AstroAriana Association pour la Recherche et l'Information
en Astrologie NAturelle
AstroAriana
Présentation Qui sommes nous ? Nous écrire Plan du site Annuaire de liens Astrosoft Calculez votre thème Thème du jour Boutique
Téléchargez nos livres au format PDF Les significations planétaires
Pour que ce site continue à exister sans publicité
Articles aléatoires  Stade neptunien (de 84 à 164 ans) : l’âge de la dépersonnalisation  Lune-Uranus  Gémeaux-Balance : similarités et différences  Une présidence « jupitérienne » pour Emmanuel Macron ?  Stéphane Bern, le Scorpion filou du roi  Stade vénusien (de 3 à 7 mois 1/2) : l’âge de l’affection  Espace personnel et aura lunaire  Fondements et méthodologie de l’interprétation de Mars en conditionalisme
Vous êtes ici : Accueil ►Astro-documentsThéories généralesLe zodiaqueDocuments sur le zodiaque


Énergie-Espace-Temps-Structure et zodiaque

Cet article suggère de fortes analogies entre les quatre référentiels Énergie, Espace, Temps et Structure, avec les Saisons astrologiques et les Signes zodiacaux. Les textes suivants diffusés par RMC ne sont que des jalons indicatifs de la démarche exposée dans l’article Genèse du zodiaque conditionaliste.

Espace

Cancer

20 juillet 1983. Alberto Santos-Dumont, aéronaute connu pour son premier record du monde de vitesse, est né un 20 juillet de 1873. Ce n’est pas le seul Cancérien qui se soit illustré dans les airs. Nous avons John Glenn en Amérique, Saint-Exupéry en France, et son inoubliable Petit Prince. Ces cas, plutôt embarrassants pour l’astro-psychologie, réjouissent les astrologues modernes qui ont poétiquement démontré l’affinité des Signes d’Été avec l’Espace. Souvenez-vous de la sphère qui symbolise le Cancer, elle s’est changée en Cirque avec Barnum. Ferdinand Von Zeppelin, cancérien aussi, en a fait des ballons dirigeables rigides : un cirque ou une mère volante en quelque sorte.

21 juillet 1983. Les savants qui se sont penchés sur le problème de l’espace ont attrapé des courbatures, ce qui prouve que l’espace est courbe. Très tôt — j’allais dire tout petit — l’espace a posé des problèmes aux philosophes. Platon s’est longtemps demandé si l’Espace existait vraiment et où peut bien se trouver l’Univers ? En quel lieu ? Ces questions d’ordre, de position, d’endroit déterminé se retrouvent dans la symbolique cancérienne de l’œuf et de la maison. Et les astrologues modernes, conditionalistes, précisent que l’Espace de l’Été succède à l’Énergie du Printemps comme le repos succède au mouvement quand le mouvement a atteint sa limite.

22 juillet 1983. On passe, par exemple, de l’énergie à l’espace en photographiant un torrent déchaîné, l’image arrête le mouvement, le fauve est pris au piège. L’espace implique des limites… ce qu’Einstein, Poissons par le Soleil, Cancer par l’Ascendant, a démontré en prenant pour limite la vitesse de la lumière qui, en une seconde, parcourt 300 000 fois la distance Nice-Paris. Impossible d’aller plus vite dit-il, et c’est à cette vitesse qu’il a mentalement photographié l’Univers. On pense aujourd’hui que l’espace est illusoire et on ne se demande plus où est l’Univers mais s’il est rond, sphérique, fini ou infini.

Lion

24 juillet 1983. Alexandre Dumas est né un 24 juillet de 1802. Doublement Lion par le Signe solaire et par l’Ascendant… De son vivant il aurait tiré de sa plume 18 millions de francs-or, selon ses propres estimations et pour quelques 300 ouvrages dont Les Trois Mousquetaires et Le Comte de Monte-Christo. C’était un géant inouï, un Lion crépu, d’une bonté et d’une auto-satisfaction exemplaires. Il illustre l’Espace ouvert de l’Eté, celui qui sort de l’œuf du Cancer comme un oiseau de feu, tout en plumes et cou-vert de médailles en couleurs.

