’avoue ne pas avoir tout compris : discours sans doute trop « neptunien » pour mon cerveau « uranien ». Quelques cours plus tard, tout était clair et en place. J’optai désormais pour les stages d’été près de Mortagne, chez Yen et Jean-Pierre Nicola. Dans le calme des collines du Perche et l’humanité rayonnante des hôtes des lieux, le conditionalisme est entré définitivement dans ma vie.

La nuit des autres

Depuis des années, j’avais accepté de donner, prudemment, des consultations. Prudemment, car je n’avais, comme tous les débutants, ni une grande confiance en moi, ni une réelle confiance dans mes outils d’analyse. J’avais surtout une claire conscience de la fragilité de mes consultants et de la disproportion de leur attente, formulée ou non. En m’apportant la rigueur indispensable, l’astrologie conditionaliste m’a permis une plus grande sûreté de diagnostic. La méthode d’interprétation du « héros et son ombre » m’a apporté des éléments d’analyse efficaces pour répondre aux interrogations de mes contemporains, de tous âges et de toutes conditions sociales, qui persistent dans leurs demandes de conseils. Les aider avec méthode à vivre avec l’incertain, à accepter leur part de nuit, à prendre patience lorsque le temps est à l’orage et à reprendre la route au bon moment, en un mot, à mieux utiliser leurs capacités personnelles, sans être gourou ni thérapeute, quel beau programme pour un astrologue conditionaliste !

Cet article vous a été proposé par : Viviane Saulais


Les Significations planétaires

par Richard Pellard. 620 pages. Format PDF. Illustrations en couleur.

La décision de ne traiter dans ce livre que des significations planétaires ne repose pas sur une sous-estimation du rôle des Signes du zodiaque et des Maisons. Le traditionnel trio Planètes-Zodiaque-Maisons est en effet l’expression d’une structure qui classe ces trois plans selon leur ordre de préséance et dans ce triptyque hiérarchisé, les Planètes occupent le premier rang. La première partie de ce livre rassemble donc, sous une forme abondamment illustrée de schémas pédagogiques et tableaux explicatifs, une édition originale revue, augmentée et actualisée des textes consacrés aux significations planétaires telles qu’elles ont été définies par l’astrologie conditionaliste et une présentation détaillée des méthodes de hiérarchisation planétaire et d’interprétation accompagnées de nombreux exemples concrets illustrés par des Thèmes de célébrités. La deuxième partie est consacrée, d’une part à une présentation critique des fondements traditionnels des significations planétaires, d’autre part à une présentation des rapports entre signaux et symboles, astrologie et psychologie. Enfin, la troisième partie présente brièvement les racines astrométriques des significations planétaires… et propose une voie de sortie de l’astrologie pour accéder à une plus vaste dimension noologique et spirituelle qui la prolonge et la contient. Vous pouvez dès maintenant le commander à la boutique.

L’astrologie, la nanification de Pluton & les astres transplutoniens

par Richard Pellard. 117 pages. Format PDF. Illustrations en couleur.

Pluton ne fait plus partie des planètes majeures de notre système solaire : telle est la décision prise par une infime minorité d’astronomes lors de l’Assemblée Générale de l’Union Astronomique Internationale qui s’est tenue à Prague en août 2006. Elle est reléguée au rang de « planète naine », au même titre que les nombreux astres découverts au-delà de son orbite. Ce livre récapitule et analyse en détail le pourquoi et le comment de cette incroyable et irrationnelle décision contestée par de très nombreux astronomes de premier plan. Quels sont les effets de cette « nanification » de Pluton sur son statut astrologique ? Faut-il remettre en question son influence et ses significations astro-psychologiques qui semblaient avérées depuis sa découverte en 1930 ? Les « plutoniens » ont-ils cessé d’exister depuis cette décision charlatanesque ? Ce livre pose également le problème des astres transplutoniens nouvellement découverts. Quel statut astrologique et quelles influences et significations précises leur accorder ? Enfin, cet ouvrage propose une vision unitaire du système solaire qui démontre, chiffres et arguments rationnels à l’appui, que Pluton en est toujours un élément essentiel, ce qui est loin d’être le cas pour les autres astres au-delà de son orbite. Après avoir lu ce livre, vous saurez quoi répondre à ceux qui pensent avoir trouvé, avec l’exclusion de Pluton du cortège planétaire traditionnel, un nouvel argument contre l’astrologie ! Vous pouvez dès maintenant le commander à la boutique.





Suivez nos actualités astronomiques, astrologiques, pédagogiques et humoristiques sur Facebook, Twitter et YouTube

Vous pouvez également nous soutenir en effectuant un don qui nous permettra de continuer à faire vivre ce site :

Merci pour votre contribution.


Tous droits réservés. © 2003–2017 Richard Pellard. Reproduction interdite.
Webmestre : Julien Rouger
AstroAriana — Site réalisé avec SPIP