1er août 1983. Le goût des Lion pour les idées simples peut venir de l’affinité du Signe avec le Soleil, lequel est la simplicité même tant il est rond et évident. Mais cette inclination aux schématisations abruptes qui font les bons publicistes se comprend aussi par le fait que ce Signe, au cœur d’une saison spécialisée dans l’espace fermé, doit par réaction d’équilibre donner de l’air et de la lumière par des ouvertures exagérées. On sort des espaces confinés en cassant les murs. La masse d’Hercule est tout-à-fait indiquée.

5 août 1983. Le 20 juillet 1969, un homme, un terrien, posait le pied sur la Lune et c’était un pied de Lion, celui de Neil Armstrong né un 5 août de 1930 avec, dans son ciel natal, le Soleil au plus haut de sa course quotidienne et l’insolite Pluton dans le secteur traditionnellement attribué aux « voyages ». Lorsqu’on sait, depuis les modernes, que les Signes d’Été sont en affinité avec l’espace, on est en droit de penser que l’astrologie permet de voir des choses étranges avec des yeux normaux. Le père de « Tarzan », Edgar Rice Burroughs appartient aussi à un Signe d’été : la Vierge, mais je vous en reparlerai.

13 août 1983. Alfred Hitchcock, Luis Mariano, Fidel Castro sont également né un 13 août, en des lieux, des heures, des années différentes. Ce ne sont pas par conséquent des jumeaux devant les astres… ni devant les hommes d’ailleurs. Pourtant, on ne saurait leur dénier un goût commun du spectacle. Même si Fidel ne nous a jamais chanté « La Belle de Cadix », « Besame Mucho » ou « Mexico »… il tient bien la scène, surtout : il remplit bien l’espace d’une île. Au plan astro-psychologique, Hitchcock, du fait d’une conjonction Lune-Jupiter en Scorpion, représente un cas passionnant. Il a introduit dans son œuvre non seulement les peurs irrationnelles de certains Lion mais aussi la dimension « temps » propre au Scorpion : la durée qui fait peur, le suspense.

Vierge

26 août 1983. Sous nos latitudes, depuis le début de l’été, nous avons perdu 2 heures de lumière. C’est autant de gagné pour la nuit, et de tout ceci, nous dégagerons les idées utiles à la compréhension de votre Signe. Sous l’angle de la symbolique de l’Espace attribué à l’Eté, avec la Vierge, il nous faudra parler d’espace réduit, de portion, de miniature, d’espace plié et incorporé. Par exemple, selon la Tradition, la Vierge gouverne les intestins. Si l’être humain devait être aussi grand de taille que son intestin est long, nous serions, vous et moi, aussi hauts qu’une maison de 10 mètres… Notre corps est un espace comprimé, adapté et habité.

27 août 1983. Curieusement, la notion d’espace chez les hommes se modifie avec la durée du jour. Sur ce point, les symboles permettent de mieux s’exprimer que les discours. Sous le Signe du Cancer l’Espace, entouré d’une coquille, est l’environnement d’un Sujet. C’est l’espace d’un pays, avec ses frontières, ou l’espace d’une Mère avec son enfant. Sous le Lion, l’espace s’ouvre, la forme éclate, le Sujet se montre. Sous le Signe de la Vierge apparaît l’espace contenu, rien que pour soi. L’espace absorbé est devenu Sujet. Notre corps est la caverne d’Ali-Baba, le creux, le nid, le territoire d’un quelqu’un dont il faut s’occuper.

12 septembre 1983. Si l’on identifie la fonction protectrice de l’été à la durée du jour, en Vierge sa décroissance devient une fonction en état d’alerte : la cuirasse fond au Soleil. Tandis que l’invisible rejoint à grands pas le visible, la peur devient manifeste, comme en témoignent certains créateurs de la Vierge : tel Werner Herzog, producteur d’Aguirre le surhomme, de Nosferatu le fantôme de la nuit. N’oublions pas le tendre Frankenstein, personnage de Mary Shelley, virginienne. Ni l’Homme Invisible, conçu par Herbert George Wells, de la Vierge… par ailleurs auteur de « L’île du Docteur Moreau » où se fabriquent des monstres dignes de ceux que le célèbre dessinateur Granville — de la Vierge, évidemment — sortait de sa plume fantastique.

13 septembre 1983. Puisque sous le Signe de la Vierge, la durée du visible va rejoindre celle de l’invisible, nos frayeurs nocturnes peuvent prendre un peu ou presque tout des apparences humaines. Ainsi, après Frankenstein et l’Homme Invisible, Fantômas le roi des monstres distingués est le produit d’Alain Marcel, natif de la Vierge et de Pierre Souvestre, autre auteur dont, malheureusement, je n’ai pas la date. Fantômas est partout et nulle part. Les astrologues conditionalistes trouvent cela très normal : bien sûr, disent-ils, en Vierge, l’espace commence à devenir inadapté donc fantomatique, avec la Balance, nous allons changer, et entrer dans le Temps. C’est simple… encore fallait-il y penser.

Temps

Balance

26 septembre 1983. Lorsqu’on ne peut pas être à la fois ici et ailleurs, dehors et dedans, ce qui pose un problème insoluble sous l’angle de l’espace, la bonne solution est d’être d’abord d’un côté, ensuite de l’autre. C’est là tout le secret des solutions et de l’équilibre de la Balance. Dégagé de l’espace encombrant, labyrinthique, étriqué ou éclaté de la Vierge, ce Signe entre dans l’adaptation au temps avec le rythme, la cadence, le tour à tour, la danse et la musique.

8 octobre 1983. Lorsque le Bélier compare le jour et la nuit, le pour et le contre, c’est en général pour adopter un camp qui va combattre l’autre. La Balance adaptée compare pour trouver un lien qui associe les différences ou qui distingue les semblables. Auguste et Louis Lumière — comme disait Saint François : les Frères Lumière —, tous deux natifs de la Balance, ont inventé le cinématographe en liant par un tour de manivelle deux images discrètement différentes. Cette rapide succession d’instants voisins mais non identiques nous vaut l’illusion du mouvement, et tous les prodiges contemporains du septième Art nous rappellent que la Balance est bien en affinité avec le temps.

10 octobre 1983. Dans la Balance de Pavlov, un plateau représente le monde extérieur, l’autre le monde intérieur d’un tempérament, d’un caractère. Pavlov, décidément très Balance, distingue à nouveau deux plateaux dans le monde extérieur : l’un pour les événements contrariants, l’autre pour les gratifiants. À son tour, le monde intérieur se divise en puissance d’action (excitabilité) et puissance de frein (inhibition). Il ressort de ce schéma toutes sortes de danses d’équilibre-déséquilibre. Certaines Balance, on le voit, doivent leur succès aux contenus de leurs plateaux.

12 octobre 1983. Divinité de la Justice et plus précisément des rapports d’équilibre, Thémis porte dans ses plateaux le ciel et la terre. C’est elle, nous apprend le poète qui a établi les lois de la religion, et tout ce qui sert à maintenir l’ordre et la paix parmi les hommes. On lui accorde aussi l’art de prédire l’avenir sans se tromper… car elle est mère des saisons, des Heures et des Parques qui président à toutes les destinées. Ainsi, dans la pensée poétique, l’équilibre de Thémis n’est pas une simple histoire de poids et contrepoids. Sa Balance mesure aussi le temps de naître et celui de mourir.

13 octobre 1983. Sous l’égide de Thémis, divinité associée à la Balance, la ronde des heures apparaît comme un principe d’équilibre et de justice. À la condition de tourner en rond à la façon des planètes, le Temps tient en ordre les affaires universelles. Cette notion d’équité liée aux rythmes naturels est toujours présente dans la croyance aux vies successives, aux réincarnations si vous voulez. Précisément, Annie Besant, l’une des plus ardentes propagandistes de cette pensée religieuse inspirée de l’Hindouisme, était de la Balance, Signe sensible, en somme, au printemps d’un autre monde.

18 octobre 1983. Le philosophe Frédéric Nietzsche, né un 15 octobre de 1845, est une autre grande figure de Chevalier inadapté de la Balance. Sa cuirasse de papier se découpe dans la sublime rêverie d’un Surhomme qu’aucune espèce humaine ne pourra jamais engendrer, sinon sous forme de fable à usage subjectif. Sensible à la dimension temporelle de son Signe, Nietzsche a conçu un héroïque retour éternel des choses. Malgré la terrible solitude de sa vie, ou à cause d’elle, l’idée que tout devait exactement se reproduire le transportait d’allégresse. Il est difficile de trouver un amour aussi fort de l’instant qui passe et repasse.

5 novembre 1983. Sous le Signe de la Balance, le temps se vit au présent, c’est une affaire de mode, de rythme, cadence et alternance. Avec le changement des proportions, le Scorpion change le temps en durée. En effet, la durée n’est rien d’autre qu’une dose d’horloge, un grain ou une tonne de sable. En attribuant tout à la fois la mort, la patience, les passions à vie et les opinions définitives au Signe du Scorpion, les anciens astrologues ne savaient pas qu’ils parlaient du temps sous l’angle de la quantité. Les lyrismes et les états de lucidité exaspérée découlent de la conscience du temps. Sur ce point, Saint Augustin, natif du Scorpion, a réussi à montrer le premier que le passé et l’avenir sont pensés en nous en même temps que le présent.

Scorpion

6 novembre 1983. Maître de recherches au CNRS, Alain Reinberg est un homme de science remarquable qui — faut-il le préciser ? — trouve l’astrologie ridicule. Pourtant, ce natif du Scorpion s’intéresse au temps, non pas à la façon de Saint Augustin, mais en chercheur penché sur nos rythmes biologiques et la variation de notre réceptivité aux agents chimiques au cours du cycle de 24 heures. Entre autres choses, Reinberg et son équipe ont démontré que les réactions aux médicaments ne sont pas les mêmes selon les heures de la journée. Finalement, comme vous pouvez en juger, il n’est pas nécessaire de croire à son Signe pour en être une excellente illustration.

10 novembre 1983. Nous sommes faits de montres molles, d’horloges vivantes qui comptent le temps en secondes, minutes, jours et ans. D’autres horloges, animées mais non vivantes ont mis dans le ciel le temps sur orbites. Dans l’infiniment petit, les atomes sont aussi des pendules. C’est un natif d’automne, Henri Becquerel, qui a découvert par hasard la radioactivité de l’uranium. Ensuite Pierre Curie, natif du Taureau et Marie Curie, native du Scorpion, ont montré, par leurs découvertes (celle du radium notamment) que d’autres substances se désintégraient en rayonnant. Leur durée de vie était comptée… Marie Curie est morte de sa recherche sur ses horloges très particulières.

14 novembre 1983. La tradition astrologique attribue au Scorpion les crises, les échéances difficiles, les questions cruciales de la vie et la mort, parce que ce Signe est celui où le Temps devient une quantité… Ainsi prise entre un commencement et une fin, toute existence devient grave. Un homme, un pionnier, le professeur Christian Barnard, chirurgien et natif du Scorpion, est entré dans le vif du sujet, celui de la durée d’une horloge vivante, lorsqu’il a réalisé en 1967 la première transplantation cardiaque. C’était un 3 décembre (sous une conjonction Soleil/Neptune) : ce jour-là, les frontières du temps ont reculé.

20 novembre 1983. Comme Picasso et Abel Gance qui, selon sa propre formule, « ne pouvait pas s’empêcher de voir trop grand », d’une façon ou d’une autre l’espace poserait plutôt des problèmes aux natifs du Scorpion. C’est pourquoi la symbolique classique lui attribue les puits, les labyrinthes, les souterrains et les cavernes : autant d’espaces inadaptés à la vie sociale. Dans un autre registre artistique, Claude Monet, natif du Scorpion, a lié son nom à « l’impressionnisme », une école ou style de peinture qui suggère les formes par des taches de couleur pour détruire finalement la notion même de forme. C’est donc un inadapté à l’espace qui est à l’origine de la peinture non-figurative.

22 novembre 1983. Écrivain, philosophe hollandais du XVe siècle, Désiré Érasme illustre à lui tout seul ce que j’ai pu vous dire sur le Scorpion sans en épuiser les possibles. Tout à la fois mélange et alliage, par rigueur et ambiguïté, il fut l’ami commun à des rois ennemis : Charles Quint et François 1er. Ni blanc, ni noir, mais gris, il luttait contre les choses anciennes sans admettre les nouvelles, ce qui lui valut de rester lui-même en ayant tout le monde (papistes et réformistes) à dos. Il fit l’éloge de la folie et tenait pour devise : « Je ne le cède à personne »… car il s’était donné un dieu qu’il appelait le dieu Terme… c’est-à-dire le Temps parvenu au bout de sa durée.

Sagittaire

24 novembre 1983. Selon la fable, Chiron est né des amours de Saturne, changé en cheval et de Philyre, fille de l’Océan. Cette union du dieu du temps et d’une divinité de l’eau aurait pu engendrer une pendule. Le premier instrument à mesurer le temps, la clepsydre, comptait en effet les minutes et les heures par l’écoulement de l’eau, au goutte-à-goutte. Fils de l’Océan, Chiron avait hérité ainsi de tous les savoirs, toutes les sagesses qui se sont jetés dans les siècles et les mers, depuis le commencement des temps.

Structure

Capricorne

26 décembre 1983. En réaction à l’automne, l’hiver quitte le temps pour la structure, c’est-à-dire pour les nombres et les figures qu’ils gouvernent. L’astronome-astrologue Jean Kepler, Capricorne, entendait expliquer les différentes distances des planètes su Soleil au moyen de cubes, pyramides et autres volumes que l’on appelle polyèdres réguliers. C’est en travaillant ces structures semblables à des cristaux que Kepler a découvert une relation inattendue entre le temps de révolution de chaque planète et le demi-grand axe de son orbite. Il est difficile de trouver une plus belle illustration de la métamorphose du temps en lois géométriques.

28 décembre 1983. L’aptitude des Capricorne à viser l’essentiel et se défaire pour cela des suggestions ambiantes s’appelle, chez les modernes, « inhibition extinctive ». Ce terme d’inhibition ne veut pas dire immobilisation mais puissance de frein, de refus et de recul. L’extinction, de son côté, peut se comprendre comme le contraire de la fonction associative de l’automne. Cette fois il faut se défaire des modes, couper les ponts et les liens, descendre sans appui au fond de soi ou bien, comme Michel Siffre, Capricorne, se faire spéléologue pour voir ce que deviennent nos petites horloges intérieures dans la nuit des gouffres.

29 décembre 1983. La nuit du Capricorne est longue et immobile, ce qui explique le besoin des natifs de ce Signe d’en faire quelque chose d’absolu. Les cœurs vulnérables en tirent un grand sentiment de tristesse, une mélancolie sur fond d’étoiles distantes. Il faut remplir un vide qui n’en finit pas. Comme leur nom l’indique, les passionnés remplissent leur nuit d’une passion dominante. Louis Braille, lui, en mettant à profit le sens des structures du Capricorne, est sorti de la nuit par l’invention d’un alphabet pour aveugles. Il avait perdu la vue à 3 ans. C’est dans sa 20e année qu’il a réalisé un système d’écriture formé de points perforés grâce auxquels les aveugles peuvent lire et écrire. C’est un Champollion à rebours.

30 décembre 1983. Pasteur, natif du Capricorne, est connu pour son vaccin contre la rage et tous les procédés d’aseptisation ou du nom de l’auteur : la pasteurisation. On sait moins qu’il espérait découvrir le « secret de la vie » par l’étude des cristaux. En ce domaine, Pasteur put démontrer que seules les substances vivantes dévient la lumière à droite ou à gauche parce qu’elles sont dissymétriques, tandis que les produits purement minéraux n’agissent pas sur elle. Une simple différence de structure (dissymétrie ou symétrie) sépare la vie de la non-vie. Encore fallait-il un Capricorne pour le voir.

2 janvier 1984. Lorsque Saturne régnait sur l’Olympe, la vie n’avait pas fait son apparition sur Terre. C’est pourquoi, sans être méchant, ce dieu prenait les pierres pour ses enfants. Son règne était celui de la non-vie. Jupiter y mit un terme en apportant le mouvement, la dynamique contre la statique. On sait, on dit en astrologie que Saturne, en affinité avec le Capricorne, préfère les choses aux gens, la fixité au changement, l’absolu au relatif. Mais comme la vie aime les gens, le relatif et le changement, le saturnien n’est content de personne, ni de lui… lui ou personne (lui comme personne).

3 janvier 1984. Parmi les saturniens du Capricorne, il y a ceux qui traitent les gens comme des choses et ceux qui préfèrent les choses aux gens. Ceux-là selon l’astrologie classique sont doués pour l’architecture, la géologie, la minéralogie. S’ils sont conformes au portrait du savant authentique, ils peuvent atteindre un niveau exceptionnel d’objectivité, surtout si l’on tient compte de la puissance de l’hiver dans la résistance ou le refus des fausses évidences. De Newton, auquel on doit la découverte des lois gouvernant la chute et le mouvement des corps. Paul Valéry a pu dire que : « Il fallait être Newton pour apercevoir que la Lune tombe, quand tout le monde voit bien qu’elle ne tombe pas ».

4 janvier 1984. Dans l’histoire de Saturne dévorant ses enfants, l’astro-psychologie a voulu voir surtout l’image d’un monstre mal sevré d’une avidité insatiable. Pour les modernes, la légende met en cause le règle de l’objectivité sans-vie, indifférente aux hiérarchies humaines, traitant par les mêmes lois les pierres, les dieux et les hommes. Devant cet absolu, nous sommes des chiffres, des pions, des machines physico-chimiques. Mais nous sommes maintenant prévenus des périls d’une science sans conscience, et pour nous rassurer, la fable précise que Saturne, une fois écarté du ciel, a fondé l’âge d’or sur Terre. Il suffirait donc de mettre le dieu qu’il faut à la place qu’il faut.

Verseau

2 février 1984. Capricorne, Kepler astronome-astrologue aimait les structures fermées sous forme de polyèdres ou si vous préférez, de gros cristaux à 4, 5, 6, 8 faces et davantage. Les Verseau, de leur côté, son plus sensibles aux structures ouvertes. Les mots croisés sont des structures fermées tandis que le jeu « Des chiffres et des Lettres » est plutôt un jeu de structures ouvertes. Verseau, Max Favalleli brille dans les deux genres. Il est vrai que Favalleli est le modèle idéal de ce Signe : « Je secrète du sucre, dit-il. Je ne me laisse jamais aller au pessimisme car, avec l’expérience, je me suis aperçu que l’inquiétude, l’aigreur, l’amertume ne servent à rien ».

3 février 1984. En soutenant, dans sa thèse de l’évolution des espèces, les origines animales de l’homme, Charles Darwin, Verseau, s’exposait naturellement à être lui-même représenté en orang-outang velu pour illustrer la conséquence de la théorie sur son créateur. Il faut dire aussi que Darwin est loin de ressembler au portrait complaisant que l’on fait de son Signe solaire. Ses gros sourcils, son front énorme et son gros nez (qu’un capitaine de navire prit en aversion) ne sont gère comparables au charme de Travolta ou Clark Gable, autres Verseau. Heureusement, pour les modernes le physique compte peu. C’est en s’intéressant à l’homme en tant que structure ouverte sur son milieu que Darwin illustre son Signe mieux que certains Ganymèdes.

Poissons

11 mars 1984. Sous le signe de la Balance, on pèse le pour et le contre, on les compare de façons à trouver, dans les meilleurs cas, des liens qui respectent leurs singularités respectives. La fonction idéale des Poissons revient quant à elle à couper sur l’échiquier de l’esprit tous les rapports établis entre les blancs et les noirs. On quitte le jeu, on déroge à ses règles. Il en sort d’autres vérités, d’autres mondes, d’autres planètes, le vide complet ou l’absence et l’exil pour Chopin et l’Aiglon.

Énergie

Bélier

13 avril 1984. Les astrologues qui limitent les influences célestes aux traits de caractère ne comprennent guère ceux qui en traduisent les effets dans les constructions de la pensée. C’est pourquoi vous ne trouverez jamais le mathématicien, physicien et astronome hollandais Christian Huygens dans les ouvrages d’astrologie courante. D’abord parce que, selon cette même astrologie, les savants devraient être surtout du Capricorne — à la rigueur de la Vierge ou du Verseau —, ensuite parce qu’il est difficile d’expliquer par la combativité du Bélier l’intérêt d’Huygens pour les horloges. Heureusement, ce grand savant illustre le printemps avec ses travaux sur la dynamique, les forces vives et les collisions des corps.

14 avril 1984. Les Signes de printemps sont en affinité avec l’énergie, ceux de l’automne le sont avec le temps. Il est donc intéressant de savoir que le mathématicien-physicien Christian Huygens, inventeur d’une horloge à balancier est né sous une opposition Soleil-Saturne, avec le Soleil en Bélier pour les questions de chocs qui l’ont occupé, et Saturne en Balance — Signe d’automne — pour les problèmes d’horloges. Pourtant, un symboliste aurait pu dire que l’horloge d’Huygens utile à la navigation de son époque, renvoie aux Argonautes, navigateurs partis à la conquête de la Toison d’Or du Bélier Chrysomallos. Et si cette explication vous paraît tirée par les cheveux, c’est parce que le Bélier gouverne aussi la tête.

15 avril 1984. Les astrologues modernes attribuent l’Énergie au Printemps parce que, disent-ils, dans le cycle annuel, cette saison est bien la seule où la dynamisme d’accroissement — facteur d’excitabilité — concerne le jour qui est, en soi, pour les êtres vivants, l’éveilleur naturel de l’action : c’est un peu comme si l’on mettait le feu aux poudres, comme si l’on ajoutait du mouvement au mouvement. Et d’ailleurs, telle la fusée de Von Braun, le Bélier à Toison d’Or de la légende est un Bélier volant… projeté dans le ciel à l’image du Soleil qui, depuis le premier jour du printemps, a quitté l’équateur céleste pour gagner de l’altitude.

17 avril 1984. Dire que le printemps gouverne l’énergie est une pure absurdité pour les hommes de science qui, de nos jours, conçoivent le monde objectif comme entièrement indépendant du subjectif. Les astrologues conditionalistes, eux, mettent les deux en relation. C’est pourquoi, dans leur langage, les êtres qui naissent sous l’accroissement objectif de la puissance du jour, deviennent des sujets plus aptes que d’autres à percevoir et comprendre le monde sous l’angle des forces : brutes, vivantes ou mécaniques. Et s’ils ont à exprimer leur univers intérieur, ils le feront le plus souvent avec l’empreinte de leur saison, de dynamisme ou d’emportement dans le cas du printemps.

Taureau

26 avril 1984. Il existe plusieurs écoles d’astrologie parce que la réalité à laquelle s’attachent les astrologues est complexe. Abondante comme une mer poissonneuse, elle donne à chacun le poisson à la mesure de sa canne à pêche. Ainsi, l’industriel allemand Alfred Krupp pouvait être Verseau parce qu’il a sauvé l’entreprise familiale de la faillite, du Capricorne parce que parti de rien, il s’est bâti un empire, du Bélier à cause de ses fusils et de ses célèbres canons. En fait, pour les astrologues conditionalistes, il justifie l’énergie concentrée du Taureau autant par la solidité de son caractère que par la résistance de ses produits : des canons certes mais aussi des rails, des essieux et de gros outils pour fabriquer des petites cuillères.

27 avril 1984. Les Signes au centre des Saisons, Taureau, Lion, Scorpion, Verseau sont qualifiés de « fixes » en astrologie traditionnelle. Ce sont les quatre piliers du zodiaque. Pour l’astrologie conditionaliste, ils posent chacun à leur façon le problème des doses, alliages et proportions de contrastes. Le Taureau étant un Signe d’énergie concentrée, il est tout de même heureux pour la théorie du dosage de trouver dans ce Signe le physicien Max Planck né un 23 avril 1858 et devenu immortel au paradis de la Science par sa découverte de la plus petite quantité d’énergie d’action possible : le « quanta ». Paradoxalement, cette énergie infiniment petite fit un boum retentissant dans la physique contemporaine.

28 avril 1984. Après Max Planck, physicien allemand bien venu sous le Taureau pour témoigner, de façon savante, de la sensibilité de son Signe aux problèmes de dose et d’énergie, je peux vous citer, dans le registre de l’énergie concentrée, Jacob Robert Oppenheimer, physicien américain et autre Taureau, spécialiste de l’atome et des quanta de Planck. Nous lui devons — si l’on peut dire — d’avoir réalisé avec son équipe la première bombe atomique, la bombe ‘A’. Par la suite, il fut suspecté d’avoir retardé consciemment la réalisation de la bombe ‘H’… ‘H’ comme hydrogène, bien sûr, et non comme « Hiroshima ».

3 mai 1984. L’énergie concentrée attribuée au Taureau par l’école conditionaliste, peut se symboliser par la puissance de la sève printanière et se manifester par des œuvres d’une rare densité. À des niveaux différents, celles de Max Planck et de Karl Marx sont connues pour leur retentissement inépuisable. Un autre géant s’est incarné en la personne de Sigmund Freud, Taureau et père de la psychanalyse. C’était un homme passionnément fidèle mais d’une jalousie morbide. Au temps de ses fiançailles, il envoyait deux ou trois lettres par jour à Martha, la femme de sa vie. Les lettres les plus courtes avaient 4 pages. En moyenne elles atteignaient 12 pages serrées. La plus longue s’arrête quand même à la vingt-deuxième page.

8 mai 1984. L’auteur du « Traité de l’attaque et de la défense des places », du « Traité des sièges » et d’un célèbre « Essai sur les fortifications » s’appelle Sébastien Vauban, marquis et maréchal de France sous le règne de Louis XIV. Toutes les naissances du Taureau se réjouiront de compter dans leur rang un homme d’une rare intégrité, d’une droiture exemplaire qui fit l’admiration de Saint-Simon. Les astrologues conditionalistes, de leur côté, en retiendront le passage de l’énergie concentrée à la résistance, puis à la fortification dans ce cas militaire. Au plan psychologique Freud, autre Taureau, a souligné l’importance des barrières et résistances psychiques de tout un chacun. Mais elles viennent de l’éducation et non pas de Vauban.

Cet article vous a été proposé par : Jean-Pierre Nicola

Voir aussi :

- Le zodiaque et vous
- Signes et saisons
- Trios planétaires en Signes
- Le zodiaque et la précession des équinoxes
- La réalité astronomique du zodiaque
- Le zodiaque dans l’Homme
- Autour du zodiaque
- Zodiaque et sphère locale
- Mythologie du zodiaque
- Formes de l’inhibition
- Change-t-on de caractère en changeant de Signe ?
- Énergie-Espace-Temps-Structure et zodiaque
- Genèse du zodiaque conditionaliste
- L’horloge photopériodique du genou… et de la tête
- Signe solaire et Signe Ascendant
- Astrologie, adaptation & inadaptation


Le grand livre du zodiaque

par Richard Pellard. 180 pages. Illustrations en couleurs

Ce livre présente et explique les trois zodiaques : celui du décor des constellations, celui de l’astrologie traditionnelle basé sur les Quatre Éléments symboliques (Feu, Terre, Air & Eau) et celui de l’astrologie naturelle basé sur les phénomènes astronomiques objectifs.

Au sommaire : le zodiaque des constellations (zodiaques suméro-chaldéens, origines du zodiaque, constellations et Signes, bestiaire de l’abbé Pluche, précession des équinoxes) ; le zodiaque traditionnel (interprétation de la symbolique des 12 Signes) ; du zodiaque traditionnel au naturel (ressemblances & dissemblances) ; le zodiaque naturel (écliptique et bande zodiacale, zodiaque des déclinaisons & photopériodique) ; interprétation des 12 Signes et de leurs réflexes (force, vitesse, équilibre) ; interprétation des 12 Signes en fonction des planètes dominantes ; le Signe solaire & le Signe Ascendant. Vous pouvez dès maintenant le commander à la boutique.





Suivez nos actualités astronomiques, astrologiques, pédagogiques et humoristiques sur Facebook, Twitter et YouTube

Vous pouvez également nous soutenir en effectuant un don qui nous permettra de continuer à faire vivre ce site :

Merci pour votre contribution.


Tous droits réservés. © 2003–2017 Richard Pellard. Reproduction interdite.
Webmestre : Julien Rouger
AstroAriana — Site réalisé avec SPIP